* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

L’œil : vigilance & clairvoyance.

       L’œil : vigilance & clairvoyance.

 

Organe de la perception visuelle, l’œil physique est, par extension, celui de la perception intellectuelle.

 

Pour les Anciens, l’oeil représentait la Providence veillant sur les humains. Pour mettre l’accent sur la bienveillance d’une divinité, ils plaçaient un troisième œil au milieu de son front. Cet œil frontal ou 3ème œil, est en Inde l’attribut de Shiva, le symbole de la sagesse et de la perception intuitive et pour les bouddhistes, l’organe de la vision intérieure, de la clairvoyance, qui permet de percevoir la réalité derrière l’illusion.

 

C’est l’Oeil du Cœur de l’Islam, la projection du cœur et de l’Eternité, assurant la vision du présent, d’un présent qui transcende les polarisations temporelles du passé & du futur, de sorte que c’est l’ « Eternel présent » que l’œil du Cœur fait connaître et non le présent du cerveau…c’est dans le pôle du Cœur, central et profond, que l’homme initié doit descendre pour réaliser son identité suprême.

 

Par ailleurs, l’œil est le symbole de la transcendance. L’œil gauche est tourné vers le passé, l’œil droit vers l’avenir.

 

La tradition judéo-chrétienne considère l’œil (inscrit dans un triangle) comme le symbole de Jéhovah. A l’échelle humaine, c’est la conscience morale.

 

Dans l’Egypte ancienne, l’œil remplit une fonction cosmogonique : un mythe raconte que l'Oeil du Soleil quitta cet astre et s’enfuit dans le désert provoquant le déséquilibre du monde et la fin de l’humanité. Thot, le patron de la science sacré, parvient à ramener en Egypte, et à rétablir l’ordre primordial.

D’où, peut-être, l’importance que les Egyptiens accordent à la vision et à son organe, comme l’indique clairement ce vers du Livre des Morts : « Je regarde, donc j’existe », expression de leur mentalité visionnaire.

 

Le soleil & la Lune sont les Yeux du ciel et l’œil symbolise la connaissance : dans les centres initiatiques, le principal hiérophante qui possédait le Savoir sacré acquis par sa propre voyance était appelé le Grand voyant.

 



04/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres