* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Ginkgo Biloba : un ancêtre pour rester vert.

    Ginkgo Biloba : un ancêtre pour   

                                           rester vert.

 

Ce contemporain des dinosaures nous donne une belle leçon de jeunesse, en nous aidant à combattre bon nombre des maux liés à l'âge.

 

Un fossile vivant…Ainsi  l'avait surnommé en 1876 Charles Darwin, le « père » de la théorie de l'évolution. De fait, le ginkgo biloba nous vient tout droit de l'ère secondaire, où il couvrait une bonne partie de notre planète. Mais c'est aussi un étonnant « dur à cuire », puisque ce contemporain des dinosaures résista aux bouleversements qui balayèrent ces derniers.

 

A l'ère quaternaire, il dut affronter d'autres bouleversements, d'ordre climatique, qui le contraignirent à se « replier » en Chine, tandis que disparaissaient tous les autres représentants de la famille des ginkgoaceae.

 

Quelques millions d'années plus tard, il survivra à un autre cataclysme qui ne doit rien à la nature : un an après l'explosion de la bombe d'Hiroshima, on verra jaillir une repousse d'un ginkgo pourtant carbonisé, seul signe de renaissance végétale sur un sol calciné.

 

Les Chinois appréciaient beaucoup le ginkgo qui devint pour un symbole de longévité. Leurs médecins le recommandaient pour stimuler la circulation sanguine & la respiration, combattre l'asthme et la toux, mais aussi en cas de leucorrhées. C'est au Japon que les Occidentaux le découvrirent, en 1690, grâce au médecin et botaniste, Engelbert Kaempfer.

 

A la bonne circulation ginkgo fûté :

 

Le ginkgo renferme une substance qui exerce une action sur le facteur d'agrégation.

En temps normal, ce phénomène se produit pour éviter une hémorragie. Mais, chez les personnes à risques, le processus peut s'emballer et provoquer la formation de caillots sanguins. En le régulant, le ginkgo barre la route à nombre d'accidents & de troubles liés à une mauvaise circulation sanguine.

 

* Le ginkgo prévient les accidents vasculaires cérébraux, consécutifs à une moindre irrigation du cerveau, donc à un approvisionnement insuffisant en oxygène.

 

* Il protège des infarctus.

Il se montre efficace en cas de claudication intermittente due à des dépôts de cholestérol qui congestionnent les artères.

 

Une étude menée pendant 1 an auprès de 36 personnes a montré que le ginkgo se montrait en pareil cas bien plus efficace que les traitements traditionnels.

 

* Il est intéressant pour combattre les problèmes consécutifs à la prise de la pilule contraceptive.

 

* Il fait jeu égal avec les traitements classiques pour combattre la surdité cochléaire, qui, selon certains chercheurs, résulte d'une diminution de la circulation sanguine dans les nerfs auditifs. Par ailleurs, il vient à bout de certains bourdonnements d'oreilles.

 

* L'activation des plaquettes est responsable des constrictions bronchitiques caractéristiques dans les cas d'asthme.

Le ginkgo permet de les prévenir – on retrouve là une des prescriptions de la médecine chinoise traditionnelle.

 

* Il peut diminuer, selon une étude parue dans le Journal of urology, les symptômes de l'impuissance, en combattant le rétrécissement des artères qui acheminent le sang jusqu'au pénis.

 

* Il apporte, selon une étude française, une amélioration sensible de la vision chez les personnes atteintes de dégénérescence maculaire, une pathologie qui touche la rétine et constitue l'une des principales sources de cécité chez les adultes.

 

 L'anti-âge :

 

L'autre grand intérêt du ginkgo, c'est son rôle contre le vieillissement, physique autant que psychique.

 

   *  En favorisant une meilleure irrigation du cerveau, il 

       améliore les facultés de la mémorisation, d'attention &  

       de  concentration. Il contribue ainsi à lutter contre les 

       détériorations intellectuelles liées à l'âge.

 

   *  Il exerce aussi une action anti-oxydante grâce à deux   

      substances qu'il renferme : des flavonoïdes et des  

      terpènes,  qui « piègent » les radicaux libres, ces agents du 

      vieillissement qui oxydent les membranes des cellules, 

      provoquant leur dégénérescence. Une protection qui 

      s'avère fort intéressante au niveau de nos cellules 

      nerveuses…

 

   *  Le ginkgo protège également notre peau, en première 

       ligne face aux radicaux libres, comme bien d'autres 

       agresseurs !

 

Il est donc devenu l'un des ingrédients les plus prisés de la cosmétique contemporaine, notamment dans le domaine des soins anti-âge, pour protéger les peaux fragiles, hydrater et restaurer le film hydro lipidique.

 

Notons pour conclure qu'il se montre efficace contre les taches qui, avec la vieillesse, apparaissent sur le visage.

 

Voir aussi : Le Burnout ou épuisement professionnel           

 



05/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres