COULEURS-DE-LA-VIE

COULEURS-DE-LA-VIE

Des Forêts & des Hommes ...

arbre serviteur.jpg

 

Espace magique empreint de traditions ancestrales dans toutes les Cultures, la forêt est un lieu puissant qui permet de dissimuler ou d’exposer sa nature humaine. La relation à l’arbre est bien particulière et tout être humain peut aisément concevoir que vivre auprès d’eux est un enchantement. Parmi les arbres, il est enfin possible de se sentir à sa place au milieu d’êtres vivants sans jugement.

 

Leurs bienfaits sont nombreux et aujourd’hui scientifiquement prouvés.

La sylvothérapie permet d’en bénéficier et d’aller à la rencontre de soi tout en prenant soin de sa santé physique & émotionnelle.

 

Espaces majestueux peuplés de traditions et légendes, les forêts, immenses poumons verts, puits de carbone, nous ont permis au fil des siècles de nous abriter, nous chauffer, nous nourrir, d’honorer des cultes … grâce aux arbres qui les peuplent.

 

En apparence, figés, solitaires, silencieux, les arbres seraient au contraire les acteurs sociaux d’une immense toile de « communication » à travers la forêt.

 

Dans le sol : via des réseaux raciniens et mycorhiziens (association symbiotique entre champignons et racines) ; dans l’air : dans l’air : via les phytonicides, des composés organiques volatils antimicrobiens. Les réseaux racinaires et mycorhiziens favorisent les échanges de carbone, d’eau, de phosphore, d’azote et autres minéraux. Ces système souterrain est un sujet de recherches en plein essor dans le domaine de la biologie végétale car les arbres pourraient aussi contribuer à délivrer des messages d’alerte en cas d’attaque, de maladie, et en informer leurs congénères via ces canaux, en corrélation avec le réseau aérien.

 

Même s’il est encore difficile de déterminer exactement l’ampleur de ces interactions, les forêts fonctionnent, à leur manière, en tant que communauté.

 

Véritable espace refuge pour les bactéries, insectes, champignons, végétaux, animaux, elles accueillent à elles seules 80 % de la biodiversité mondiale.

A ce titre, c’est peu dire que leur préservation est capitale, d’autant plus qu’elles jouent un rôle crucial dans la lutte contre le réchauffement climatique et un rôle de rempart sanitaire contre les zoonoses, vectrices d’épidémies à grande échelle.

 

Mais peut-on se passer de cette ressource précieuse qu’est le bois ? A première vue, non. Peut-on renoncer à exploiter les forêts ? Par conséquent, non plus.

 

En alliant gestion forestière (et non déforestation) et développement durable, il est possible de protéger les forêts déjà existantes avec des méthodes de sylviculture raisonnée. De façon à avoir des forêts en bonne santé … pour des humains en bonne santé.

 

Car les promenades en forêt apportent de nombreux bienfaits.

 

Les recherches scientifiques leur attribuent, entre autres, une baisse significative du stress et de la fatigue, le renforcement du système immunitaire, des effets positifs sur la concentration … la forêt que vous découvrirez dans ce dossier, avec son modèle inédit de ressources silencieuses et invisibles, n’a pas fini de dévoiler ses secrets et de proposer un modèle de sobriété et d’efficience à imiter pour nos sociétés de communications généralisée, saturées  de bruit et d’info-pollution.

 

Alors pourquoi ne pas profiter de l’arrivée de l’automne pour aller chercher un peu de fraîcheur et d’inspiration dans nos forêts … Couvrant près d’un tiers du territoire français, il y en a forcément une près de chez vous !

 

Lisa Pujol

 

Comment pratiquer un bain de forêt ?

 

L’idée première est de laisser les soucis à l’entrée de la forêt. Pour cela, un rituel d’entrée consistant à déposer les contrariétés et les charges mentales dans un élément de la Nature peut être pratiqué. A peine salués, les arbres gardiens qui accueillent le "baigneur" à l’orée de bois invitent à ralentir le rythme. Le pas se raccourcit, la respiration est consciente et l’observation est intense.

 

Pratiqué seul, la sylvothérapie est comme une marche méditative dans laquelle il est bon de se relier au cinq sens : toucher, regarder, écouter, sentir ou goûter  les éléments de la Nature.

 

Exercice : après avoir vérifié l’arbre (attention aux branches suspendues, chenilles processionnaires, champignons amadouviers …) asseyez-vous le dos contre un arbre. Choisissez-le en fonction de vos besoins : les conifères ont des vertus plus tonifiantes et les feuillus plus sédatives.

 

Ecoutez les sons de la forêt. Regardez les différentes nuances de vert. Observez tout ce qui bouge. Touchez tout ce qui est dur. Vivez l’instant présent.

 

Soyez ICI & MAINTENANT

 

ces arbres ....jpg     LIVRE :  Ces arbres qui nous veulent du bien.

 

 

Avec un beau talent de conteuse, Laurence Monce nous invite une promenade salvatrice en forêt, distillant au fil des pages ses secrets et conseils pour une rencontre harmonieuse avec la Nature. Apprenez à reconnaître les essences d’arbres et à vous connecter à eux au moyen de vos 5 sens, réalisez des recettes de cuisine simples avec des ingrédients issus de la forêt, découvrez des exercices de méditation et de respiration qui vont vous ressourcer, et invitez les enfants à porter un autre regard sur la forêt grâce à des activités respectueuses de leur environnement ...

 

 Laurence MONCE Editions DUNOD



17/09/2022
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 471 autres membres