* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les médecines traditionnelles occidentales.

   CLIC

 

Deux types de guérisseurs coexistent.

 

Le guérisseur traditionnel est généralement magnétiseur, radiesthésiste ou les 2 ensemble. C'est l'homme d'une seule technique, considérée comme une panacée. Il prescrit peu de médicaments, ne fait aucun diagnostic et n'emploie pas ou très peu de vocabulaire médical.

Peu lui importe que le mal à l'estomac soit dû  à une indigestion ou à un ulcère, son rôle consiste simplement à chasser la maladie.

Devant un malade, il fait confiance à son « don » pour repérer la douleur et la soulager grâce à son fluide.

 

Ce dernier mis en œuvre de diverses manières. Certains se contentent de « passes » le long du corps et au-dessus des zones malades pendant quelques minutes. D'autres pratiquent l'imposition des mains en touchant réellement le patient. Enfin, une partie d'entre eux reste attachée à un rituel de guérissage : cercles magiques dessinés autour du malade, incantations, prières…

 

Dans tous les cas, il est rare qu'on se déshabille chez ce type de guérisseur : le fluide se joue des vêtements. Les moins scrupuleux n'hésitent pas à traiter des cancéreux, parfois à distance, et témoignent de leur efficacité en disant : « je l'ai stabilisé » voire : « grâce à mon fluide, ils meurent plus proprement »…

 

Les plus sérieux admettent leurs limites et respectent une véritable déontologie. Parmi les guérisseurs traditionnels se trouvent également des « spécialistes » qui ne traitent que les verrues, « enlèvent le feu » ou remettent les articulations démises grâce à leur don de rebouteux. Sans oublier les désensorceleurs, les désenvouteurs, les guérisseurs de sorts qui délivrent du mal par un rituel magique.

 

  Les magnétiseurs imposent les mains, soignent par les plantes, manipulent et vont jusqu'à désenvouter…Il leur arrive de soulager et parfois même de guérir. Faut-il voir, dans ces résultats, l'effet des techniques employées, alors que l'on sait que leur pouvoir est mineur ou de simple suggestion ? Ou bien la preuve d'un « don », d'une faculté particulière de déclencher chez l'autre l'autoguérison ?

 

Un magnétiseur reconnaît ouvertement, au risque de décevoir sa clientèle, ne pas pouvoir diagnostiquer. Il ignore tout de la maladie et de ses symptômes. Il traite en fonction de ses sensations et par leur reconnaissance par le patient. Cette reconnaissance par le patient. Cette reconnaissance de son efficacité établit la relation idéale entre le guérisseur & le malade : la loi réciproque au « don ». C'est elle qui va déclencher, par un mécanisme inconnu, l'effet thérapeutique.

 

L'échange d'énergie, c'est ce fluide merveilleux qui passe entre un musicien et son auditoire, entre 2 personnes qui font l'amour, entre 2 amis dont l'un réconforte l'autre. Et aussi, entre un magnétiseur et son patient.

 

N'avons-nous jamais rêvé de maîtriser les éléments ? Quel être humain, en on for intérieur, n'a pas, au moins, caressé secrètement l'espoir d'imprimer sa volonté sur tout ce qui l'entoure ?

 

Le magnétisme est l'un de ces fils d'or qui peuvent conduire sur le chemin de l'éveil et de la compréhension. De la révélation aussi.

Il est d'abord ancré au plus profond de la matière, nous dévoilant les rythmes secrets, les influences vibratoires, les présences très denses, bien qu'impalpables, de tout ce qui fait notre vie quotidienne.

 

Le magnétisme nous sert de révélateur. Sur les champs énergétiques qui nous environnent, aussi bien que sur notre propre dimension, il introduit un rapport nouveau entre tout ce qui existe, un rapport qui n'est pas plus basé sur des concepts sociaux mais sur une réalité matérielle essentielle parce qu'inhérente à toute vie…



23/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 349 autres membres