* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

De l’Histoire & des Pierres Précieuses.

    Les pierres

 

ont toujours exercé une étrange fascination sur les hommes, qui les mêlèrent à tous les rituels magiques & religieux.

 

Elles figurent encore sous forme d’anneau au doigt des évêques (améthystes de préférence), bien que des papes aient porté d’autres gemmes !

 

Elles enrichirent les châsses enfermant les reliques des Saints, elles ornèrent les ciboires, les ostensoirs, et d’autres objets de culte.

 

Mais sait-on que ces bijoux rituels sont encore de nos jours portés par les prêtres, officiant, de cultes bien différents ?

 

La tradition hébraïque hérita des principes philosophiques & des spéculations astro-magiques des Chaldéens & des Egyptiens sur les pierres précieuses.

 

Le Grand Prêtre, descendant d’Aaron, portait sur sa poitrine le Rational, pièce d’étoffe ornée de 12 pierres précieuses, qui était revêtu par-dessus l’Ephod de lin blanc.

 

Cet usage disparut après la seconde destruction du Temple de Jérusalem, en 70, par Titus.

 

Actuellement, ce que nous savons, c’est qu’indépendamment des 12 pierres de Rational il y avait 12 pierres précieuses, le « choham » fixées sur les épaules de Ephod par des épaulettes d’or et des noms des 12 tribus d’Israël y étaient gravés.

 

Le Grand Prêtre portait également, lors des 3 grandes fêtes de l’année religieuse juive (Roch’Hachana – Yom Kippour et Pesac’h) lorsqu’il sortait du Saint des Saints, le Losorakel (Ourim et Toummim) lequel était un énorme diamant.

 

Epiphane raconte que ce diamant en changeant de couleur était un prophète infaillible.

 

Les traditions rabbiniques disent que si la couleur de la pierre était blanche, elle annonçait un évènement heureux, si elle était rouge écarlate, c’était un symbole de sang & de guerre, si elle apparaissait noire, elle traduisait ainsi le mécontentement de Dieu qui exigeait une contribution générale ou le châtiment des coupables.

 

De tous temps, les pierres précieuses ont été en relation avec les signes du zodiaque et, en rapport avec les mois & les saisons.

 

Chaque mois avait donc sa pierre bénéfique, bénéfique pour la personne qui la porte ou pour le joaillier qui l’a vendu ; l’histoire ne le dit pas.

 

Il suffisait donc d’avoir 12 bijoux avec les 12 pierre différentes pour bénéficier des vertus & propriétés salutaires des pierres.

 

La liste suivante est tirée d’un livre allemand de joaillerie de 1770 :

 

Janvier       : Hyachinthe

Février       : Améthyste

Mars          : Saphir

Avril           : Jaspe

Mai            : Emeraude

Juin            : Calcédoine

Juillet         : Carnéole

Août           : Sardoine

Septembre Chrysolithe

Octobre      :  Algue Marine

Novembre : Topaze

Décembre  Onyx

 

Actuellement, ces traditions de pierres bénéfiques sont solidement implantées dans le monde entier. Toutefois, il semblerait que les affectations des pierres ne soient pas les mêmes selon les diverses traditions.

 

Les Francs-Maçons usent de certains bijoux symboliques où certaines pierres ont leur place !

 

Le bijou des Rose-Croix comportait une croix ornée richement : de la pierre de perfection le diamant, au centre de la rose, et sur les branches de la croix :

 

Le jaspe  vert  :  Symbole de la lumière

L’Hyacinthe jaune  :  L’Amour

Le Chrysolithe blanc :  La pureté

Le Saphir bleu  :  La vérité

L’Emeraude verte  : La vie

La topaze dorée : L’Harmonie

L’Améthyste violette  : La Justice

Le Béryl bigarré  : L’Humilité

La Sardoine Rouge : La foi

La Chrysoprase vert clair : La loi

La Calcédoine rayée  : La victoire.

 

De nos jours la mode n’est-elle pas aux bijoux astrologiques à « La pierre du mois » et autres du même genre ?

 

Il faut également rappeler l’usage sacré des pierres en Egypte : le pectoral des Pharaons était orné de pierres symboliques attestant, et sa puissance, et son initiation, qui faisaient de lui le mage tout puissant, intermédiaire entre Dieu & les hommes.

 

Quelles que soient l’efficacité & la puissance magique de ces pierres, soyons certains d’une chose : de leur beauté, et du plaisir que nous avons à les porter...           



14/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres