* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La richesse du Blé.

  Le blé est la céréale devant prédominer dans nos régions : il renferme les éléments nécessaires à l'entretien de notre vie, notamment tous les sels minéraux identifiés : potassium, sodium, calcium, magnésium, soufre, chlore, fluor, cobalt, silicium, iode, arsenic, etc.

 

Un grain de blé est un véritable œuf « végétal ».

Le son représentant la coquille, le testa la 2e enveloppe, le gluten l'albumine, les aleurones la graisse phosphorée. On y remarque également un germe-embryon. Atteignant un grand degré de siccité, le grain de blé ne peut se putréfier et se conserve donc presque indéfiniment.

 

Reprenons l'examen de la structure du grain de blé et remarquons : les cellules de l'épiderme (zone cellulosique) ; le testa (pellicule isolante) ; les cellules d'aleurone (zone riche en graisse, en phosphore, en vitamines A) ; le hialin (zone vitrée riche en silice et en fluor) ; les cellules de gluten (zone riche en protéines, en magnésium, en vitamines B) ; les cellules d'amidon (zone riche en hydrates de carbone, en calcium, en potasse). Après la panification, on ne retrouve tous ces éléments que si la farine a été utilisée à l'état intégral, avec le germe et la presque totalité du son. Un léger blutage (85 à 90 %) laisse intacts les éléments utiles du blé et permet la réalisation d'un pain savoureux & nutritif.

 

En reprenant l'énumération des éléments constituants du grain de blé, avec les vertus afférentes, nous constatons que l'albumen qui adhère au germe contient les principaux principes actifs nutritifs & sels minéraux ; entre autres de la chaux pour la partie dure des os ; de la potasse aidant à l'assimilation des graisses et à l élimination des excès ; du zinc, nécessaire au développement des tissus ; du fer et de l'arsenic pour les cellules leucocytes et les cellules hématies du sang ; de l'huile légèrement laxative ; des céréalases, diastases (ferments) fixant l'oxygène de l'air. C'est surtout dans le son que se trouvent ces ferments qui donnent au pain sa belle couleur or.

 

Notons enfin que c'est surtout dans l'embryon du germe de blé que se trouve la vitamine B1, nécessaire à l'équilibre nerveux, la vitamine E, appelée également « Tocophérol Alpha », très active dans la stérilité, l'asthme, le diabète, les maladies cardiaques et certains cancers, la vitamine B12 dont la carence conduit aux polynévrites, paralysies, troubles cardiaques, et la vitamine PP qui gouverne  certaines phases essentielles de la nutrition.

En ce qui concerne le cancer en particulier, il a été constaté une carence en magnésium et en silice dans la cellule cancéreuse ; or, ces 2 éléments se trouvent en abondance dans le blé complet qui se révèle ainsi un préventif du terrible mal, sinon un remède.

 

  Il faut savoir que, seul le pain complet est un aliment équilibré ; le pain blanc constipe, est à l'origine de fermentations putrides, et ne nourrit pas ; il ne renfermerait que 100 unités de vitamines, contre 430 dans le pain complet.

 

Le vrai pain doit être fait avec de la farine « complète », du sel, de l'eau et du levain ; sa cuisson a lieu dans un four chauffé à l'électricité ou autre système indirect.

 

En plus du pain complet, on utilise le blé entier comme le riz, ou moulu, en bouillies, galettes, gâteaux. Pour les enfants, il n'y a pas de meilleur petit déjeuner qu'une bouillie de blé moulu.

C'est là un « suraliment » qui convient aux anémiés, aux asthéniques, aux déminéralisés. C'est un aliment de force, précieux pour ceux qui font de gros travaux.

 

Dans certains cas : tuberculose, grande anémie, dépression nerveuse, déminéralisation, faiblesse des os, psychasthénie, etc., et aussi pendant la grossesse & l'allaitement, il est indispensable d'utiliser le blé germé.

 

Par la germination il se produit de précieuses transformations dans la composition du grain de blé : de 45 mg ; pour 100 gr. de calcium dans le blé entier, la teneur passe à 71 mg pour 100 g dans le blé germé.

Augmentation importante aussi du phosphore qui passe de 423 mg à 1050 mg pour 100 g ; du magnésium qui passe de 133 mg dans le blé complet (0,5 mg dans le pain blanc) à 342 mg dans le blé germé. Faire germer le blé est facile, avec du blé de semence non traité.

 

Il n'est pas nécessaire de manger de grosses quantités de blé germé, tellement cet aliment est reconstituant. Ceux qui ont tendance à faire de l'hypertension devront être prudents, n'en utiliser que très peu et en dehors des paroxysmes de la tension.



29/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres