COULEURS-DE-LA-VIE

COULEURS-DE-LA-VIE

Harpagophytum : un anti-inflammatoire naturel

harpago2.jpg

 

Communément connue sous le nom de griffe du diable, l’harpagophytum est une variété de plantes connue pour ses effets anti-inflammatoires et antidouleur. Depuis longtemps, elle est utilisée pour soulager différents maux notamment ceux liés à une mauvaise digestion et aux troubles articulaires. Reconnus par l’OMS, les bienfaits de l’harpagophytum sont maintenant utilisés par la kinésithérapie et la phytothérapie. Découvrez dans cet article les vertus thérapeutiques de la griffe du diable.

 

Description de l’harpagophytum : L’harpagophytum est une plante qui porte plusieurs noms: « griffe du diable », « racine de Windhoek » ou encore « sengaparile ». Son nom scientifique est Harpagophytum procumbens. Elle fait partie de la famille des pédaliacées.

Étymologiquement, le nom de cette plante fait référence à un harpon végétal. Elle est rampante et quant à son fruit, il possède des griffes qui s’agrippent à tout ce qui s’y frotte.

 

La découverte de l’harpagophytum en médecine naturelle

 

L’harpagophytum a été utilisé depuis des centaines d’années par certains peuples africains. Cette plante les soulage des douleurs liées au rhumatisme et des problèmes de digestion.

En 1907, un Allemand a découvert les bienfaits de l’harpagophytum au sein d’une de ces communautés. Dans les années50, d’autres recherches ont été menées pour mettre en exergue les réelles propriétés thérapeutiques de la griffe du diable. Depuis, les Occidentaux en font l’usage en phytothérapie.

Harpagophytum: une plante aux multiples bienfaits

 

Les principes actifs de la griffe du diable

 

Cette plante contient de nombreux éléments actifs. On retrouve notamment:

 

  • l’harpagosyde ;
  • le bêta-sitostérol ;
  • l’acide cinnamique ;
  • l’acide caféique ;
  • l’actéoside ;
  • l’isoactéoside ;
  • le pagoside…

 

Harpagophytum: un anti-inflammatoire naturelL’harpagophytum est particulièrement efficace pour traiter les inflammations. De nombreuses recherches ont été effectuées dans ce cadre. Les harpagosides et l’acide cinnamique y joueraient un rôle considérable. Ils inhibent la production de prostaglandines et de leucotriène. Pour rappel, ces deux substances sont produites par l’organisme en cas d’inflammation.

 

La racine de Windhoek est aussi un antidouleur naturelLa racine de la plante agit contre la douleur. Elle est particulièrement efficace pour soulager les maux au niveau des zones lombaires et des articulations. Elle favorise aussi la mobilité articulaire. Il faut toutefois noter que le mode d’action de l’harpagophytum en tant qu’analgésique n’est pas précisément connu jusqu’à ce jour.

 

Les indications de l’harpagophytum en kinésithérapie

 

Les douleurs lombaires : Certains essais cliniques ont montré l’efficacité de l’harpagophytum contre les douleurs lombaires. Pour ce faire, on utilise un extrait fluide obtenu à partir d’une extraction à infuser. Cette préparation permet de soulager naturellement la lombalgie.

 

L’harpagophytum contre les douleurs articulairesLa griffe du diable réduirait considérablement les douleurs articulaires, dont celles liées à l’arthrose. En Europe, les chercheurs tentent de vérifier son efficacité. L’action de l’harpagophytum est semblable à un antiarthritique commercialisé comme la diacérhéine. Ceci est aussi valable pour les douleurs rhumatismales.

 

Soulager les tendinitesL’harpagophytum est fréquemment utilisé chez les sportifs surtout pour le massage des articulations. Elle soulage les inflammations des tendons.

Les kinésithérapeutes sollicitent aussi les bienfaits de la griffe du diable dans le cadre d’un accident sportif à l’instar d’une entorse ou d’une foulure.

 

La griffe du diable contre les troubles de digestionAutrefois, les indigènes ont fait appel aux vertus thérapeutiques de la sengaparile pour soulager les flatulences et les ballonnements. De plus, cette plante de la famille du sésame stimule l’appétit du fait de son goût amer. Ainsi, elle favorise la sécrétion des sucs gastriques.

L’harpagophytum limite aussi les diarrhées et la dyspepsie.

 

L’ostéoporose  : La griffe du diable protège certaines cellules cartilagineuses. De plus, elle stimule la production d’ostéoblastes. C’est pour cette raison qu’on indique notamment l’harpagophytum dans le cas d’une ostéoporose en rapport avec la ménopause.

 

Comment utiliser l’harpagophytum en kinésithérapieGrâce à ses vertus analgésique et anti-inflammatoires, l’harpagophytum est un ingrédient actif de choix que l’on retrouve bien souvent dans la formulation de produits utilisés dans le cadre thérapeutique. Plus spécifiquement, l’ingrédient actif provient du rhizome ou la racine de cette plante qui est utilisée en kinésithérapie. Intégré à une crème ou une huile de massage, l’harpagophytum pourra pénétrer facilement l’épiderme à l’aide d’un massage effectué par le kinésithérapeute.

 

L’harpagophytum pour une meilleure mobilitéIl est intéressant de réaliser un soin à l’aide d’une de massage à l’harpagophytum pour les patients souffrant de problèmes d’articulations ou de rhumatisme. Certaines crèmes de massage associent des actifs chauffants qui permettent également d’apaiser rapidement les douleurs et donc d’améliorer l’expérience de soin.

 

L’harpagophytum dans la kiné sportive : L’utilisation de produits à base d’harpagophytum est également intéressante dans le cadre de la kinésithérapie du sport. Il est essentiel pour les sportifs d’être toujours au meilleur de leur niveau. Cela passe par des soins de préparation et récupération physique. Le kinésithérapeute peut donc proposer au sportif un massage à base d’huile de massage à l’harpagophytum dans le but de préserver et maintenir sa mobilité.

 

Autres utilisations de l’harpagophytum : On peut transformer le rhizome d’harpagophytum sous plusieurs formes. Elles varient spécifiquement selon les troubles que l’on souhaite traiter. Il faut quand même noter que les extraits ayant « 3% de glucoiridoïdes » sont les plus privilégiés. Il en est de même pour la composition en harpagoside qui devrait être aux alentours de 1,2% à 2%.

 

On peut donc citer :

 

  • les extraits secs : poudre, comprimé, et gélule ;
  • les solutions : c’est un extrait hydro alcoolique ou aqueux ;
  • les tisanes ;
  • les pommades ;
  • les gels ;
  • et les crèmes.

 

Pour les troubles articulaires, on prend habituellement des capsules de poudre ou des comprimés d’harpagophytum. Il est recommandé de les prendre au cours des repas. Quant à leur dose, elle va de 3 à 6 g.

 

L’application de crème d’hapagophytum est préconisée en cas de tendinites. Elle est également efficace pour traiter une entorse et une foulure avec cette plante. Avec un massage, l’action anti-inflammatoire de cette plante devrait vite faire effet sur la blessure articulaire.

 

Une pommade à base de la racine de la griffe du diable donne les mêmes résultats. Un kinésithérapeute peut intervenir ensuite pour la rééducation.

 

Qu’en est-il des contre-indications de la griffe du diable? L’OMS et d’autres organismes de la santé reconnaissent l’utilisation de l’harpagophytum dans diverses affections. On peut citer entre autres les douleurs articulaires minimes ou modérées et les troubles digestifs temporaires. Il est efficace, mais les effets à long terme sont peu connus.

 

Malgré les  bienfaits de la griffe du diable, elle est contre indiquée si le patient présente un ulcère duodénal ou gastrique. Si le sujet a des calculs biliaires, il est nécessaire de prendre des précautions quant à l’utilisation de cette plante. On ne peut utiliser l’harpagophytum chez les femmes enceintes et celles qui allaitent.

 

Pour terminer, il faut retenir que les  bienfaits de l’harpagophytum sont nombreux. En plus d’être un anti-inflammatoire et un antalgique puissant, cette plante est souvent indiquée pour soulager certains troubles digestifs. Elle est particulièrement utilisée en kinésithérapie pour ses bienfaits sur les articulations et les os. Bien que les vertus thérapeutiques de la griffe du diable soient reconnues par l’OMS, il convient toujours de demander l’avis d’un médecin avant de l’utiliser.

 

Je suggère de vous procurer les produits Bio - non irradiés-

dans les Magasins de Santé et de Régime 

 

Source



18/11/2023
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 492 autres membres