* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le Sphinx : le gardien.

  Les tétramorphes,


composés hybrides à tête d'homme (andosphix), de bélier (criosphix), d'épervier (hiérocéphale) qui se rencontrent chez les Assyriens, Egyptiens, Perses, Hittites, Phéniciens & autres cultures, sont des divinités solaires.

En effet, les animaux qui le composent (lion, aigle, taureau) et l'ange figuraient les points cardinaux dans les cultes solaires indo-européens. Dans ces figures, le taureau est placé généralement en bas pour montrer que la force du créateur est la fondation qui supporte tous les attributs.

 

   * Chez les Egyptiens, les sphinx, maîtres du secret, placés à l'entrée des sanctuaires, en gardaient les mystères en avertissant ceux qui y pénétraient qu'ils devaient en dérober la connaissance aux profanes. Ils possédaient la signification de maîtres ou seigneurs qui, comme la divinité, étaient cachés au regards du peuple.

 

* Voici la signification symbolique du tétramorphe selon le Dr P. Carton.

 

Les flancs du taureau représentent la matière corporelle, la nutrition abdominale, la lymphe, l'inertie de l'eau… Le vice de la sensualité, en un mot, le tempérament lympathique.

 

Les ailes de l'aigle représentent la force vitale, la nutrition thoracique, le sang, la mobilité de l'air, le sentiment avec ses exagérations passionnelles, en un mot, le tempérament sanguin.

 

La tête de l'homme représente  l'esprit immatériel avec le siège de la pensée, le savoir terrestre, la terre, en un mot, le tempérament nerveux.

 

Les griffes & les membres du lion représentent le feu dévorant, la vigueur active & l'énergie unificatrice qui met en acte les instincts & les résolutions volontaires, avec plus ou moins d'intensité, en un mot, le tempérament bilieux.

 

La sagesse antique avait tiré de l'énigme du sphinx les 4 règles fondamentales de la conduite humaine : savoir avec l'intelligence du cerveau humain ; vouloir avec la vigueur du lion ; oser ou s'élever avec la puissance audacieuse des ailes de l'aigle ; se taire avec la force massive & concentrée du taureau.

 

* Le sphinx (KRVB) est l'ancêtre du Chérubin (dérivé de kéroub) qui marque le passage des emblèmes solaires dans la littérature chrétienne.

 

Le symbolisme originel du chérubin, exposé dans une vision d'Ezéchiel, se superpose exactement à celui du tétramorphe. Ils avaient tous une face d'homme, tous quatre une face de lion à droite, tous quatre une face de bœuf à gauche et tous quatre une face d'aigle. Chacune de ses figures est accompagnée d'une roue gigantesque & lumineuse, représentant les soleils des solstices & des équinoxes.

 

   * Le KRVB, c'est encore le griffon des cultes solaires, regardé comme le gardien vigilant des trésors et symbole du dieu du Ciel Appollon-Phoebus.

 

* Le sphinx de la mythologie, monstre infernal mi-femme, mi-lion, selon P. Diel, le symbole de la débauche & de la domination perverse, figurant l'exaltation imaginative des désirs…sous sa forme active, banalement agitée devenant le danger qui ravage le monde... qui ne peut être vaincu que par l'intellect.

 

* Pour le visiteur de tous les temps, le sphinx demeure un masque, le symbole du mystère insondable, comme l'écrit Georges Buraud : le sphinx est le masque essentiel parce qu'il est une transposition de la face humaine (ou plutôt d'un mélange de la bête & de l'homme) qui ne manifeste la présence d'aucune individualité…le monstre de Gizeh qui survit à tous les temps parce qu'il regarde à travers le temps demeurera pour toujours l'Idée éternelle (au sens platonicien du mot) de ces simulacres de la face humaine. 



01/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 369 autres membres