* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La médecine tibétaine.

  Elle partage avec la médecine indienne une conception commune de la « réalité ». Des corps  célestes aux corps des plus infimes créatures, toute substance dans l'univers n'est que le composé temporaire de 5 éléments  - l'Air,  le Feu, l'Eau, la Terre et le Vide ou Espace  - dont chacun possède des qualités d'énergie spécifiques.

 

L'Air ou le Vent dans la nature se retrouve dans le prâna, T'chi en chinois et Ki en japonais  -  que la force vitale de l'être humain manifeste sous la forme du « souffle ».

Sa circulation harmonieuse et continue, dans le réseau des nâdi qui caractérise le corps humain, se traduit par ce qu'il est admis de nommer la « santé ».

Le terme nâdi est souvent traduit par « canal ».

 

Toutefois, à l'heure de l'électronique, le mot « circuit » semble sémantiquement plus approprié, car il exprime mieux l'idée que le prâna soit aussi un flux d'information, c'est-à-dire de conscience pouvant s'affiner au fur et à mesure que l'être humain parvient à se libérer des passions.

 

Une bonne circulation du prâna permet à l'être humain de rester capable d'entretenir et maintenir dans notre « coesprit »  -  selon le terme forgé par C. Godefroy  - cet équilibre homéostasique que nous nommons la santé.

 

Quel que soit le niveau de conscience d'un être humain, le prâna qui l'anime est toujours en totale conjonction avec son corps  -  contrairement au paradigme mécaniste progressivement détrôné pendant la seconde moitié du XXe siècle...



23/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres