* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le Rouge & le Noir…

   Quand la couleur entre en  

                                                                               littérature.

 

C’est une histoire d’amour et d’ambition.

De vengeance et de passion.

De brutalité et de destruction.

 

Partant d’un fait divers, Stendhal pose les bases de son roman avec pour héros le jeune Julien Sorel, orgueilleux fils de charpentier. Engagé comme précepteur par la famille de Rénal, il s’éprend de la maîtresse de maison avant de rejoindre le marquis de la Mole en tant que secrétaire particulier.

C’est alors au tour de la fille du marquis, Mathilde, de succomber au charme de Julien. Une liaison se noue et peu après, Mathilde apprend à son père qu’elle est enceinte.

Furieux, le marquis consent tout de même au mariage, mais Mme de Rénal, folle de jalousie, écrit au marquis pour dénoncer leur liaison et Julien se venge en tirant sur son ancienne maîtresse.

Mme de Rénal survivra mais Julien périra sur l’échafaud…

 

Passionné par l’univers des couleurs, Stendhal appréciait particulièrement le jeu des oppositions puisqu’il écrivit également « Le Rose & le Vert » et pensa d’abord à « Le Rouge & le Blanc » pour Lucien Leuwen.

 

Dans chaque cas, son choix s’inspire directement de la force évocatrice de chaque tonalité. Ici, le rouge et noir dont directement allusion au jeu de la roulette où l’on joue l’une de ces 2 couleurs. La vie de Julien, et sa mort, appartiennent en effet au hasard.

 

Le noir évoque également l’habit de précepteur de Julien et le deuil de Mathilde.

Quant au rouge, il illustre sans nul doute le sang du crime et celui de l’exécution.

 

Tout au long du roman, Stendhal se plaira d’ailleurs à distiller les allusions au rouge sanglant.

Ainsi dès les 1ères pages, on peut lire : « En sortant de l’église, Julien crut voir du sang près du bénitier (…).

C’était de l’eau bénite qu’on avait répandue. Le reflet des rideaux rouges qui couvraient les fenêtres la faisait paraître du sang »…

On frémit déjà !



18/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres