* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Face a nous-mêmes ...

 

                                                     

 

 

 

Vivre spirituellement, ce n'est pas flâner…

 

C'est dépasser la tension, non la fuir.

 

Il s'agit d'abandonner consciemment les tensions chaque jour.

Et ceux qui croient n'en avoir aucune, du seul fait qu'ils vivent à part ou sans friction avec le public, retardent leur avancement en fuyant ce qui pourrait justement faire remonter à la surface les tensions cachées.

Ce que beaucoup d'entre nous fuient c'est la confrontation que la vie comporte.

La  confrontation avec nous-mêmes  - puisque la vie est notre miroir.

Ce n'est que dans le feu de l'action, au milieu des difficultés et des conflits que l'on progresse.

La difficulté sert de repoussoir…

Le conflit fait sortir ce qui est faux, agressif et dévié en nous.

C'est là que les leçons sont à apprendre, en confrontant ses faiblesses et limites.

Le calme plat qui vient de ce qu'on a évité toute confrontation, c'est le calme et l'inertie et de la paralysie.

Aucune croissance n'est possible dans une stabilité ou une sécurité extérieures totales.

Pour entreprendre la vie spirituelle, il faut autant que possible être financièrement, émotivement et physiquement libre et détaché… Il faut être autonome …

Si on ne peut se laver, travailler (s'occuper de façon créatrice), manger et dormir régulièrement, on n'a pas assez d'ordre pour entrer en vie spirituelle.


Toutefois, la discipline ne vient pas de l'effort (toute tension est obstacle), mais elle vient de l'intensité du désir d'être libéré, d'aimer.




12/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres