* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le Pied et ses orteils.

           

Clic S/ Image pour retour à la liste

 

  Les maux du pied expriment les tensions que nous ressentons par rapport à nos positions face au monde. Ils signifient que nos attitudes habituelles, que les positions que nous prenons ou que nous avons manquent de fiabilité, de stabilité ou de sécurité.

 

Ne dit-on pas d'ailleurs de quelqu'un qui n'est pas tranquille, qui a peur ou qui n'ose pas affirmer ses opinions ou ses positions, qu'il « est dans ses petits souliers » ou, plus trivialement, de quelqu'un qui se retient ou qui est mal dans ses positions du moment, qu'il « se sent à l'étroit dans ses baskets » ?

 

Ne dit-on pas enfin de quelqu'un qui ne sait quelle attitude prendre par rapport à une situation (relationnelle), qu' « il ne sait sur quel pied danser » ?

 

Le gros orteil (le « pouce du pied).

 

C'est le seul orteil du pied dans lequel débutent 2 méridiens énergétiques, ceux de la Rate-Pancréas & du Foie.

 

C'est l'orteil de base de notre appui relationnel, de ce que nous sommes.

 

C'est pour cette raison que lors de la ménopause (perte de fécondité donc de la valeur féminine) se développe fréquemment une déformation de cet orteil qui s'appelle hallus valgus.

 

 Les traumatismes ou les tensions sur cet orteil signifient que nous ressentons une tension équivalente dans notre relation au monde, que ce soit sur le plan matériel (côté interne du pied) ou l'affectif (côté externe du pied).

 

Le deuxième orteil (l' « index » du pied)

 

C'est l'orteil dans lequel arrive le méridien de l'Estomac, c'est-à-dire celui qui gère notre rapport à la matière, notre digestion de cette matière.

 

Les ampoules, durillons, maux ou traumatismes à ce doigt de pied vont nous parler de notre difficulté à gérer certaines situations matérielles ou professionnelles.

 

Le troisième orteil (le « majeur » du pied)

 

Il n'y a pas de méridien organique dans cet orteil mais il est en relation « indirecte » avec le Triple Foyer.

 

C'est donc l'orteil central, celui de l'équilibre & de la cohérence de nos attitudes relationnelles.

 

Les maux de cet orteil signifient donc que nous avons de la difficulté à équilibrer nos relations et ce en particulier en termes d'avenir. La peur d'aller plus en avant et d'une façon juste peut s'exprimer par cet orteil.

 

Le quatrième orteil (le petit doigt de pied)

 

C'est l'orteil dans lequel arrive le méridien de la Vésicule Biliaire. Il représente les détails de nos relations avec le monde, dans le sens du juste et de l'injuste, de la recherche de la perfection. Lorsque nous avons des tensions, des crampes ou des souffrances dans cet orteil, cela signifie que nous vivons une situation relationnelle difficile en termes de juste ou d'injuste. Il s'agit d'une relation qui ne nous satisfait pas au niveau des conditions et de la qualité de ces conditions.

 

Le petit orteil (le petit doigt de pied)

 

Le petit doigt de pied  est l'orteil dans lequel se termine le méridien de la Vessie. C'est le méridien de l'évacuation des liquides organiques et des « vieilles mémoires ».

 

Lorsque nous nous cognons sur cet orteil, ce qui est extrêmement douloureux, nous cherchons à éliminer des vieilles mémoires ou d'anciens schémas relationnels. Nous essayons de changer sans doute des habitudes anciennes, des modes de relation au monde et à l'autre qui ne nous satisfont plus.

 

Par le traumatisme ou la souffrance (corps, blessure, entorse, etc.), nous stimulons nos énergies pour faciliter cette évacuation des anciens modes afin de pouvoir les remplacer par d'autres.



16/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres