* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Changer le plomb en or : Nos dents.

  

Clic S/ Image : Guérison de la bouche

   La dépose des « plombages » fait partie des cas où s'interroger sur le sens du problème dentaire est primordial. La toxicité des « plombages » ou amalgames au mercure  a fait couler beaucoup d'encre, suscitant de nombreuses polémiques.

 

Si elle n'a pas été reconnue par les instances officielles, des patients témoignent de l'amélioration de leur santé survenue après la dépose des obturations au mercure. Encouragées par ces résultats, de nombreuses personnes veulent se faire retirer leurs « plombages » pour les faire remplacer par d'autres obturations moins nocives. La démarche, motivée par le désir de dépolluer l'organisme, ne devrait pas se faire sans prise de conscience.

 

« Quelle est la finalité de ce plombage ? Quel rôle remplit-il ? A quel besoin inconscient répond-il ? »

sont les questions que patient & dentiste devraient se poser avant d'entreprendre la dépose.

 

Au-delà de sa toxicité (qui n'est pas remise en cause), abordons le plombage sous l'angle de la symbolique. Le plombage placé dans la dent lui redonne la densité dont elle manque.

L'expression « ne pas avoir de plomb dans la tête » signifie être léger, inconséquent, étourdi. En comblant le vide creusé par la carie, le plombage redonne à la personne l'ancrage et l'assise qui lui font défaut.

 

   Plomber, c'est aussi fermer hermétiquement.

 

Le plombage scelle les émotions enfouies. Il isole la personne d'un vécu trop souffrant qu'elle n'est pas prête à gérer. La dent obturée et le côté de la mâchoire où elle se trouve permettent de préciser le type d'émotion, par rapport à quelle période de l'enfance et à quel parent.

 

Le retrait d'un plombage ne doit pas se faire sans la précipitation. Il est essentiel de prendre conscience de la charge émotionnelle libérée. Déposer un plombage, c'est un peu comme soulever le couvercle de la boite de Pandore. La personne est-elle prête à affronter ce qui se cache dessous ? Il faut parfois du temps pour se préparer à voir les émotions enfouies. Fait en conscience, le remplacement est un acte symbolique de transmutation du plomb en or. Il s'agit de reconnaître la partie de soi négligée et de prendre la décision de s'habituer à nouveau. Pour cela il est nécessaire d'accepter la souffrance enterrée afin de la libérer. Sans ce travail intérieur, le changement de matériau risque de n'être qu'un leurre et d'engendrer d'autres problèmes : dégradation de la dente, réactivation d'un problème, reprise de carie, déplacement de symptômes.

 

   Ecoutons nos dents !

 

L'approche holistique ou globale implique plus que d'éviter l'amalgame de mercure. Prendre en compte le sens et la fonction symbolique de chaque dent en lien avec l'histoire de la personne en fait partie. Dans ce domaine, l'approche novatrice de la symbolique change radicalement la manière d'appréhender la santé dentaire. Ainsi la carie, ou tout autre problème qui menace l'intégrité de nos dents, n'est plus une fatalité mais l'indicateur fiable d'un manque à combler ou d'un mal-être à comprendre.

 

Associée au soin, la prise de conscience permet la guérison complète, corps & esprit. Clé de connaissance de soi, la dent devient un outil d'évolution. Miroir fidèle de notre âme, les dents nous adressent des messages à travers un langage d'une richesse et d'une variété étonnantes.

 

Nos dents ont beaucoup à nous dire, tant d'informations à nous transmettre, de connaissances sur nous-mêmes à nous révéler !

 

Ecoutons-les ! Nous ne nous en porterons que mieux et nous préserverons le précieux capital que nos dents représentent. 

 

Livre conseillé : Le dictionnaire du langage de vos dents.

Estelle Vereeck.

 

Un ouvrage complet sur le sens des maux de la bouche & des dents.Il traite de la signification des problèmes bénins (salive), graves (édentation), courant (carie, déchaussement) ou rares (dents en plus ou en moins). Il englobe tout ce qui a trait aux dents (lésions, forme, éruption, chute, etc.) et à la cavité buccale : langue, lèvres, gencive, palais).

 

Retour à la liste



25/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres