* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

L’effet kirlian = dévoiler ses couleurs.

           La médecine énergétique        

traite la personne dans sa globalité avec ses émotions, ses sentiments, les états d'âme qui lui sont propres, à un moment déterminé.

 

L'expression populaire dit ainsi d'une personne en bonne santé & heureuse, « elle rayonne », mais elle dit aussi, à la suite d'évènements mal vécus, « elle a du mal à digérer ».

Comment peut-on rester en bonne santé si « on se fait de la bile » ou si « on en a plein le dos ».

 

L'état psychique, résultat du fonctionnement du mental, c'est-à-dire de l'orientation des pensées, l'état émotionnel, conséquence des sentiments éprouvés, vont créer des tensions physiques réactives de blocage par protection. Il s'ensuit une fragilisation de l'ensemble, appelée « le terrain », puis peu à peu une désorganisation des parties. L'accumulation d'erreurs d'hygiène de vie (alimentation déséquilibrée, manque d'exercices physiques, d'oxygénation…environnement non régénérant) contribue à une détérioration plus ou moins rapide de l'état de santé.

 

L'effet kirlian remonte à l'origine même de la photographie.

 

En  1939, un électricien russe Symion Kirlian s'intéressa à ce phénomène émis par des générateurs à haute fréquence pour des soins dans l'hôpital où il travaillait. Il eut l'idée de photographier les rayonnements lumineux qui se produisaient tout autour de sa main. Avec sa femme, ils constatèrent qu'en reproduisant l'expérience (inoffensive) les clichés changeaient. En photographiant des végétaux, ils notèrent la différence entre une feuille saine et une feuille malsaine. Ils diversifièrent les expériences mais ne purent donner une explication.

Le phénomène qu'ils révélèrent prit leur nom : « l'effet Kirlian ».

C'est seulement en 1953 qu'un chirurgien soviétique, Mikaël Gaikïne, formé en médecine chinoise, fit le rapprochement entre les méridiens d'acupuncture & les luminescences obtenus sur les clichés, interprétant les données.

Des scientifiques du monde entier s'intéressèrent à ces passionnantes découvertes et mirent au moins des générateurs à haute fréquence, capables de mettre en évidence par réaction, le champs d'énergie de « l'objet » à photographier.

Une manifestation lumineuse apparaît, du vivant comme de l'inerte, « tout rayonne ».

L'effet Kirlian d'une pièce de monnaie montre un rayonnement dense tout autour de la pièce, régulier, identique à toutes les pièces fabriquées dans la même matière, contrairement au vivant.

 

Qu'il soit du règne animal, végétal, animal, humain, le vivant émet des bioluminescences ou rayonnements de vie, particuliers à chaque individualité, à son degré d'évolution spirituelle (le rayonnement d'un cristal est différent d'un autre…) variables dans le temps, fonction de son état psychique (souffrances).

 

On remarque l'état de stress ou de détente d'une personne, son processus mental, pensées positives ou négatives.

 

Les expériences faites par l'équipe américaine de Thelma Moss ont révélé le degré de sensibilité du monde végétal : une feuille saine, intacte, que l'on destinait à « être mutilée intentionnellement » portait les traces de cette future mutilation par l'apparition de trous noirs dans son rayonnement, aux endroits mêmes où la feuille allait subir la découpe.

 

Cette expérience bouleversante montre l'étendue de la responsabilité de l'homme dans ses actions envers la nature.

Il a été également remarqué qu'une feuille fraîchement coupée en 2 parties, apparaît « entière » sur le cliché, avec sa partie manquante : c'est « l'effet fantôme ».

 

Georges Lakhovsky, éminent scientifique (1870-1942) affirmait : 

« La vie est née de la radiation, la vie est entretenue par la radiation et la vie est supprimée par tout déséquilibre oscillatoire ».

Pionnier de la compréhension du rayonnement cellulaire, il découvrit que le noyau de la cellule se comporte en oscillation biologique. Grâce à ces découvertes, on sait que le monde animal (insectes, poissons…) s'oriente et communique par transmission d'informations de nature électromagnétique. Ce rayonnement interne est caractéristique du vivant.

 

Le physicien, Fritz A. Popp, directeur de l'Institut International de Biophysique en Allemagne, a prouvé expérimentalement, avec son équipe, que les cellules du corps humain communiquent entre elles par ondes lumineuses, des informations-messages.

Le biologiste renommé, Rupert Sheldrake, a poursuivi  des recherches sur des champs d'énergie électromagnétiques, qu'il a appelé champs morphogénétiques, qui sont à l'origine de la matière, la modèlent, l'organisent. Ceci explique que des phénomènes apparemment isolés se reproduisent même à de grandes distances.

 

C'est en 1857 que Hertz découvrit les ondes. La lumière visible est une forme d'onde électromagnétique. On sait aujourd'hui qu'il en existe bien d'autres, de longueurs d'onde différentes. De nombreuses applications techniques en découlent : satellites, radars, téléphones portables, ordinateurs, fours à micro-ondes, radios-réveils, radio, télévision…

 

Ce qui apparaît sur les photographies.

 

L'effet Kirlian montre la différence du rayonnement lumineux d'un légume ou d'un fruit biologique, c'est-à-dire cultivé avec des engrais exclusivement naturels, et celui d'autres « beaux » légumes, calibrés, colorés, cultivés sous serre, avec des produits antiparasitaires, engrais chimiques et gazéifiés pour la conservation.

Les cristaux utilisés en thérapie, les pierres précieuses, que l'on porte, par leurs rayonnements, peuvent augurer des effets qu'ils produisent sur une personne.

 

Premières observations du bilan de l'effet Kirlian d'une personne.

 

La répartition d'énergie : La latéralité peut montrer une dominante affective vers l'élément féminin ou masculin, les orteils indiquent l'enracinement (à la terre), les doigts de la main gauche renseigne sur la quantité d'énergie reçue, celui de la main droite, sur la manière dont le psychisme transforme et module l'énergie du corps et la projette sur les organes.

Une absence totale ou partielle de rayonnements peut laisser supposer un environnement qui accapare l'énergie, tels des lieux géo pathogènes (habitations, bureaux…) ou un équipement d'ondes perturbatrices, ordinateurs, radio-téléphones…

 

Les formes des rayonnements : en plumets, en couronnes, indiquent l'état général d'un organe de la personne. Fourmis étoilées, réguliers, l'état de santé est équilibré, l'harmonie intérieure est préservée.

Faibles, irréguliers, quelquefois manquants, ils signalent une déficience énergétique. La pathologie existe ou n'existe pas encore mais elle est prévisible et l'étude des rayonnements voisins la précisera.

Des rayonnements épais, très denses, regroupés en « boules », traduisent les surcharges énergétiques d'un état toxique plus moins important et une atteinte organique précise, qu'un analyse biologique pourra confirmer.

 

Le rayonnement des glandes permet de connaître :

 

* Pour la glande pinéale (ou épiphyse), les possibilités créatives, artistiques, intuitives & paranormales,

* Pour l'hypophyse, le déroulement de la croissance du corps, la régulation de l'eau…

* Les modifications des « streamers » (filaments) de la glande thyroïde (qui maintient tous les systèmes de régulation dans le corps) peuvent révéler des accumulations de stress, de choc, de radiations nocives, qui interfèrent dans son fonctionnement,

* Les parathyroïdes sont le témoin du taux de calcium dans le sang,

* Le pancréas : régulation du sucre dans le sang (le fameux « coup de pompe de 11 heures »), prédisposition au diabète, capacité de production d'enzymes digestives,

* Les surrénales : capacité de réponse à l'effort, qualité du système immunitaire, capacité sexuelle.

* Ovaires, testicules : troubles hormonaux & psychiques liés à la sexualité, stérilité.

 

La manifestation de l'énergie doit être interprétée en fonction de sa nature fluctuante, de sa communication avec tous les organes et tous les systèmes, de chaque personne.

 

* Chaque organe est en relation avec une émotion, un sentiment précis, elle traduira les attitudes psychiques, sources des dérèglements organiques. Ainsi la vésicule biliaire craint les frustrations sentimentales, les refoulements, elle est menacée, avec le foie, par la dépression.

* Le poumon est sensible aux sentiments égoïstes, au narcissisme, au renfermement.

* Le gros intestin souffre des idées trop conservatrices, de la confusion, et de la difficulté à terminer, avant d'entreprendre, de nouveau.

* Enfin, la rate est victime des idées fixes, ressassées, et des obsessions.

 

Vers une médecine globale.

 

L'effet Kirlian met en évidence les manifestations « invisibles » de l'énergie, c'est un bilan d'avenir pour la médecine du « corps vibratoire ».

 

En donnant accès à chacun à la prise de conscience de la globalité de son être, il redimensionne le comportement au quotidien, fait comprendre l'imbrication du psychisme avec le corps, les effets inséparables des causes.

 

L'homme, de victime qu'il se croyait, à l'avenir de plus en plus incertain, réalise qu'il peut agir pour changer son état de santé, en partant à la recherche de son équilibre harmonieux avec la nature. Il peut participer activement à son évolution librement consentie et pleinement consciente en devenant l'acteur de son destin.

 

Les succès (ou les limites) de l'effet Kirlian dépendront de l'entraînement du praticien, capable de détecter l'ordre d'importance des manifestations énergétique, de ses connaissances, de son approche intuitive (mode analytique du cerveau gauche), atout majeur pour la subtilité de l'interprétation, de son impartialité.

Le praticien évite ainsi d'être influencé par le patient lui-même, qui, au cours de son anamnèse (historique des faits de sa vie) peut omettre de confier des évènements qu'il semble avoir oubliés, mais non refoulés, et d'une importance majeure pour guérir.

 

Chacun a accès à cette perception oublié, dites du « sixième sens » : des exercices de développement personnel, l'apprentissage, entre autres, de la radiesthésie, contribuent à accroître la sensibilité et la perception intuitive.

 

C'est à croire les physiciens les plus avancés, une démarche prometteuse.

« Le paranormal sera un des plus grands faits du XXIe siècle », écrit le biologiste connu Rémy Chauvin.

 

La médecine du XXIe siècle, annoncée par le professeur de médecine à physicien Régis Dutheil, se réfèrera à la Tradition, aux pratiques ancestrales. Elle sera la médecine de l'énergie, qu'il caractérise de « médecine super-lumineuse ».



28/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 349 autres membres