* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les planètes du Bonheur.

         On pourrait répartir le Bonheur et ses

 

                              multiplications en planètes et en soleils…

 

Ne parlons plus de sa source centrale dont nous avons tous eu, à des degrés différents, la prescience.

Mais la vue de notre esprit est trop courte pour témoigner de son origine. Restons donc modestes dans ce que nous demandons ou espérons.

 

D'abord qu'est-ce qu'un soleil ? C'est une fleur qui a fait son fruit, par rapport aux planètes dont la nôtre est un fruit qui se prépare à faire sa fleur. Nous parlerons en l'occurrence d'une fleur spirituelle car la Terre va à l'Esprit.

 

Chaque bonheur a sa planète, fertile & accueillante, bien qu'il existe des planètes de faux bonheurs, basées sur des satisfactions  grossières & immédiates.

Elles sont d'ailleurs plus des planètes du plaisir que du bonheur, bien que prises pour telles par la majorité des hommes.

 

Ainsi à titre d'exemple, la planète de la Cupidité : planète dévoreuse, criblée de regards vrillants & gluants, ponctuée d'orifices creusée d'estomacs, parcourue d'intestins, planète engloutissante & excrétante.

 

Mais revenons à ces planètes de Bonheur qui portent d'immenses promesses de moissons : planètes d'une fertilité inépuisante. Elles participent des plus hautes qualités humaines, comme elles les représentent.

Citons comme exemple : la planète-médecine où l'on trouve tout ce qu'il faut, non seulement pour ne pas tomber malade, mais aussi pour guérir. De chacun de ses lieux émanent des bienfaits qui exaltent notre bonheur d'être, c'est la planète de la Bonne Santé.

 

Il y a la planète du Silence et, sur elle, on peut s'ouvrir aux grandes leçons du silence, car il s'agit d'un silence de paix, un silence régénérant et non un silence de cimetière ou un silence qui succède à un malheur.

Qu'il fait bon d'aller s'y ressourcer de temps à autre. Oui, il règne sur elle un silence si riche de puissance concentrée que l'âme s'y gonfle de bonheur jusqu'à s'en étourdir.

Qui se livre à ce silence de bonheur, ou à ce bonheur de silence, connaît les secrets de la grande sérénité.

Sur elle nul orage, nul grondement inconséquent. Elle est un lieu de repos du divin. Là, le silence donne à l'esprit le pouvoir de relâchement, car il n'a rien à voir avec celui qui enserre & enferme : le silence des morts.

 

Sa planète voisine est une expression de la vie faite Terre du Recueillement. Là, tout y est recueilli & converti. Dès qu'on s'y trouve on est pris de ferveur. Il suffit de regarder l'éclat de pureté de glacier qu'irradie la proche planète du Silence pour se sentir merveilleusement bien dans son royaume intérieur.

 

D'ailleurs, cette planète reçoit toutes les sources de l'Esprit et, par une chimie qui est propre, transforme toutes choses en créations nobles. Nous pouvons y voir se déverser des forces qui se changent en pierres précieuses, pour la plupart inconnues des minéralogistes et qui, dès qu'on pose les yeux sur elles, auraient pouvoir, par leurs reflets, de nous renvoyer en nous-même et de nous purifier de notre part obscure.

 

En cette planète, on peut faire jouer la mémoire de toutes choses, réactiver, émonder tout ce qui a dévalorisé notre vie.

 

Planète à éclats de miroirs dont le pouvoir est de reconvertir toutes nos fausses indulgences & nos crimes cachés en une force porteuse de nouvelles valeurs morales.

 

Il y a aussi la planète des Gestations de Créations. C'est un lieu de semences sur lesquelles agissent les souffles de vie nourriciers, souffles tempérés des germinations. Cette planète nous donne tous les moyens de protéger et de conduire à bien le devenir de ces semences. Il suffit d'y apporter sa passion de créer lorsqu'on s'y rend, non seulement sa passion, mais encore l'amour présent de soi-même pour soi-même.

Mais il faut que cette passion porte dès son départ l'idée de partage pour qu'elle se réalise en fruits.

La création sans idée de partage n'est que l'expression déguisée d'un orgueil intérieur.

 

De plus, toute passion de créer doit comporter dans son moteur d'énergie un pouvoir d'émotion considérable tourné vers un seul but : « se donner, à travers son art ».

 

Et les soleils…

 

Sans soleils, pas de vie probable sur quelque planète que ce soit, bien que leur proximité puisse faire de beaucoup d'entre elles des choses mortes. Mais que seraient les soleils sans les planètes ?

 

Leur pouvoir s'exercerait à vide. Une vie véritable de planètes à soleils - et réciproquement - est que chacun d'eux est enrichi de la présence de l'autre.

 

Un des premiers soleils du Bonheur est notre « soleil physique », le plus proche de notre chair. Ce chauffeur du sang, cet exaltateur des germinations et des pourritures doit être intégré dans notre ivresse de vivre.

Intégrer ce soleil dans la plupart des instants de notre vie de veille est important, même si les nuages noirs de problèmes  le cachent.

 

Les nuits où tes yeux ne peuvent se fermer parce qu'il y a du roulis ou du tangage dans tes pensées, appelle son image, celle qu'il a laissée en toi dans tes meilleurs moments. Le voici ! Il surgit comme au-dessus d'une mer agitée. Il apporte l'aube, ton aube. Il apporte aussi le calme. C'est un soleil qui ne chauffe pas, car il est le soleil d'une image intérieure. Il ne chauffe pas mais il réchauffe au contact de l'atmosphère de ta vision. Tu te sens mieux. Tu as fait un pas en toi, un pas de pensée vers sa présence.

Tu verras alors comment son éclat, que tu t'efforceras de rendre plus intense à chacune de tes visualisations, saura dissiper les démons de la nuit, de tes nuits.

 

Et puis, si tu veux te réserver quelques plages de bonheur, fais ressurgir en toute saisons ces îles merveilleuses qui se tiennent au cœur de tes rêves, alors tu choisiras l'une de leurs plus belles plages et, allongé sur elle, dans la douceur d'un sable fin & pur, tu t'abandonneras, sous l'image de ton soleil, à une rêverie de corps & d'âme que bercera le rythme des vagues.

 

Le soleil de Liberté n'a rien à voir avec le soleil « physique », car un pays ou un continent peuvent être éclairés par le plus resplendissant des soleils tout en étant plongés dans les ténèbres de la dictature. Ce sont les ténèbres qui noient la pensée & émoussent le sens moral.

Rien  n'est plus insupportable qu'une dictature sous le soleil, car celui-ci porte avec lui le rêve de toutes les libertés.

 

La Liberté n'a de valeur que si elle est porteuse d'éclairement. Mieux vaut encore une cour éclairée de soleil qu'une immensité de terre baignant dans la nuit noire ; mieux vaut une idée ensoleillée d'humanisme qu'une idée obscurcie de sombres desseins.

 

Bonheur aussi de l'apparition du soleil de la santé retrouvée, car toute santé retrouvée est comparable à la levée d'un soleil matinal sur le long corps de la mer après la tempête. Soleil lent & fragile encore, mais dont la montée au-delà de l'horizon de l'espoir est comme un irrépressible surgissement de vie.

 

Parlons aussi de ce soleil étrange fait de deux profils d'amoureux formant une même face dans un même visage. Soleil de l'amour partagé et qui, pourtant, forme un tout entier de ce partage. Mais cet astre là brille surtout par l'amour de ceux qui l'ont formé.

Peut-être pourra-t-il t'inspirer au cours d'une rencontre heureuse la création d'un semblable soleil : soleil d'un bonheur confondu pour ceux qui s'aiment d'âme…

 

   On pourrait encore parler  de ce soleil qui est semblable à du pain. Il fait sa cuisson dans le cœur. C'est un soleil qui unit les hommes dans un même bonheur d'amour, le soleil grisant de la Fraternité. Ce soleil à bonté de pain est pourtant fragile, bien qu'il puisse se conserver sans se rassir.

Pourtant il aime à être consommé constamment : sa faculté est d'être inépuisable dans sa multiplication & d'affiner sa saveur à chaque fois que l'on en goûte.

 

Sa fragilité vient de sa facilité d'altération due à des facteurs de destruction plus forts que la rouille, à savoir l'ingratitude, la négligence, l'oubli, l'égoïsme, l'intolérance, la trahison…

 

N'oublie jamais la valeur affective de ce soleil ; fais en sorte que son existence soit protégée car il sans cesse menacé.

 

Il ne peut briller à travers toi & les autres que si vos ciels sont exempts de tous nuages et accordés dans leur éclat. Parfois il subit la fluctuation de mauvaises saisons qui affaiblissent ou éteignent sa lumière.

Alors fais de ton mieux pour qu'il puisse maintenir sa présence & son rayonnement dans le déroulement du temps.

 

Toutes les planètes du Bonheur & soleils  ne se trouvent pas uniquement hors de nous dans quelque dimension utopique, mais elles sont aussi et surtout en nous à l'état d'infimes cellules spirituelles.

Elles ne demandent que notre consentement pour prendre la dimension de véritables planètes et devenir des Terres d'accueil du Bonheur…



20/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres