* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

12 Points Conseils pour améliorer et protéger le système hormonal.

*  Manger quotidiennement environ 15 % de protéines d’origine diverses : animales (œufs, laitages, poissons, viandes) & végétales (céréales & légumineuses) indispensables à la production et au renouvellement des hormones peptidiques et glycoprotéiques.

 

*  L’apport régulier dans votre alimentation d’huile vierge de première pression à froid (noix, onagre, bourrache, pépin de cassis, rose musquée du Chili,…) riches en acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6) est favorable, entre autre, à la production des prostaglandines, précurseurs hormonaux, nécessaires au fonctionnement des muscles lisses.

 

*  Associer à votre alimentation des compléments alimentaires naturels riche en zinc organique. Ils interviennent et participent plusieurs centaines de fonctions métaboliques et surtout hormonales.

Or, cet oligo-élément est de moins en moins présent dans l’alimentation, trop raffinée et issue d’une agriculture intensive.

 

*  Consommer des compléments alimentaires antioxydants (sélénium, zinc, vitamines C, E et bétacarotène) et des concentrés de plantes (ginseng, gelée royale, shiitake,…) afin de stimuler les glandes endocrines rendues déficients par la fatigue intense, le stress & le vieillissement.

 

*  Les aliments issus de la mer, naturellement  riches en iode organique (sel marin, crustacés, poissons, algues, coquillages) sont indispensables au bon fonctionnement des glandes thyroïdiennes et au métabolisme de leurs hormones.

 

*  Le soja sous toutes ses formes (germes, lait, tofu, shoyu,…) est riche en isoflavones, molécules antioxydantes et précurseurs hormonaux féminins. L’organisme les convertit en oestrogènes protecteurs de l’utérus, des seins, de la prostate et du côlon.

 

*  Un état d’esprit positif favorise la production d’hormones qui procurent et maintiennent des états de satisfaction & de bien-être.

Ces hormones agissent de façon antagoniste aux hormones du stress en permettant entre autre le relâchement musculaire.

 

*  Nettoyer régulièrement le foie avec des plantes amères (artichaut, radis noir, pissenlit, chardon marie,…) pour faciliter les fonctions des hormones dans l’organisme. En effet, une insuffisance hépatique peut être à l’origine des troubles hormonaux.

 

*  Mener une vie régulière (repas, sommeil, activités physique & sexuelles,…) afin de respecter l’horloge biologique interne (biorythmes), et d’éviter ainsi des disfonctionnements hormonaux & des troubles fonctionnels (sommeil, humeur, croissance, défenses immunitaires, cycles féminins, transit, libido,…)

 

*  Eviter de consommer en trop grande quantité des graisses animales & des graisses chauffées (saturées) qui inhibent le rôle biologique de l’acide gras gamma linoléique, précurseur d’hormones dont les prostaglandines E1 et E3.

 

*  Réduire ou supprimer la consommation de caféine, d’alcool, de tabac, de produits chimiques & médicamenteux. Ceux-ci peuvent induire des carences en vitamines et en minéraux, contrarier la production de certains précurseurs et diminuer la capacité des récepteurs hormonaux.

 

*  La production d’ions négatifs (les bons) dans l’air ambiant contrecarre les effets des ions positifs (les mauvais). Les ions négatifs favorisent ou maintiennent notre taux physiologique interne de dopamine et de sérotonine, deux neurotransmetteurs importants.



17/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres