* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Intoxications.

   L'intoxication se divise en général en 2 groupes :

 

L'intoxication endogène ou toxicose, provoquée par des substances produites dans l'organisme lui-même : urée, diabète, germes vivants, poisons élaborés par les microbes du tube digestif ou des organes glandulaires.

 

*** Les ptomaïnes.

 

Egalement appelées ptomatines, les ptomaïnes sont des alcaloïdes souvent toxiques, provenant de la décomposition des viandes, des poissons, de certains autres aliments... Ces poisons, assez violents provoquent des maladies infectieuses.

 

L'intoxication exogène, provoquée par des poisons venant de l'extérieur : champignons, aliments avariés, substances ou gaz toxiques, piqûres ou morsures.

 

   L'intoxication alimentaire.

 

C'est la plus courante, car elle est provoquée par différents bacilles contenus dans les aliments. On incrimine en général des conserves mal stockées ou gardées trop longtemps, des viandes, des poissons ou des charcuteries avariés, des crèmes, des coquillages…, mais il faut ajouter maintenant, hélas ! certains fruits & légumes traités aux pesticides. Légalement, ils ne doivent pas être livrés et vendus avant l'élimination de ces pesticides, mais comment en être certain ?

 

C'est pourquoi on ne peut que recommander un lavage méthodique, surtout si ces fruits & légumes doivent être consommés crus.

 

Il serait donc prudent de les faire tremper une ½ heure dans de l'eau argileuse ou bicarbonatée, puis de les rincer à l'eau claire.

 

  Quelques règles de base sont à respecter :

 

ü      Utiliser immédiatement un produit surgelé qui a été dégelé. Surtout, ne le remettez en aucun cas dans le congélateur.

ü      Ne préparez jamais à l'avance de la viande hachée : c'est un véritable bouillon de culture. Préparez-la vous-même ou faites-la préparer par votre boucher devant vous.

ü      Ne conservez pas indéfiniment les boîtes de conserves.

 

Que faire ?

 

Si vous ressentez les divers troubles d'un intoxication alimentaire grave : crampes, sueurs profuses, urines rares, maux de tête, vomissements, grand frisson, diarrhée, fièvre (l'incubation peut varier de 12 à 36 heures), n'hésitez pas à appeler d'urgence un médecin, certaines intoxications pouvant être mortelles.

 

En attendant l'arrivée du médecin et si l'ingestion de la substance toxique est récente (3 heures au maximum), tâchez de vous faire vomir en introduisant un doigt dans la gorge et en touchant la luette.

 

Si les troubles sont postérieurs à ce délai, n'essayez pas de vomir, mettez-vous au chaud et appelez un médecin ou faites-vous conduire dans un centre antipoison.

 

  Si l'intoxication est légère, vous pourrez recourir aux remèdes suivants :

 

v     L'Argile : 3 cuillères à soupe pour un litre d'eau. Buvez-en plusieurs fois dans la journée, en alternant avec des jus de citron, des tisanes de queues de cerises (diurétique) et des tisanes de séné (laxatif). Observez une diète absolue.

v     La Menthe Poivrée : 2 à 5 gouttes d'Essence (Huile Essentielle) de Menthe sur un morceau de sucre, plusieurs fois dans la journée.

v     Le Chlorure de Magnésium : Diluez 20 g de chlorure de magnésium dans un litre d'eau de Source. Buvez-en un verre toutes les 3 heures (une sorte de diarrhée, sans gravité, peut s'ensuivre si votre organisme n'est pas habitué au chlorure de magnésium.

v     Le vinaigre de Cidre : versez une cuillère à café de vinaigre de cidre dans un verrez d'eau et buvez. En cas de vomissements & de diarrhée, l'estomac ne pourrait conserver ce verre de liquide. Ingérez, dans ce cas, une cuillère à café de ce mélange toutes les 5 mn. Lorsque le verre est vide, renouvelez l'opération 2 fois.

v     Le vin blanc : ce dernier « truc » est facile à retenir : si vous mangez une huître qui, à la réflexion, ne vous semble pas fraîche, buvez le plus possible de vin blanc sec ! (Ne versez pas dans l'extrême pour autant !...)

 

 

   L'intoxication accidentelle.

 

Les accidents sont, la plupart du temps, dus à des négligences et concernent les enfants. Il arrive que ces derniers, curieux & gourmands, prennent pour des jus de fruits ou des bonbons des produits ménagers laissés à leur portée.

 

Détachants, lessives, eau de Javel concentrée, naphtaline, produit antirouille et autres, sans parler des médicaments qui restent des années dans une armoire à pharmacie…, sont tous des dangers constants et souvent mortels pour les enfants.

 

Pour éviter d'en arriver à cette extrémité dramatique, il est impératif que les mères de famille enferment sous clé, ou hors de portée des enfants, les produits toxiques dont la liste s'allonge chaque jour dans les foyers : depuis les cirages pour chaussures jusqu'aux laques pour cheveux ou ongles, en passant par les produits d'entretien, sans oublier les médicaments.

 

Que faire ?

 

Il n'y a qu'une seule chose à faire : appeler d'urgence le centre antipoison le plus proche ou le médecin, en gardant votre calme et en l'imposant à votre entourage.



20/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres