* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Paradis : le bonheur.

    Paradis : le bonheur.

 

Etymologiquement, un paradis est un verger. Le paradis terrestre originel avec sa source, ses fleuves coulant dans les 4 directions, fertilisant l’ensemble de la terre, est commun à la plupart des peuples de l’Antiquité.

 

Séjour d’immortalité, le paradis est le cœur de l’univers, le premier centre spirituel, le lien entre le ciel & les hommes, identifié au mont Mérou hindou, le plus haut de la terre, qui a atteint le ciel, au Qaf musulman, aux Iles des Immortels taoïstes, à l’Eden (en Hébreu : plaisirs, volupté), lieu de délices de la Genèse où Dieu plaça Adam & Eve.

 

Cet endroit idyllique où hommes, plantes & animaux croissent pacifiquement côte à côte, est un symbole de bonheur, de paix, et d’harmonie. On y trouve toujours un lac, une fontaine ou une source centrale, origine de la vie et de la connaissance, des animaux vivant en liberté et dominés par l’homme, symbole de la domination intellectuelle sur les forces instinctuelles.

 

Et la nostalgie de ce lieu de félicité symbolise l’aspiration à un état de simplicité et de pureté propre à l’Eden originel.

 

Le paradis chinois représente l’âge heureux et l’état d’innocence : on n’y connaît ni l’amour de la vie, ni la haine de la mort…ni l’affection, ni l’éloignement pour autrui…ni nuages ni brouillard…ni tonnerre ni éclairs.



04/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres