* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le traitement biothérapique de l’Ostéoporose.

  L'Ostéoporose semble devenir un véritable fléau. On en parle de plus en plus dans le grand public ; mais de nombreux scientifiques y consacrent des études et présentent des statistiques qui sont, à première vue, inquiétantes…

 

L'Ostéoporose est une déminéralisation du squelette, généralisée par la raréfaction de le trame protéique de l'os et qui se traduit par des douleurs, surtout vertébrales, et par une augmentation des risques de fractures, les plus courantes étant celle du col du fémur.

Ces risques augmentent à partir de la cinquantaine, c'est-à-dire à la période de ménopause et d'andropause, au moment où les hormones génitales diminuent.  A. Roux.

 

Consommer du calcium depuis l'enfance.

 

Nous sommes inégaux devant l'ostéoporose par le sexe. Les femmes, en raison d'une masse osseuse moindre que celle des hommes, sont beaucoup plus menacées.

 

Mais nous sommes aussi inégaux par notre hérédité. De nombreuses études montrent en effet que la densité osseuse des filles est influencée par celle de leur mère et, à moindre degré, de leur père.

 

Si la médecine est encore impuissante à modifier la génétique, l'inégalité dont souffrent les femmes est en partie corrigée par les sécrétions hormonales d'œstrogènes qui constituent, jusqu'à la ménopause, une protection contre l'ostéoporose.

Le traitement hormonal substitutif, instauré au moment de la ménopause, était d'ailleurs, jusqu'à un passé  relativement récent, le seul qui avait fait la preuve de son efficacité en diminuant les accidents liés à l'ostéoporose chez les femmes traitées.

 

D'après de nombreuses études épidémiologiques il ressort qu'il est important de consommer dès le plus jeune âge une alimentation riche en calcium afin d'atteindre une masse osseuse maximale dès l'âge de 20 ans.

 

Mais cette alimentation calcique doit être poursuivie tout au long de l'existence afin d'éviter la déperdition de cette réserve.

 

Les chercheurs de l'hôpital  Sir Charles Gairdner, en Australie, ont comparé l'efficacité de 3 méthodes pour ralentir la perte osseuse chez 120 femmes ménopausées âgées en moyenne de 56 ans.

 

Tout d'abord, la pratique de l'exerce physique seule, puis l'exercice physique et un apport alimentaire en calcium, et enfin l'exercice associé à un traitement hormonal substitutif en œstrogène & progestérone.

 

C'est cette dernière méthode qui a donné les meilleurs résultats comparativement aux 2 précédentes. Cependant si l'on tient compte des inconvénients de l'hormonothérapie de synthèse, c'est la solution exercice physique et supplémentation en calcium qui s'est révélée sans inconvénient la plus efficace. Et c'est bien sûr, celle que nous préconisons.

 

Le protocole biothérapique.

 

Afin de présenter un protocole bio-thérapique permettant de restructurer le terrain, il nous faut préciser que l'utilisation du calcium & des minéraux dans le métabolisme est conditionnée par le contexte biologique et la qualité des aliments qui en contiennent, mais aussi par l'équilibre bioélectronique du sang, particulièrement le coefficient d'oxydoréduction.

Ne s'assimile vraiment que le calcium ionisé négativement (e-), celui-ci étant partie intégrante de l'aliment vivant, biologique, non raffiné, non pollué par l'industrie.

Toute autre forme calcique et minérale favorise un entartrage et une calcinose organique, c'est-à-dire un vieillissement prématuré.

 

Les protocoles suivants proposent donc un redressement du terrain. A chacun de faire un choix de cure alternant les produits conseillés… tout en tenant compte, bien sûr, des conseils et prescriptions du médecin traitant si besoin.

 

OLIGOTHERAPIE.

 

Cuivre-Or-Argent, une ampoule à jeun lundi, mercredi, vendredi ; Manganèse-Cobalt, une ampoule à jeun mardi, jeudi, samedi : Phosphore, une ampoule à 18 h, lundi & jeudi ; Fluor, une ampoule à 18 h, mardi, vendredi.

 

LITHOTHERAPIE.

 

Calcaire de Versailles D8 : une ampoule au coucher, 1 jours sur 3 ; Apatite D8, une ampoule au coucher, 1 jour sur 3 : Orpiment D8, une ampoule au coucher un jour sur 3 en alternance.

 

GEMMOTHERAPIE.

 

Vaccinum vitis idaea jeunes pousses ID, un flacon de 125 ml, 30 gouttes dans un ½ verre d'eau avant le petit déjeuner : Rubus fructicosus jeunes pousses ID, un flacon de 125 ml, 30 gouttes dans ½ verre d'eau avant le petit déjeuner : Sequoia gigantea bourgeons ID, un flacon de 125 ml, 30 gouttes dans ½ verre d'eau avant le petit déjeuner.

 

ORGANOTHERAPIE.

 

Parathyroïde 4 CH, Os total 4 CH ââ Q.S.P. un suppositoire

dose N° 24. Un suppositoire au coucher les lundi, mercredi, vendredi.

 

 

  HYDROXYDASE.

 

2 ou 3 flacons par jour, à prendre avant ou loin des repas, sitôt le flacon ouvert.



08/09/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres