COULEURS-DE-LA-VIE

COULEURS-DE-LA-VIE

Ouverture du Procès de crime contre l’humanité ...

fuellmich.jpg

 

 

 

 Avec Reiner Fuellmich

 

 

Par COGITO

 

 

Depuis plusieurs semaines, Reiner Fuellmich, avocat allemand avait annoncé que la procédure juridique sur base du droit naturel allait commencer le 5 février 2022. L’avocate Virginie de Araujo Recchia en avait aussi parlé au congrès des intellectuels franco-italien qui s’est tenu à Paris le 29 janvier 2022. Ce jour à 18h le Grand Jury a débuté avec des discours d’ouvertures des divers avocats et un communiqué de presse que nous relayons ci-dessous.

 

 Nous, un groupe d’avocats internationaux et un juge, annonçons par la présente que nous mènerons une enquête criminelle sur le modèle des procédures du grand jury des États-Unis.

 

Cette procédure du Grand Jury sert de modèle de procédure juridique pour présenter à un jury (composé des citoyens du monde) toutes les preuves disponibles à ce jour des crimes Covid-19 contre l’humanité à l’encontre 

 

« les dirigeants, des organisateurs, des instigateurs et des complices » 

 

qui ont aidé, encouragé ou participé activement à la formulation et à l’exécution d’un plan commun pour une pandémie. Les crimes, objet de l’enquête, englobent tous les actes commis par une personne en vertu d’un dessein partagé de commettre des crimes contre l’humanité et tous ces actes criminels seront condamnés dans les diverses communautés de jurés à travers le monde.

 

 Cette procédure porte sur le peuple, par le peuple et pour le peuple.

 

Elle est appelée le « Tribunal populaire » de l’opinion publique ».

N’ayant pas été en mesure de trouver un tribunal pour entendre les preuves réelles observées devant les tribunaux du système actuel, nous entreprenons cette procédure en dehors du système actuel, en nous fondant sur le droit naturel. Ceci, à son tour, est fondé sur la ferme conviction que chaque personne peut facilement faire la distinction entre le bien et le mal, et entre le bien et le mal.

 

L’allégation principale repose sur le fait que :

 

« LES GOUVERNEMENTS DU MONDE ENTIER SONT SOUS L’INFLUENCE DE STRUCTURES CORROMPUES ET DE PUISSANCES CRIMINELLES.UNE ENTENTE A ÉTÉ ÉTABLIE AFIN DE METTRE EN SCÈNE UNE PANDÉMIE PLANIFIÉE DEPUIS DES ANNÉES.

 

DANS CE BUT, UNE PANIQUE DE MASSE A ÉTÉ DÉLIBÉRÉMENT CRÉÉE, SOUTENUE PAR DE FAUSSES DÉCLARATIONS DE FAITS.

 

UNE OPÉRATION SOCIALE PSYCHOLOGIQUE « PSY-OPS »

A ÉTÉ AUSSI CONÇUE DONT LES MESSAGES ONT ÉTÉ TRANSMIS ET RELAYÉS PAR LE BIAIS DES MÉDIAS CORPORATIFS.

 

Le but de cette panique de masse était de persuader la population d’accepter les soi-disant « vaccins » qui se sont entre-temps avérées ni efficaces, ni sûrs, mais extrêmement dangereux, voire mortels.

 

Les dommages économiques, sociaux et sanitaires que ces crimes contre l’humanité ont causé à la population mondiale peuvent être mesurés en quadrillions de dollars.

 

Cette procédure du Grand Jury sera menée par les avocats susnommés, avec l’aide d’un grand nombre de scientifiques et d’experts hautement respectés du monde entier et sous les auspices d’un juge du Portugal. Ils fourniront ainsi au jury (les citoyens du monde) une image complète de ces crimes contre l’humanité.

 

L’objectif de l’enquête de la Cour populaire de l’opinion publique est double d’une part, il s’agit de servir de modèle de procédure et d’obtenir des inculpations, contre certaines des figures de proue, criminellement et civilement responsables de ces crimes contre l’Humanité. D’autre part, en montrant une image complète de ce à quoi nous sommes confrontés, y compris le contexte géopolitique et historique, il s’agit de sensibiliser le public à :

 

L’EFFONDREMENT FACTUEL DU SYSTÈME ACTUEL,

DÉTOURNÉ ET DE SES INSTITUTIONS, ET,

PAR CONSÉQUENT, 


* LA NÉCESSITÉ POUR LE PEUPLE LUI-MÊME

DE REPRENDRE SA SOUVERAINETÉ, ET 

 

* LA NÉCESSITÉ D’ARRÊTER D’ABORD LES MESURES

 

DE CETTE « PLANDÉMIE » EN REFUSANT DE S’Y CONFORMER, ET

 

 

* LA NÉCESSITÉ DE RELANCER LEUR PROPRE NOUVEAU SYSTÈME DE SOINS DE SANTÉ, D’ÉDUCATION, D’ÉCONOMIE ET DE JUSTICE,

 

AFIN QUE LA DÉMOCRATIE ET L’ÉTAT DE DROIT

SUR LA BASE DE NOS CONSTITUTIONS SOIENT RÉTABLIS.

 

La Cour populaire de l’opinion publique fonctionne indépendamment de tout gouvernement et de toute organisation non gouvernementale.

Le soutien logistique est assuré par le Comité d’enquête sur le Corona de Berlin (www.corona-ausschuss.de).

 

Retrouvez-les vidéos sur  www.grand-jury.net contact@grand-jury.net

 

Les membres du Grand-jury :

 

Virginie de Araujo Recchia, avocate, France
Juge Rui Fonseca E Castro, avocat au Portugal
Claire Deeks, avocat en Nouvelle-Zélande
Viviane Fischer, avocat en Allemagne
Dr. Reiner Fuellmich, avocat en Allemagne
N. Ana Garner, avocate, États-Unis
Dr. Renate Holzeisen, avocate, Italie
Tony Nikolic, avocat, Australie
Dipali Ojha, avocate, Inde
Dexter L-J. Ryneveldt (Adv.), avocat, Afrique du Sud
Deana Sacks, avocat États-Unis
Michael Swinwood, avocat, Canada



06/02/2022
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 468 autres membres