* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les Plantes calmantes de la toux.

  CLIC Image  

 

  Les Plantes Médicinales - dites aussi : Simples  -  capables de calmer la toux se retrouvent en assez grand nombre pour que l'on puisse les diviser selon leur méthode d'action.

 

C'est ainsi qu'il y a des simples dont l'action se portera principalement sur les voies respiratoires (antitussifs), d'autres qui agiront sur les sécrétions elles-mêmes en les modifiant (calmants), d'autres enfin qui faciliteront l'évacuation de ces sécrétions (expectorants).

 

N'est-il pas utile de pouvoir administrer, par exemple à des enfants, des médications actives d'un goût agréable ?

 

Dioscoride & Pline prescrivaient déjà le Bouillon-blanc

dans les affections pulmonaires, et Ste Hildegarde le conseillait contre l'enrouement.

 

  Le Coquelicot, que Celse prescrivait comme calmant, est très utile contre la toux & contre l'insomnie, car il possède aussi des vertus narcotiques légères. Il sera donc prescrit très judicieusement aux enfants & aux vieillards, chez qui une médication trop forte n'atteindrait pas le but souhaité.

 

  La Guimauve, employée par les Anciens et par Théophraste pour calmer la toux, doit son utilité à la propriété qu'elle a d'adoucir l'irritation des voies respiratoires.

 

Dioscoride, Pline & Galien recommandaient la fumée de Tussilage,  actif comme expectorant et comme calmant.

Ste Hildegarde vantait aussi la Réglisse    

pour éclaircir la voix ; en effet, elle rend moins irritantes les sécrétions du pharynx et sera donc utile contre la toux.

 

De très nombreux autres Simples sont capables de calmer la toux. C'est ainsi qu'on pourra employer l'Aunée,   recommandée il y a déjà bien longtemps par Dioscoride,

l'Hysope,   fort utile lorsque les sécrétions des bronches sont trop abondantes, le Lierre terrestre,   prisé tout au long des siècles pour ses vertus calmantes des affections des bronches, le Myrte   pour toutes les affections des voies respiratoires, la résine du Pin et celle du Sapin.

 

La Primevère  

                   & la Scabieuse,  grâce à leurs racines,

                                                le Mouron rouge   

viennent harmonieusement compléter le groupe du calmant des affections des voies respiratoires.



16/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres