* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Chronobiologie : utiliser les rythmes naturels = bon équilibre



                                      
 

D'un point de vue biologique, tout réside dans le choix du moment propice. Une activité effectuée à un moment donné, peut apporter équilibre et énergie tandis qu'à un autre, elle entrainera déséquilibre et fatigue.

Grâce à la chronobiologie, on peut connaître son pic de forme

pour travailler, dormir, manger, faire une pause ou du sport.

Heure par heure, comment optimiser sa journée

d'après les rythmes de son corps.

7 h : Le réveil est pénible ? Pour savoir si vous êtes du soir ou du matin, prenez votre température pendant un mois à cette heure. Les lève-tôt font 36,8 ° à 37 °, les lève-tard 36,5 à 36,7°.

8 h : Pourquoi la température ? Parce que c'est le cycle biologique le plus facile à mesurer. Élevée, elle signale un stimulus. Basse, inutile de travailler trop tôt : ce sera inefficace.

9 h : Transports, arrivée au travail... Ces premiers contacts sociaux commencent à stimuler votre cortex cérébral, c'est à dire la partie du cerveau qui permet de réfléchir et de penser.

10 h : Le bureau. Si vous avez un gros dossier à traiter, c'est maintenant ou jamais ! Jusqu'à 11 h, le taux de sucre et la température du corps sont optimaux pour les cellules cérébrales.

11 h : Vous avez vu comme c'est allé vite ? En général, on n'utilise que 5 à 10 % de nos neurones. Mais on peut multiplier leur efficacité par deux en utilisant la chronobiologie.

12 h : N'attendez pas 13 h pour déjeuner, 12 h 30 est un juste milieu. Pour respecter le rythme naturel de l'insuline et des sucs digestifs, préférez une viande peu grasse et un poisson.

13 h : A la fin du repas, terminez par un fruit : pas de plat supplémentaire. On a démontré que trois plats au déjeuner entraînent une baisse de performance égale à une nuit sans sommeil.

14 h : Votre taux de cortisol, l'hormone du stress, diminue. Ceci va faire baisser votre vigilance et réduire vos capacités d'attention et de concentration. Ne prenez pas de rendez-vous !

15 h : Remontée en force de la glycémie et de la température du corps. Jusqu'à 16 h 30, vous allez vivre une deuxième plage d'efficacité maximum. Profitez-en pour abattre un maximum de travail.

16 h : N'oubliez pas de boire souvent (de l'eau). Le centre chronobiologique de la soif connaît connaît une dégénérescence après trente ans. D'où une déshydratation, des problèmes de peau, etc.

17 h : Dans la journée, faites une pause toutes les 90 mn, en accord avec les rythmes rapides de l'activité cérébrale. Dix minutes suffiront pour vous redynamiser.

18 h : Maintenant, vous ressentez une montée de température et une sécrétion de sérotonine qui, la nuit vous rend toute chose. Prenez vos rendez-vous persos.

19 h  tombe... La sécrétion de mélatonine, freinée par la lumière dans la journée, reprend. En excès, cette hormone peut causer des déprimes. Pour éviter une baisse de moral, allumez tout !

20 h : A l'heure du dîner, les sucs digestifs et biliaires ne sont pas sécrétés en assez grande quantité pour dégrader les graisses. Evitez les repas trop lourds. Sinon vous dormirez mal.

21 h : Jusqu'à 5 h, les bronches vont rétrécir parce qu'on produit moins d'adrénaline et noradrénaline. Pour éviter les crises d'asthme, fréquentes la nuit, prenez vos médicaments le soir.

22 h : Une petite lecture instructive avant de dormir ?

Pour tout savoir sur la chronobiologie, lisez "Etre au top à chaque heure" du Dr Marc Sbwob, publié aux éditions Hachette, ou : "Les rythmes du corps" de Olivier Coudron, ou encore : "Chronobiologie" de Bernard Bérigaud.

23 h : En général, la température du corps humain chute entre 20 et 23 h. C'est donc la dernière limite pour vous mettre au lit. La phase d'endormissement sera rapide et le sommeil, de qualité.

24 h : Toujours pas couchée ? Ne détraquez pas trop votre horloge interne. Le sommeil est essentiel pour la sécrétion des hormones de la reproduction et celles, défatigantes, de la croissance.

1 h : En fait, il existe trois horloges dans le cerveau : l'épiphyse, réglée sur vingt quatre heures, l'hypothalamus qui suit le cycle lumière-obscurité, le cortex qui s'adapte aux rythmes sociaux.

2 h : Vous êtes complètement détendue en période de rêve. Alors que votre activité cérébrale est au plus haut, votre corps produit de l'acétylcholine. Cette hormone relaxe totalement les muscles.

3 h : Si tous les accouchements étaient naturels, on assisterait à un pic entre 3 et 4 h du matin, en raison d'hormones sécrétées par les mères (non provoquées, ces naissances sont moins éprouvantes).

4 h : Impossible de se rendormir... Lorsque ce réveil précoce, l'esprit clair, est fréquent, il s'agit d'un trouble chronobiologique majeur, parfois signe de dépression. Consultez rapidement.

5 h : Mieux vaut apprendre avant de se coucher plutôt qu'au réveil. Les expériences montrent que la mémorisation (retenir des mots, par exemple) est meilleure avant de dormir.

6 h : Jusqu'à 7 h, vous sécrétez beaucoup de cortisol et catécholamines. Ces hormones renforcent l'action anti-sucre de l'insuline. C'est donc le moment idéal pour prendre le petit déjeuner !



08/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 349 autres membres