* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Aliments dénaturés * Aliments nocifs.

  Le Pain  blanc (et aussi les pâtes, la semoule, la farine, etc...) est fait avec de la farine de blé (ou de seigle) blutée à 70 %, c'est à dire privée du germe et de l'assise protéique. Il en résulte une absence à peu près totale de diastases facilitant la digestion, de sels minéraux fortifiants et de nombreuses vitamines, surtout celle du groupe B qui sont indispensables pour l'assimilation des féculents, des sucres, du phosphore, du magnésium, du fer et pour l'élimination des déchets du travail musculaire (acide lactique) et nerveux (acide pyruvique).

Absence également des vitamines D (assimilation du calcium) et E (reproduction, lactation, anémie).

 

De plus le pain blanc est travaillé, la plupart du temps, sur levure boulangère. Il est bien levé, mais il lève trop vite et la prédigestion organique n'a plus le temps de se faire comme lorsqu'il est travaillé sur levain ; sa valeur nutritive est ainsi plus faible.

 

Il faut donc remplacer le plus possible le pain blanc par du véritable pain complet (bluté à 85 %, 92 ou 95 %) pris dans les Maisons de Régime, car celui du boulanger est presque toujours fait avec un mélange de farine blanche et de son travaillé sur levure. En conséquence, il est lourd à digérer, il sèche vite, et de plus il est décalcifiant parce qu'il contient de l'acide phytique (lequel est détruit par la fermentation au levain).

 

A défaut de pain complet ou de biscottes complètes, consommer de la farine de germes de blé que l'on trouve dans les Maisons de Régime ou Diététique.

 

Qui vous empêche par ailleurs, de faire votre pain, avec les bons produits de base qu'il est aujourd'hui aisé de se procurer. Le prix de revient d'un bon pain fait maison est très certainement plus avantageux que le pain blanc oui justement !

 

Je tiens à disposition une recette simple qui donne un pain délicieux qui peut se conserver au moins une semaine. A bon entendeur...

 

   Le sucre blanc est un produit chimique) à peu près pur. Pour l'obtenir, on traite le jus de betterave par la chaux et le gaz carbonique, on le décolore par l'acide sulfureux, on le clarifie par le phosphate d'ammoniaque tribasique, on le décolore encore par le noir animal.

De plus, pour lui donner sa (belle !) couleur blanche éclatante, on le colore au bleu solanthrène (dihydro-anthraquinone-azine) dont l'innocuité n'a pas été prouvée.

 

De même la saccharine a été un « ersatz » du sucre pendant les 2 guerres mondiales, le sucre blanc a été le produit de remplacement du sucre de canne roux (qui n'arrivait plus des Antilles, de Cuba, de la Jamaïque, etc...) pendant le blocus continental sous

Napoléon 1er.

 

Le succès du sucre blanc s'explique par son prix modique et sa facilité de dissolution supérieure à celui  du sucre de canne roux.

 

Etant un composé chimique presque pur de carbone, hydrogène & oxygène, il n'est accompagné d'aucun sel minéral, d'aucune diastase ou vitamine ; aussi, pour pouvoir l'assimiler, l'organisme est obligé de lui fournir des vitamines B et du calcium (car il ne peut l'utiliser que sous forme de carbonate de calcium).

 

Acidifiant et déminéralisant, le sucre blanc favorise la carie dentaire, irrite l'estomac, fatigue le foie, le pancréas et prédispose le corps aux rhumatismes, aux infections, aux diabètes et aux cancers.

 

De plus en plus, il ne fait aucun doute que le pain blanc et le sucre blanc sont des causes profondes des cancers, des rhumatismes et des maladies de peau.

 

   La viande provient d'animaux qui sont presque tous nourris avec des aliments chimiques et en particulier des antibiotiques.

De plus, malgré les règlementations & les contrôles (d'ailleurs souvent impossibles reconnaissent les vétérinaires) des bêtes malades sont livrées à la consommation ; aussi les intoxications sont nombreuses dans tous les pays mangeurs de viandes.

 

On traite certaines viandes au nitrate de potassium pour les rendre plus rouges et à la papaïne pour qu'elles soient plus tendres.

 

Loin d'être indispensable à l'organisme, la viande lui est néfaste.

 

« Il est un fait indiscutable, c'est que la viande compte parmi les substances organiques les plus facilement et les plus rapidement putrescibles ; les produits de déchet provenant de la putréfaction de la viande, sous l'action des microbes de l'intestin, sont particulièrement toxiques. » Dr Bertholet.

 

Par ses purines (déchets toxiques), la viande fatigue le foie qui doit les décomposer et les reins qui doivent les éliminer.

Plus on est âgé, plus la consommation de viande accentue le vieillissement.

 

Aliments nocifs.

 

  « Buvez du lait, c'est une boisson saine, une boisson hygiénique, un aliment complet, merveilleusement équilibré »

 

Presque tout le monde croit ses slogans, pense que le lait est aliment excellent pour notre organisme, qu'il n'est absolument pas nocif.

Quelle erreur !

 

Certes le lait de vache est l'aliment idéal du veau qui dispose de 4 estomacs et de puissantes sécrétions (présure) pour le digérer. Il est fragile puisque sécrété pour passer directement du pis de la vache dans l'oesophage de son veau, ce qui évite toute souillure.

 

Il contient, en proportions équilibrées pour un ruminant, du phosphore & du calcium, mais la proportion de calcium est trop forte pour un enfant, alors que le lait de femme est idéal pour ce dernier, surtout celui de sa mère.

 

Le lait arrive au consommateur chargé de millions de microbes par litre (malgré la pasteurisation & les précaution), de toxines microbiennes, d'acide lactique (poison résultant de la dégradation du lactose par les ferments lactiques), de purines & de souillures diverses. Son albumine se présente sous forme de caséine que notre estomac digère difficilement et mal.

 

Le lait pasteurisé ou stérilisé est encore plus indigeste. Toutefois les diastases et vitamines des germes de céréales et de la levure alimentaire  permettent de mieux le digérer.

 

   Tous les fromages, mais surtout ceux qui sont faits avec du lait de vache, sont trop riches en calcium et en purines (déchets toxiques).

 

Toutefois les fromages sont plus faciles à digérer que le lait car leur caséine a subi une prédigestion (grâce à la présure extraite de l'estomac des animaux de boucherie). Ils constituent des aliments très concentrés (surtout les fromages cuits comme le gruyère), c'est pourquoi il ne faut pas en manger beaucoup.

 

Les fromages frais sont les plus digestes ; ensuite viennent les fromages cuits, parmi lesquels les crèmes de gruyère sont à éliminer, parce que fabriquées le plus souvent avec des laits de mauvaise qualité ; puis les fromages fermentés (camembert, brie, etc...) d'autres plus riches en toxines qu'ils sont plus faits.

 

Enfin les fromages à moisissures (roquefort, bleu d'Auvergne, etc...) sont les plus nocifs car les moisissures contiennent des antibiotiques, à faible dose certes, mais qui provoquent, comme le Pr Pech l'avait démontré, de l'artériosclérose ; c'est-à-dire de très dangereux dépôts augmentent l'artériosclérose, la tension artérielle, les risques d'infarctus & d'embolie.

 

   L'eau javellisée des villes est alcaline et ne possède plus qu'une résistivité électrique d'une centaine d'ohms.

Or une eau dont la résistivité électrique est inférieure à 150 ohms favorise le cancer et plus la résistivité électrique de l'eau est forte, plus elle est anti-cancéreuse. Les eaux minérales possèdent une résistivité électrique assez faible ; de plus elles sont presque toutes alcalines.

 

Par contre l'eau de pluie, l'eau de source non minérale ainsi que l'eau des crudités (fruits ou légumes) étant légèrement acides et possédant une résistivité électrique supérieure à 5000 ohms sont biologiquement excellentes.

 

Il faut donc ajouter des jus de fruits (surtout citron) aux eaux javellisées ou minérales pour remonter leur résistivité électrique.

 

   Le « Mir », chef des « Hounza » qui habitent la Vallée Heureuse estime que la pureté des eaux de son pays explique en grande partie la santé & la longévité de son peuple chez lequel les vieillard de 120 ans sont encore assez actifs, certains atteignant 150 ans.

 

Ces eaux contiennent de la silice en suspension.

Or, il est à noter que l'argile est riche en silicates qui sont, comme la silice, des combinaisons chimiques du silicium.



28/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres