* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La mammographie systématique est-elle utile ?

 

         Pas avant 40 ans, car avant cet âge la glande mammaire est si dense qu'on ne voit pas grand-chose.

 

Pour les femmes plus agées, il existe un doute.

 

En compilant des études portant sur 400 000 femmes, elle conclut qu'ont ne peut ni démontrer, ni infirmer l'intérêt de ce dépistage dont l'effet sur la mortalité est faible :

 

- de – 1 % + 3 % de décès !

 

Le dépistage systématique n'a pas diminué le nombre de traitements agressifs, notamment d'ablations du sein.

 

De plus, un tiers des cancers est diagnostiqué entre deux dépistages.

 

Enfin, 30 à 50 % des cancers dépistés sont localisés et peu agressifs, donc probablement non dangereux, tandis que 60 % des anomalies dépistées en France sont des faux positifs qui ont entrainé des examens traumatisants voire nocifs.

 

Sans oublier que l'irradiation des seins peut être à l'origine de cancers.

 

Au total, pour les femmes de moins de 50 ans, la balance bénéfice-risque du dépistage est défavorable.

 

Après 70 ans, on ne dispose pas de données montrant une efficacité.

 

Entre 50 et 69 ans, les bénéfices sont hypothétiques.

 

Les auteurs de cette analyse concluent qu'il faudrait d'autres études afin de cerner les sous-populations pour lesquelles ce dépistage serait plus utile que dans  la population générale, notamment en cas d'antécédents familiaux.

 

Si, malgré tout, la décision est prise  de réaliser des mammographies de dépistage, les meilleures conditions sont généralement celles du dépistage organisé, avec contrôle de sa qualité.

 

 

Voir aussi :   Les cristallisations sensibles                             



04/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 356 autres membres