* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Aimer est parfois aussi périlleux que haïr….

 

                                          

 

 

Dans les parcs nationaux d'Europe et d'Amérique du Nord, le visiteur rencontre souvent des faons.

Ces animaux semblent esseulés et solitaires même si leur mère n'est pas loin...

 

Attendri, heureux de s'approcher d'un animal peu farouche aux allures de grande peluche, le promeneur est tenté de caresser l'animal. Le geste, n'a rien d'agressif, au contraire, c'est la douceur de la bête qui entraîne ce mouvement de tendresse.

 

Or cet attouchement constitue un geste mortel.

Durant les premières semaines, en effet, la mère ne reconnaît son petit qu'à son odeur.

Le contact humain, si affectueux soit-t-il, va imprégner le faon d'effluves humains.

Ces émanations polluantes, même infimes, détruisent la carte d'identité olfactive du faon qui sera aussitôt abandonné par l'ensemble de sa famille.

 

Aucune biche ne l'acceptera plus et le faon ne sera automatiquement condamné à mourir de faim...

On nomme cette caresse assassine « syndrome de Bambi » ou encore « syndrome de Walt Disney »…

 



29/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres