* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Elixir d'Urgence PUISSANCE 7

 

Clic S/ Image pour retour à la liste

               

 

  L'Elixir d'Urgence Puissance 7

 

   comprend 7 minéraux :

 

* Améthyste * Rubis * Cornaline * Ambre * Emeraude *

 * Turquoise * Lapis-lazuli *

 

Il est précieux, dans toutes les situations brutales de « crise »

 

* Deuil, accident, agression

* Dispute, rupture, départ

* Panique, angoisse, phobie

* Malaise, opération, cauchemars

* Mauvaise nouvelle, évanouissement

* Violent & brutal choc émotionnel.

 

En prévention, pour se mettre en bonne condition avant :

 

* Un rendez-vous important : professionnel, amoureux…

* Une visite chez le médecin, chez le dentiste, à l'hôpital…

* L'attente d'une visite, d'une lettre, d'un appel

   téléphonique…

* La veille & le matin d'un examen, d'un concours…

* Les heures & les minutes précédant une compétition

   sportive.

* La prise de parole en public, l'entrée en scène d'un artiste

* Les préparatifs d'une cérémonie, mariage, repas de famille.

* Une prise de décision importante.

 

En usage externe comme adjuvant au soulagement de :

 

* Blessure, coupure, piqûre, hématome, contusion…

* Traumatismes sportifs : entorse, déchirure musculaire…

* Inflammations rhumatismales : arthrose, polyarthrite,

   lumbago…

* Dermatoses : acné, eczéma, psoriasis…

 

Le Malaise hypoglycémique / 1er exemple.

 

L'hypoglycémie est la préoccupation majeure de la vie du diabétique qui est sans cesse sur le qui-vive, inquiet de la possible apparition de ce malaise souvent très spectaculaire, quel que soit le lieu où il peut survenir, chez soi, à son travail ou dans un lieu public.

 

Comme son nom l'indique, l'hypoglycémie est la baisse brutale de la glycémie. Cette chute de la glycémie est une complication du traitement de l'insuline, l'ajustement idéal n'étant pas toujours possible dans toutes les circonstances, sans parler des erreurs de manipulations ou des négligences.

 

Les principales causes du malaise hypoglycémique sont :

 

* Le non respect des horaires de repas (en particulier un repas

   retardé à l'excès)

* La pratique d'un exercice physique trop intense, trop long,

   sans diminution de dose d'insuline ou augmentation d'un

   apport glucidique compatible avec l'intensité & la durée de

   l'effort.

* Un mauvais dosage accidentel de l'insuline, ou une erreur

   dans sa manipulation.

* La prise non programmée de certains médicaments comme

   des bêtabloquants.

* La consommation inconsidérée d'alcool.

* Une forte émotion, le facteur émotionnel étant fondamental

   dans l'hypoglycémie.

 

Le malaise hypoglycémique est très spectaculaire, et ses manifestations sont multiples :

 

* Grande pâleur, troubles de la vue, de l'élocution,

   tremblements.

* Incoordination des mouvements, gestes primitifs (succions,

   grimaces…)

* Sensation d'égarement, d'angoisse, de désorientation.

* Fatigue intense, vertiges,  céphalée, tachycardie, nausée, faim

   irrépressible.

* Sensation de froid et paradoxalement transpiration (c'est un

   signe spectaculaire).

* Impossibilité de parler, yeux fixes, regard dans le vide.

 

Ce tableau fait peur, mais le malaise hypoglycémique se soigne facilement, par le diabétique lui-même ou son entourage. Il n'y pas une minute à perdre, pas une seconde : il faut immédiatement manger 2 à 3 morceaux de sucre. Cela suffit à tout remettre en place, à normaliser la glycémie effondrée, et les symptômes disparaissent aussi vite qu'ils sont venus.

 

L'action des sucres ingérés sera d'autant plus efficace que l'on imbibera chaque sucre consommé (2ou 3) avec 2 gouttes d Elixir d'Urgence Puissance 7 ; Cela permet de surmonter le traumatisme émotionnel qu'entraîne le malaise hypoglycémique.

Pour éviter la récidive, on continuera à prendre pendant une semaine l'Elixir D'Urgence Puissance 7 à raison de 4 gouttes 4 fois par jour.

 

Le mal des Transports / 2ème exemple.

 

Le mal des Transports est un syndrome qui apparaît chez certains (jamais chez d'autres) dans un véhicule en mouvement : voiture  -le plus fréquemment-  et bateau, le mal de mer.

 

Il se caractérise par : une sensation de malaise, un étourdissement, une pâleur soudaine, un blêmissement, des nausées et pour terminer : un vomissement.

 

Le mal des Transports est un trouble fonctionnel qui survient lorsque au cerveau une information erronée sur l'environnement dans lequel on se trouve. Le problème naît dans la contradiction entre ce que voient nos yeux et ce que perçoit notre oreille interne qui est d'une grande sensibilité, en relation directe avec notre cerveau.

 

Les enfants sont particulièrement sensibles au mal des Transports car ils sont du mal à fixer la ligne d'horizon et leur oreille interne est fragile. Les surélever et leur dire de regarder le plus loin possible dissipe le malaise.

 

S'ils sont en contrebas, les nausées réapparaissent, surtout s'ils lisent. C'est la règle d'or pour toute personne sensible au mal des Transports : il ne faut pas lire en voiture mais porter le regard le plus loin possible à l'horizon.

 

A titre informatif, on provoque artificiellement le mal des transports aux astronautes pour mesurer leur résistance personnelle aux contrecoups brutaux subis pendant leur mission. L'astronaute est attaché sur une chaise qui pivote, la tête bougeant sous tous les angles, ce qui déséquilibre et désoriente l'oreille interne. On accélère le mouvement de rotation de la chaise, mesurant le rythme cardiaque, le rythme respiratoire, les contractions musculaires, la transpiration. Mais tout le monde ne peut pas devenir astronaute…

 

Remèdes Naturels contre le Mal des Transports.

 

L'Elixir d'Urgence Puissance 7 :

 

* 4 gouttes avant de partir et si le voyage dure une Journée

   entière (départ en vacances) 4  gouttes toutes les heures 

   pendant le voyage.

* Respirer de l'huile essentielle de lavande sur un mouchoir.

* Frotter le plexus solaire avec de l'huile essentielle de fleur

  d'oranger.

* Effleurer les tempes & les ailes du nez avec un crayon de

   menthol.

 

Quelques astuces.

 

* Voyager la nuit en voiture si vous le pouvez

* De jour, poser le regard sur un point fixe, au loin, avec la

  tête immobile.

* Sur un bateau, ne restez pas dans la cabine : sortez sur le

   pont, au grand air, respirez.

* Mangez le moins possible avant de partir et pendant le

   voyage.

* Evitez si possible toute tension nerveuse avant le départ ;

* Rappel : ne lisez pas.

 

Les bouffées de chaleur / 3ème exemple.

 

Quand survient la ménopause, l'organisme est désemparé. C'est l'incompréhension car les ovaires ne produisent plus d'ovules, ils alertent le cerveau qui réagit en sécrétant plus de gonadotrophine. Cet afflux incite les ovaires à produire plus d'oestrogènes, mais ils sont impuissants à le faire.

Cette interaction contrariée créée un déséquilibre très perturbant qui provoque les troubles que l'on connaît de la ménopause. Le trouble le plus insupportable, les bouffées de chaleur, est souvent mal compris et nous allons en expliquer les causes.

 

Les bouffées de chaleur se produisent pendant 1 à 5 ans, selon les femmes, avec une intensité et une fréquence variables. Elles durent 30 secondes à 3 mn. Elles peuvent survenir jusqu'à 30 fois par jour ! Une question se pose : qu'est-ce qui se passe ?

 

Il s'agit d'un problème d'instabilité vasomotrice lié à l'hypophyse. Cette glande endocrine ovoïde, de la taille d'une noisette, située à la base du cerveau sous l'hypothalamus, est une sorte de thermostat pour l'organisme. Son fonctionnement, chez la femme, est régulé par les sécrétions d'oestrogènes (principalement) et de progestérone.

 

Quand les oestrogènes viennent  à manquer, l'hypophyse est perdue. Toutes les 90 mn environ (plus souvent encore chez certaines femmes), l'hypophyse en manque d'oestrogènes en appelle à la médiation du cerveau. Il s'ensuit une brutale vasomotricité.

 

En un bref instant se produit la vasodilatation des capillaires de la peau.

Celle-ci change alors instantanément de couleur (elle rougit) et de température (elle se réchauffe).

 

C'est spectaculaire dans la partie supérieure du corps : le visage, le cou, la poitrine. Une véritable onde de chaleur parcourt le corps, congestionnant le visage. L'hypophyse entre à nouveau en action, cette fois pour essayer de réguler ce phénomène, afin que tout rentre dans l'ordre. Elle stimule alors les glandes sudoripares.

 

Le rôle de la sueur, nous le savons, est la thermorégulation. Elle sert à refroidir le corps par évaporation. Pendant une bouffée de chaleur, la sécrétion de sueur est d'autant plus forte que la sollicitation (la température de la peau) est intense. En quelques secondes, la femme se retrouve comme dans un sauna.

 

Les bouffées de chaleur sont d'autant plus mal supportées qu'elles se produisent également la nuit. Les phases de sommeil profond en sont affectées. La récupération nocturne, si indispensable à l'équilibre, devient difficile. La fatigue s'accentue. Un cercle vicieux.

 

Les bouffées de chaleur sont l'une des indications de l'Elixir d'Urgence Puissance 7. Lorsqu'une bouffée de chaleur survient, prendre 1 goutte (à absorber pure, sous la langue).

 

Avertissement : Les conseils donnés dans ce document ne doivent en aucun cas entraîner une interruption de votre traitement en cours ni remplacer la consultation d'un médecin.

 

Vous pouvez partager en toute liberté en citant la source :

https://couleurs-de-la-vie.blog4ever.com/



26/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres