* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Comment sortir de la dépendance.

   Aucun couple ne peut survivre à un tel déséquilibre émotionnel. L'un étouffe et l'autre est sans cesse en demande d'affection. L'un est dépendant et l'autre dominant.

 Pour sortir et trouver son indépendance, il faut passer par une phase de contre-dépendance.

Le dépendant doit réagir contre sa tendance à mettre sa survie entre les mains d'une autre personne. Apprendre que personne ne peut combler son immense soif d'affection, sauf… lui-même.

Il doit apprendre à s'aimer et à assumer sa solitude. Il doit apprendre qu'il est au centre de son univers et cesser d'attendre d'être le centre de l'univers de l'autre : il doit apprendre à satisfaire lui-même son besoin d'aimer et d'être aimé, et à respecter l'autre dans son identité et ses besoins légitimes d'aimer et d'être aimé… à sa façon.

C'est cultiver un égoïsme sain.

 Le reste n'est que narcissisme & égocentrisme infantiles. Ce qu'est généralement un dépendant. Il doit partir de lui pour aller vers l'autre et non ramener l'autre, vers lui.

Comment le dépendant peut-il arriver à être bien dans sa peau, dans son cœur et dans sa tête ?

En cessant de penser : je vais mourir si l'autre me quitte.

En devenant plus réaliste : je peux être heureux même si mon partenaire n'est pas là.

En développant des amitiés intimes & asexuées avec des personnes des 2 sexes.

En s'autorisant la réalisation d'objectifs & intérêts personnels : loisirs, travail, études, voyages

En devenant son meilleur ami : je suis celui avec qui je vais passer le reste de ma vie.

En écoutant sa tristesse lorsqu'il est seul et en réagissant : que puis-je faire en attendant que l'autre revienne vers moi

En acceptant que c'est à lui de changer et non pas l'autre. 

En développant des activités pour combler sa solitude : sport, lecture, vacances seul au bord de la mer…       

En apprenant comment gérer le paradoxe amoureux : dire non lorsque dedans ça dit non, et oui lorsque ça dit oui ; et non pas en faisant tout pour faire plaisir à l'autre, même contre soi : j'ai tout fait (j'étouffais) pour toi.       

En accueillant l'autre avec plaisir à son retour, et non en le critiquant.         

En redevenant admirable pour l'autre.       

En se laissant aider par des amis, des parents, des psychologues…        

En développant une juste distance permettant au désir amoureux de l'autre d'être réactivé.

En pensant positivement : un de perdu, dix de retrouvés ! C'est la première séparation la plus difficile ! La vie continue et, souvent elle est bien meilleure…

En apprenant à communiquer sans accuser ou sans se justifier

Ne pas se sentir obligé de rendre des comptes.

Etc…   

La contre dépendance  permet de définir ses limites & ses besoins réels. Une fois l'indépendance acquise, il peut alors  développer de l'interdépendance avec une autre personne, elle-même autonome.

 Ensemble, ils sont davantage car non seulement ils satisfont leurs besoins affectifs réciproques, mais ils apportent aussi beaucoup à NOUS qui, à son tour, pourra faire des petits…dépendants.

 L'interdépendance constitue de toute évidence, la base indispensable de l'amour humain.

Sans cet équilibre aucun couple ne peut survivre.

Sans l'amour & le respect de soi, grâce à l'écoute & l'expression de ses propres besoins, sans l'écoute & l'acceptation des besoins de l'autre, aucun couple ne peut durer.

 Etre libre, se manifeste donc dans ce respect de l'autre et de soi-même : c'est se sentir libre dans la relation et aussi ne pas avoir envie d'en profiter.



20/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres