* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le sens de Eveil & Bien-être

    L'éveil signifie se libérer de la perception d'une existence séparée. La notion d'identité fixe disparaît. Quand vous entrez en état d'Eveil, l'autre devient la seule chose qui existe. Vous faites un avec toute la création et finalement vous faites un avec l'Univers. Vous vivez le cadeau d'être humain. Vous ressentez de ce que signifie donner & recevoir de l'amour.

 

Quand on entre dans cet état d'union, on découvre la joie. Tant que le Moi existe, il peut faire l'expérience du plaisir, non celle de la joie. Quand les choses se passent comme vous le désirez, vous ressentez du plaisir ; quand elles ne vont pas dans le sens de vos désirs, vous ressentez de la tristesse. Mais c'est tout à fait différent de la joie pure de l'être que vous ressentirez lorsque vous ne serez plus séparé d'aucun aspect de la création ni du créateur, et ce, quelles que soient les circonstances de votre vie.

 

Pour une personne simple, qui n'a pas la tête emplie de concepts, c'est sans doute plus facile que pour celui qui a suivi un sentier spirituel pendant de longues années, se forgeant peu à peu toutes sortes de concepts et d'attentes sure ce que cet Eveil est ou devrait être ou encore sur ce lui-même est ou devrait être. Quelle ironie ! Plus nous nous attachons à notre personna spirituelle, plus notre ego spirituel se renforce et plus nous nous éloignons de l'état d'Eveil. Le mental adore créer une image de « c'est  comme si ou comme ça » du Soi en état d'Eveil. Ainsi se poursuit son jeu de comparaisons & de jugements, simplement à un niveau plus sophistiqué.

 

S'efforcer d'être bon ne menace pas sa survie tant que nous refusons de voir notre ombre. La voie spirituelle est tout à fait acceptable pour lui pour peu que nous continuions à nous juger nous-mêmes ou à juger les autres quand ils ne répondent pas à nos attentes névrotiques. Nous nous emparons du faible rayonnement de notre divinité intérieure, qui continue malgré tout de transparaître à travers les couches épaisses de notre mental, et nous l'enchassons dans la religiosité, nous l'étouffons sous la morale, nous la déformons dans la satisfaction du moi, nous la détruisons par notre égoïsme spirituel.

 

Si notre objectif est d'épurer et de désencombrer  notre mental, en ce cas, à l'évidence, il nous faut continuer à faire tout ce qui en notre pouvoir pour avancer dans cette direction. Cependant si ce que nous recherchons, c'est l'Eveil, en ce cas nous ne pourrons y arriver en nous efforçant simplement d'intégrer les qualités qui y correspondent. Il faudra que nous parvenions à appréhender la véritable nature du mental.

 

Prendre conscience de notre prison mental est la première étape à travailler. Il ne s'agit pas de transformer quoi que ce soit, si on ne le peut pas. Il vous est simplement demandé d'observer la réalité de votre mental tel qu'il est, la charge émotionnelle, les tics et habitudes, les suppositions, les traumas, le conditionnement & les masques que vous avez construits pour survivre. Dans cette position d'observateur, vous commencerez à retirer les personnas spirituels ou sociales, vous appréhendez la nature du mental.

 

Vous comprenez que l'éveil signifie tout simplement se débrancher du mental.

 

L'Eveil ne signifie pas que l'on modifie le contenu du mental ou que l'on s'en débarrasse. Se débrancher du mental signifie que l'on reconnaît le mental pour ce qu'il est, il perd dès lors le pouvoir de prendre des décisions à votre place. Il ne s'agit pas d'être sans cervelle mais plutôt de devenir ce que les Bouddhistes nomment « pleinement conscient », présent à la réalité telle qu'elle est.

 

Nombre d'entre nous s'identifient à leur mental, c'est pourquoi nous souffrons. Car nous ne sommes pas le mental. Pourtant il peut parfois s'avérer un instrument très utile. L'Eveil ne signifie pas fuir le mental comme beaucoup le croient, il signifie que l'on se débranche de lui.

Après avoir saisi le sens de l'Eveil, vous découvrirez que vous n'êtes plus sous le contrôle du mental, vous pouvez vous débrancher lorsque vous n'avez  pas besoin de lui.

Par contre, si vous en avez besoin, alors la conscience intervient et l'utilise avec une précision, une clarté & une polyvalence autrefois impossible…



20/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres