* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le premier pas vers la disparition de nos souffrances.

 

Clic S/ Image pour retour à la liste

    

       Le déconditionnement est le premier pas vers la disparition de nos souffrances ; devenir vacant, libre, totalement disponible à tout et rien.

 

Oublier les certitudes, digérer tout ce qui a été appris, lu, transmis, puis décanter et clarifier pour ne garder que l'essence.

 

Etre dans le présent immédiat, attentif à l'instant, intensément actif dans la minute présente, sans l'éviter ni la fuir ; vouloir fuir le présent dans le passé et le futur est douloureux, être présent dans la souffrance même, la fait s'évanouir.

 

Vivre au présent avec ce que l'on a, sans attendre demain  ou regretter hier, implique la mobilité de tout l'être ; c'est dans l'action que tout change.

 

Lorsqu'un obstacle nous gêne, nous devons tenter de le dépasser et ne pas rester bloqués et immobilisés par la terreur devant la difficulté.

En fermant nos yeux, notre cœur et notre esprit, nous tuons une partie de nous-mêmes alors que la vie, c'est com-prendre (en latin : prendre avec).

 

Il faut se passionner pour la suite du voyage : qu'y a-t-il derrière ? Que vais-je trouver ensuite ? Et c'est alors le miracle, la fête.

 

En franchissant les obstacles, nous pouvons dépasser nos limites et apprendre l'infini !

 

Affronter la difficulté, c'est l'utiliser, la traverser, la dépasser.

 

Le véritable obstacle est la peur, cette peur que nous avons enfants, du loup derrière la porte. Tant que nous n'ouvrons ni ne franchissons cette porte, le loup existe. Poussons-là et nous voilà rassurés : il n'y a rien.

 

Com-prendre la limite et elle disparaît ; les choses sont souvent plus simples que nous le croyons.

 

L'épreuve consiste parfois simplement à accepter d'être heureux ; des siècles de culture et notre éducation valorisent ce qui est difficile, dur, gagné à force de souffrances et d'efforts, nous culpabilisant à l'égard du plaisir et de la douceur de vivre.

 

Apprendre à se connaître a été depuis trop longtemps apprendre à connaître ses défauts mais en réalité c'est apprendre à s'aimer, s'accepter, s'écouter, être bien dans sa peau et oser être soi devant les autres, avoir confiance pour s'ouvrir aux autres, les accepter et les aimer aussi sans autre jugement que celui de notre intuition, sans influence extérieure.

 

Ainsi nous pouvons découvrir et vivre notre individualité,

nos dons, notre « Caverne d'Ali Baba ».



27/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres