* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Nos désirs en lait & produits laitiers.

    Ce sont véritablement les aliments qui symbolisent le mieux la mère. Le désir de lait traduit le besoin maternel.

 

*  Chaud, c’est un besoin comme ce que nous avons eu quand le lait sortait chaud du sein.

 

*  Froid, c’est un désir de Maman, mais pas comme Maman. Les yaourts en sont proches. C’est le désir de beaucoup de ceux qui ont manqué de mère, enfin d’une mère : « comme ils en auraient voulu ».

Dans les yaourts nous trouvons déjà l’apport des microbes. Nous y reviendrons dans un instant.

 

   L’aversion pour le lait traduit souvent un mauvais rapport à la mère dans la petite enfance. L’aggravation par le lait c’est la conséquence de ce mauvais rapport.

 

Certains aimaient le lait maternel mais pas le lait de vache. Peut-être ont-ils mal vécu le sevrage. D’autres supportent mieux le lait de vache : ils étaient mieux sevrés.

 

L’excès de protéines animales dans la toute petite enfance (donc essentiellement le lait) est un des grands responsables de l’obésité de l’âge adulte. L’excès de lait nous introduit à la peur de manquer. L’aliment de la mère ne remplacera jamais la mère elle-même.

 

Le fromage est un lait travaillé par un microbe. Brièvement chaque microbe correspond à un problème psychologique. Le fromage c’est notre mère (dans le sens évoluer, muter) par une problématique psychologique représentée par l’action du microbe.

 

Pas quels éléments avez-vous besoin que votre mère soit travaillée pour que cela vous convienne. Et comme disait De Gaulle : « comment voulez-vous gouverner un pays qui a plus de 300 fromages ? ».

 

La suppression du lait est efficace dans l’eczéma (maladie de la séparation) et dans toutes les pathologies ORL (adaptation à l’environnement), surtout récidivantes.

 

Enfin la suppression du lait est proposée et très efficace dans toutes les pathologies inflammatoires chroniques (polyarthrite, spondylarthrite, rhumatisme, maladies de systèmes…) Cela laisse à supposer qu’il persiste un conflit conscient ou non avec l’imago maternel intégré.



09/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres