* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Nous pouvons lâcher prise.


Il est nécessaire de lâcher prise,

tentons d'expliquer un petit peu mieux

ce qu'est le lâcher prise.

Lorsque vous êtes en face d'une expérience à vivre, plusieurs possibilités se présentent à vous.

La plus facile, celle qui fait totalement partie de la personnalité humaine, c'est la révolte, le refus, et vous dîtes : c'est injuste !

La deuxième, qui fait aussi partie de la personnalité humaine, c'est l'incompréhension, et vous dîtes : cela m'indiffère, je n'y attache aucune importance !

La troisième, celle que vous devez obligatoirement adopter, c'est de regarder avec les yeux grands ouverts l'expérience que vous êtes en train de vivre. Si vous la refusez, elle ne vous apportera rien. Si cela vous indiffère, elle ne vous apportera rien non plus, car ce sont là, précisément, les deux extrêmes dans lesquelles il ne faut pas tomber pour ce lâcher prise.

Il faut que vous mettiez complètement à plat l'expérience que vous êtes en train de vivre, afin de vous rendre compte de tout ce que vous pouvez en tirer de positif pour un plus grand avancement vers une nouvelle conscience, et projeter la Lumière Divine et tout votre Amour sur ce qui ne vous appartient pas, afin que cette expérience ne vous afflige pas dans le courant de votre vie.

Si justement nous revenons sans arrêt sur nos expériences de vie, c'est qu'elles ont une importance considérable pour notre changement de plan de conscience, pour notre cheminement sur la route de la Sagesse et de l'Amour.

Il est absolument impossible d'intégrer l'Amour Universel, de le comprendre comme vous devez le comprendre, si vous n'avez pas compris tout ce qui vous motive, tout ce qui vous entoure, tout ce qui fait partie de votre vie dans les épreuves aussi bien que dans les joies.

Si vous ne mettez pas tout cela en évidence vous avancerez très lentement. Cependant chacun peut, dès maintenant avancer très vite, car il s'est déclenché en chacun de nous un processus qui fait remonter sans arrêt à notre conscience de veille, à notre conscience journalière, ce que nous pourrions appeler les déboires de notre personnalité ou ego, et aussi tout ce qui peut être souffrances, blessures très souvent injustifiées, irréelles.

Nous donnons une trop grande importance à ces blessures qui n'en ont aucune.

Bien souvent, ces blessures ne sont que les petites vexations de l'ego. Soyons attentifs à notre comportement afin d'évoluer plus vite, de comprendre plus vite...

Si notre conscience est complètement obstruée par notre personnalité & notre fausse sensibilité, il est évident que nous ne pouvons pas entendre notre petite voix intérieure...



25/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 398 autres membres