* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La Hutte de Sudation : Purification Physique & Spirituelle.

   Aujourd'hui fleurissent sur toute la planète saunas & Hammams, prônant soin et détente du corps.

Cette pratique de la sudation fait appel à des technologies avancées qui ne sont qu'un reflet moderne du bain de vapeur des peuples premiers.

 

Nous savons que les bains de vapeur étaient courants chez les Grecs et par la suite chez les Romains, mais de nombreux textes anciens nous révèlent que les bains de sudation étaient en fait largement répandus et intimement liés à la vie quotidienne chez de nombreux peuples, et semble-t-il depuis la nuit des temps.

Parmi eux, nous trouvons bien sûr les peuples du Nord (Finlande, Scandinavie) dont nous vient le sauna.

Hérodote (400 av. J.- C.) décrit les Scythes (actuelle Russie), une construction faite de pièces de bois appuyées les unes contre les autres, puis recouvertes et à l'intérieur de laquelle ils versaient de l'eau sur des pierres chauffées à blanc.

 

Et en France ?

 

Les recherches archéologiques menées dans la 2ème moitié du XXe siècle mettent en avant l'éventualité de la hutte de sudation chez les Magdaléniens il y a plus de 12 000 ans.

 

Dans son guide sur le site archéologique du campement magdalénien de chasseurs de rennes de Pincevent (Seine-et-Marne), A. Leroi-Gourhan écrit : «  Il y a des foyers à cuvette garnis de quelques pierres et dépourvus de silex et d'os…Les éléments de détermination positive font défaut, mais on peut penser à un dispositif de boucanage ? au foyer d'une loge à transpirer ? Cette dernière hypothèse n'est pas négligeable, car elle correspond à un dispositif qui a existé ou existe encore tout autour du globe, dans les pays septentrionaux. Provoquer un bain de vapeur en arrosant des pierres chauffées se rencontre aussi bien chez les Finnois d'Europe que chez les Indiens d'Amérique ».

 

D'après les différents auteurs il est évident que ces bains de vapeur primitifs avaient plusieurs rôles : hygiéniques, social, thérapeutique, cérémonial. Au fur et à mesure de l'avancée du « matérialisme », ces fonctions se sont peu à peu perdues.

Mais si en trouvons encore des traces dans les rituels pratiqués en Russie, Mongolie, ou dans certains pays d'Afrique, il semble que ce soit en Amérique du Nord que toutes les valeurs de ce rituel ont été le mieux conservées. Plusieurs tribus amérindiennes, dont les Lakotas, ont su le préserver, sous le nom de hutte de sudation, bravant souvent l'interdiction qui leur en était faite par le gouvernement américain.

 

Depuis les années 80 des hommes-médecine, souvent issus de la nation Lakota (Archi Fire Lame Deer et Wallace Black Elk entre autres) sont venus en Europe enseigner la cérémonie de la hutte à sudation tout en nous exhortant à « retrouver nos propres racines ».

 

Au fil des années, cette cérémonie s'est popularisée en de nombreux lieux. Certaines approches diffèrent d'un endroit à l'autre, mais les bases sont identiques.

 

 Qu'est-ce qu'une hutte à sudation ?

 

   CLIC Image

 

Site considéré comme sacré, la hutte à sudation est à l'image de notre univers : le feu représente le soleil, le tertre la lune et la hutte la terre. Nous y trouvons aussi 4 perches où sont représentées les 6 directions (ouest, nord, est, sud, ciel et terre).

Le centre de toute chose réside dans le cœur de chaque être humain.

 

La hutte est construite avec des branches de saule liées entre elles et recouvertes  de couvertures de telle sorte que l'intérieur se trouve dans l'obscurité totale. Les participants s'y assoient en cercle  -  ils rentrent dans le Ventre de la Terre Mère  - et des pierres chauffées à blanc dans le foyer extérieur sont portées au centre.

 

La personne qui guide la cérémonie verse de l'eau sur les pierres : les 4 éléments  - terre, eau, air et feu  - sont alors présents.

 

  Les effets de la Purification.

 

Dans un 1er temps, la vapeur & la chaleur qui se dégagent vont entraîner une sudation intense. Par la sudation, une fonction physique indispensable, les pores de la peau, appelée le troisième rein, s'ouvrent et les toxines sont évacuées.

 

Nombre de virus et de bactéries ne peuvent survivre à une température supérieure à 37° et sont donc éliminés.

De nombreuses glandes endocrines majeures sont stimulées par l'élévation de la température.

Des impuretés sont expulsées lorsque les capillaires se dilatent, le cœur augmente en pulsations pour satisfaire la demande de sang.

 

Lorsque l'eau est versée sur les pierres chauffées, une grande quantité d'ions négatifs est libérée dans l'air.

Les ions négatifs aident à lutter contre la fatigue & le stress.

 

Nous avons gardé en partie gardé cette purification physique dans le sauna et le hammam. Cependant, les peuples premiers vivaient en lien étroit avec la nature et demandaient à vivre chaque instant en osmose avec toute la création (minéral, végétal et animal). Pour eux, tout est relié, tout est vivant, tout possède un esprit.

Suivant ces principes, la hutte de sudation est un véritable rituel cérémonial permettant de communiquer avec ces esprits.

 

Entrer dans une hutte de sudation, c'est donc se réapproprier son appartenance à l'univers et son lien avec les autres règnes.

 

  Bien au-delà du physique.

 

L'action thermique (physique) envoie un message au cerveau du participant, son mental se met en marche et va exprimer les raisons de sa présence.

La hutte de sudation va alors agir en tant qu'amplificateur. Elle va mettre en avant toutes les émotions négatives à l'origine du mal-être (tristesse, doute, angoisse, stress…) et dont le participant doit se libérer pour retrouver le bien-être, vecteur de santé.

 

Ce lieu hors du temps, empli par les chants-prières et le battement du tambour, va permettre d'exprimer les émotions, de les sortir hors du corps. Il a alors accès au bien-être, que nous pouvons appeler « ouverture spirituelle ».

 

Cette ouverture peut à son tour permettre une compréhension des émotions qui le bloquent. La compréhension ainsi vécue permet de se libérer totalement de l'émotion, de renaître à soi-même. C'est une des clés majeures de « l'autoguérison ».

 

En pénétrant dans une hutte à sudation, nous venons de nous purifier, communier avec la nature et l'ensemble de la création. En acceptant le travail qui s'y fait, chacun de nous à la possibilité de s'ouvrir en conscience à sa propre évolution...



02/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres