* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La maladie du Bonheur.

mauve5.jpg
   

 

      La Maladie du Bonheur.

 

Il y a bien des années lorsque des chercheurs ont découvert l'existence des endorphines, des substances que nous secrétons naturellement et qui viennent se fixer sur les récepteurs opiacés (elles fonctionnent comme l'opium), on a cru qu'on avait découvert la chimie du  Bonheur.

 

Lorsque nous mangeons du chocolat, lorsque nous faisons du sport, lorsque nous faisons l'amour ou simplement lors d'un dîner entre amis, nous produisons cette drogue qui nous apporte une sensation de bien-être. Depuis, il est apparu que ces endorphines avaient comme propriété d'atténuer la douleur, de réduire le stress, de réguler le transit et qu'elles jouaient aussi un rôle sur la régulation de l'hormone de croissance, de la testostérone et du cycle menstruel.

 

De quoi vider la salle d'attente de beaucoup de médecins !

 

On comprend tout l'intérêt que pouvaient représenter les endorphines pour la science médicale. C'est une des raisons pour lesquelles scientifiques, économistes et Prix Nobel se sont penchés sur le bonheur. Ils en ont fait une nouvelle science, pour reprendre le titre d'un livre qui a fait grand bruit dans le monde anglo-saxon. Son auteur brossait en 300 pages le bilan de trente ans de recherche sur le sujet et concluait que la richesse d'une nation ne conditionne pas le bien-être de ses habitants.

 

Les sociétés avancées ne sont pas devenues plus heureuses !

 

On avait remarqué !!!

 

Etes-vous satisfait de votre vie ?

Sur une échelle de 1 à 10, les Français (6.6) se déclarent satisfaits, mais ils sont nettement moins que les Ghanéens (7.7).

Aux Etats-Unis, le bonheur suit une courbe exactement inverse de celle de la richesse.

 

Alors, qu'est-ce qui rend heureux si ce n'est pas l'argent ? Le plaisir ?

 

Lorsqu'on les interroge, les hommes citent en priorité, comme source de bonheur : l'activité sexuelle, le sport & la qualité de leur vie sociale. Revoilà les endorphines en action !

 

Les femmes ajoutent : « aider les autres ». Mais là encore, le plaisir ne fait pas le bonheur car il crée l'addiction.

 

Les endorphines, sécrétées régulièrement, rendent chaque jour ce bonheur plus difficile à atteindre. C'est le « train-train adonique » : trop de ce bonheur-là tue le bonheur.

 

Argent, plaisir de nombreux laboratoires ont, de leur côté, planché sur le sujet de la pilule du bonheur, mais il ont limité leur champ d'action à la production d'antidépresseurs, d'anxiolytiques ou d'antalgiques.

 

C'est le marché de « la maladie du bonheur » car il faut maintenant pallier chimiquement au manque crée par l'addiction.

 

Mais bien peu ont remarqué que ceux qui sont vraiment malades ne se déclarent pas, pour autant, malheureux !

 

Quelle est la chimie de ce bonheur qui s'affranchit de l'argent & du plaisir ?

 

Notre médecine officielle, qui pourtant côtoie quotidiennement les malades, est bien incapable d'en trouver la clef malgré son arsenal d'outils, car seule une approche globale de l'homme peut percer ce mystère...

 

Autre Article : Les médecines douces.



04/07/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres