* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La touche guérisseuse : le toucher par les mains.

    

Clic S/ Image pour retour à la liste

     Pour ressusciter le corps, nous devons étendre nos antennes et reprendre contact avec le monde.

Il n'est pas étonnant que les choses semblent  dénuées de sens.

Nous n'avons qu'une connaissance tacite à l'autre.

 

Les grandes institutions que sont les maisons d'enseignement, les hôpitaux, l'armée, le monde des affaires suivent une règle commune : « Tu n'y toucheras point ».

 

Nous sommes dressés pour la plupart à respecter rigoureusement la distance qui nous sépare du monde et des autres : « Ote tes mains de là ».

 

Les hommes occidentaux sont particulièrement hantés par la phobie de l'autre et se bornent à distribuer des poignées de main ou à donner et recevoir des coups dans certains sports.

Les amis ne se promènent pas main dans la main.

 

Nous faisons partie d'une culture qui fuit le contact physique. Nous « entrons en contact avec quelqu'un » par l'entremise du téléphone, mais la communion des corps nous inhibe.

En Amérique, la plupart des religions prônent les expériences extracorporelles.

 

* Personne ne suit le conseil de St Paul « d'accueillir son prochain avec un baiser empreint de sacré »

 

* A l'église, aucun contact charnel n'est toléré : pas d'étreintes, pas de danses et pas d'imposition des mains.

 

* On peut entendre d'ici les objections : « Ne confondez-vous pas la sexualité & la spiritualité ?

De quoi parlez-vous, d'une sorte de rituels d'étreintes Nouvel Age ?

Je ne crois pas que le fait de câliner des étrangers m'aidera à trouver mon âme. »

 

Il est difficile de rétablir des relations tactiles avec d'autres, après avoir sexualisé le sens du toucher à un point tel que nous hésitons à établir un contact physique avec un autre corps. Toucher quelqu'un entraîne une sorte de méfiance.

Dans le climat actuel de phobie à propos des agressions sexuelles, c'est un problème que de dissocier un simple geste amical d'une caresse !

 

Les enseignants se gardent de toucher leurs élèves, l'armée craint que les homosexuels ne pervertissent la discipline militaire par leur contacts physiques et les parents tentent fréquemment d'empêcher leurs enfants de venir les rejoindre dans le lit conjugal. Ils évitent même de leur faire des câlins de crainte de commettre une forme d'inceste psychologique !

 

Cependant pour guérir l'âme & le corps,

il est nécessaire de toucher les autres.

 

Les singes élevés à l'écart de leur mère et privés de tout contact physique deviennent rapidement dépressifs & hostiles.

Les enfants placés dans la même situation dépérissent même si tous les autres besoins physiques sont remplis. Les hommes et les femmes esseulés se fabriquent une carapace corporelle et spirituelle contre la solitude.

 

Au cours d'une expérience où des caissiers avaient été priés de toucher un client sur deux en leur remettant de l'argent, des psychologues ont constaté que ce simple contact suscitait chez les personnes une bien meilleure opinion de l'établissement en question.

 

Lors de la période pré technologique, le toucher, ou ce que le Nouveau Testament qualifiait « d'imposition des mains », jouait un rôle important dans la guérison spirituelle.

 

Pour être en contact avec l'autre, il ne suffit pas d'en posséder une connaissance objective, de garder ses distances et de restreindre l'intimité aux contacts d'ordre sexuel.

 

« Pour laisser le tendre animal qu'est votre corps aimer ce qu'il aime », vous devez à tout prix redécouvrir le plaisir du contact physique innocent. Parce que nous sommes des esprits incarnés, la grâce qui nous permet de croire au mystère qui nous entoure doit passer par les sens. Nos âmes sont palpables. De grâce, touchez les autres !



21/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 356 autres membres