* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La Médecine du corps et de l'Esprit conjugués....

 

                     Il est établi que le corps et l'esprit, reliés qu'ils sont par les nerfs et les molécules messagères, forment une entité unique. L'Amour, l'espoir, la joie et la paix intérieure ont des conséquences physiologiques, tout comme la dépression et le désespoir. C'est de cela que traite la science corps esprit.

Il est prouvé que la maladie ne frappe par hasard, comme un criminel dans la nuit. Certaines personnes, à certains moments de leur vie, vont souffrir de certains maux. La maladie est l'expression personnelle, existentielle du patient,  si l'on peut dire ainsi. Elle n'a rien d'arbitraire  et elle n'attaque pas !

 

L'incidence du mode de vie et des émotions sur la santé est un concept largement admis. De nos jours, si l'on veut faire admettre que les affects sont physiologiques, il faut démontrer qu'ils créent des altérations chimiques. La science actuelle permet heureusement de mesurer ces altérations.

 

Des psychologues ont montré les effets de l'amour sur l'organisme : un nouveau né privé d'affection ne se développe pas normalement et peut même aller jusqu'à mourir, alors u'un nouveau né cajolé guérit plus vite.

Les effets de la sérénité intérieure sont également démontrés : la pratique de la méditation et le fait de noter dans un journal les incidents traumatisants plutôt que de les refouler renforcent la fonction immunitaire.

L'amour et la sérénité nous protègent. Ils nous permettent de résoudre les problèmes que nous soumet la vie. Ils nous apprennent à survivre…, à vivre dans l'instant…, à avoir le courage d'affronter chaque journée et à profiter de la souffrance pour réorienter notre vie…

Cependant, la plupart d'entre nous n'ont pas été élevés dans une atmosphère d'amour et d'optimisme. Il est temps de dépasser cet héritage négatif, de pardonner et de renaître.

L'énergie nécessaire à cette renaissance provient souvent de l'acceptation de notre  mort. Celui qui est disposé à rencontrer son ombre et à se changer peut, comme le dit Freud, transformer ses conflits névrotiques en problèmes ordinaires.

La perte et le chagrin ne disparaîtront pas, mais de la souffrance peuvent venir l'amour et la guérison véritables. Nous devons apprendre à nous servir de nos épreuves pour évoluer si nous voulons que l'allongement de la vie ne soit pas un cadeau empoisonné. C'est un cheminement difficile, mais le résultat vaut qu'on l'entreprenne.

 

Ceux qui ont accepté le défi de la maladie et le partage des responsabilités du traitement ont choisi la voie qui mène à la paix intérieure et à la « guérison » sur le plan spirituel. Cela augmente singulièrement leur capacité de guérison physique puisque l'énergie précédemment mobilisée par les conflits est libérée et que le système immunitaire reçoit d'impérieux messages de vie.

 

Par contre, ceux qui se sentent coupables parce qu'ils croient avoir provoqué leur maladie, ceux, qui éprouvent un sentiment d'échec parce qu'ils n'ont pas réussi à guérir, ceux- là envoient à leur « système guérisseur » des messages destructeurs.

Il faut se libérer des sentiments d'échec et de culpabilité pour mettre fin aux messages négatifs et utiliser au mieux ses capacités innées de guérison !

Il reste que toutes les maladies ne peuvent être guéries. Mais on peut profiter d'une maladie pour s'arrêter, se poser des questions et commencer à réorienter sa vie. Il me semble, en un sens que l'on peut démontrer comment la maladie ou la souffrance peut « guérir » non seulement l'individu mais aussi la société. Car la menace, de la famine ou du désastre nucléaire peut nous inciter à plus d'amour et de sagesse dans nos relations planétaires, la maladie peut jouer le même rôle au niveau interpersonnel.

Admettre que nous sommes mortel et le vivre comme une chance, explorer les ténèbres de votre inconscient, développer l'amour et le respect que nous nous devons à nous-même, voilà ce qu'il convient de tenter…

 

On sait très bien que des choses extraordinaires peuvent se produire quand l'énergie vitale est mobilisé au profit de la guérison. 

 

 Plus que la longévité, c'est la qualité de vie qu'il faut rechercher…

Les véritables guérisseurs connaissent la valeur de l'affliction et de l'adversité.

Ils savent que l'expérience symbolique de la maladie ouvre une voie vers le changement, l'auto guérison, la santé corps esprit …

 

Engagez-vous sur cette voie.

Accepter l'aventure et devenez votre Moi authentique…

 

Maintenant !

 Lire « L'amour, la médecine et les miracles» du Dr Bernie S. Siegel /Collection /J'ai Lu



11/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres