* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les métaux : Energie secrète.

   Les métaux sont les symboles d'énergies cosmiques condensées & leur symbolique est liée à Pluton, divinité souterraine des richesses, trésors cachés & métaux rares par opposition aux planètes qui sont les métaux du ciel.

 

   Les alchimistes distinguaient 7 métaux dérivés d'un principe unique, formés sous l'influence des planètes, auxquels sont attribués une divinité et une couleur fondamentale.

Ils les divisaient en métaux purs ou parfaits & métaux impurs ou imparfaits.

 

L'Or, incorruptible, formé par le Soleil correspondant à Apollon, au rouge, à l'Esprit pour d'où procède tout ce qui est en nous.

Le Soleil spirituel figure la Lumière divine qui éclaire sans défaillance notre personnalité, plus spécialement notre Esprit animique.

 

L'Argent, métal parfait, correspond à la Lune, à Diane, au bleu, à l'Ame éthérée, formatrice des sentiments & des images idéales.

 

Le Mercure, imparfait, correspond à Mercure, au blanc, au Corps éthérique, nœud de la personnalité.

 

L'Etain, imparfait, le plus léger des métaux, correspond à Jupiter& Junon, au violet, à l'Ame spirituelle ou Esprit animique auquel se rapporte notre conscience jupitérienne.

 

Le Fer, imparfait, correspond à Mars, à l'orangé, à l'Esprit corporel d'où naissent les impulsions véhémentes, parfois féroces qui stimulent la motricité.

 

Le Cuivre, imparfait, correspond à Vénus, au vert, à l'Ame corporelle qui tend à ménager la vitalité que protège la sensibilité.

 

Le Plomb, imparfait, correspond à Saturne, au jaune, au Corps matériel, fondement de l'édifice vital sans lequel aucun travail ne s'accomplirait.

 

En raison  de cet aspect impur, l'usage des outils de métal, en particulier du fer, était interdit dans la construction du Temple de Salomon, parce que ce métal représente le 1er état de la matière métallique, qui se transforme en cuivre.

En se perfectionnant, celui-ci se change en plomb qui, à son tour devient par progression, étain puis mercure, argent et enfin or. Nous reconnaissons ici le processus alchimique.

 

La réalisation des premiers alliages métalliques (bronze) a marqué le passage de la période sauvage à la période civilisée de l'humanité, de la préhistoire à l'histoire.

 

Liée au culte du feu, seul procédé possible pour extraire le minerai et forger le métal, la métallurgie primitive fut pratiquée à des fins magiques & militaires : l'Epée, issue du feu et de la forge et le Miroir métallique qui réfléchit le feu solaire sont les éléments essentiels de la mythologie japonaise.

 

L'art héraldique utilise 2 métaux : l'Or ou le jaune, symbole de l'homme rénovéaprès être passé par le chaudron des résurrections et l'Argent ou le blanc, expression de la vraie simplicité, c'est-à-dire du dépouillement de tout ce qui n'est pas divin en nous.

 

En Chine, suivant la loi des correspondances, le Métal est l'un des 5 éléments lié à l'Ouest, à la couleur blanche, aux poumons, à l'ouïe, au nez, au froid, à la tristesse. Dégagé du minerai par le Feu, il produit l'Eau puisqu'il se liquéfie.

 

Les métaux furent employés par l'art pentaculaire, en particulier le plomb, consacré aux dieux infernaux en raison de son association avec Saturne-Kronos, dieu de la haine & de la vengeance.

 

L'airain (alliage de divers métaux à base de cuivre) ou métal légal romain, était un puissant contre-charme, sur lequel on frappait pendant les nuits maléfiques ou Lémuria, pour chasser les démons.



04/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 369 autres membres