* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les Mille et une métamorphoses du Noir.

   Symbole de deuil dans la plupart des cultures, le noir évoque aussi les affres de la mélancolie, les frissons de la peur et de diaboliques machinations… Mais depuis la fin XIXe siècle, il s’est emparé d’un grand nombre de créations dans les domaines de l’industrie, du design ou de la mode, témoignant là sobriété raffinée. Du royaume des ténèbres à celui de l’élégance…

 

Elles sont ambivalentes et parfois même contradictoires. Toutes les couleurs ou presque offrent de multiples significations qui tantôt s’enrichissent, tantôt s’opposent. Mais pour le noir, rien de tout cela ! Depuis la nuit des temps, cette tonalité –considéré à l’égal du blanc comme l’absence de couleurs- évoque un seul réseau se symboles : la désolation, la mort, les ténèbres…

 

Et c’est sans doute le peintre Kandinsky qui en donne la définition la plus juste : « Comme un rien sans possibilité, un rien après la mort du soleil, comme un silence éternel, sans avenir, sans l’espérance même d’un avenir, résonne intérieurement le noir… »

 

Pourquoi cette couleur fut-elle ainsi vouée aux gémonies ?

Sans doute parce qu’elle est depuis toujours associée à la nuit, et plus encore aux ténèbres originelles. Dans toutes les religions, le noir précède la création.

 

Dans la Bible, avant que « la lumière soit, la terre était informe et vide, les ténèbres recouvraient la face de l’abîme ».

Et selon la mythologie grecque, la nuit engendra le sommeil et la mort mais aussi toutes les misères du monde, pauvreté, maladie ou vieillesse !



26/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres