* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les six indispensables plantes & leurs bienfaits (2)

          Se reporter à l'article :  Le Citron

 

     L'oignon

 

Depuis les temps reculés, il a été employé comme aliment et comme remède. 

Les Egyptiens en distribuaient aux esclaves qui construisaient les pyramides. Ils les mangeaient crus, avec du pain. Ils le déifièrent même, en reconnaissance des services qu'ils avaient rendus comme remède aux hydropisies endémiques dues à l'humidité provoquée par les crues du Nil. Les Grecs & les Romains en faisaient grand usage.

En France, au Moyen Age, on institua une foire à l'oignon où, tous les ans, sur le parvis de Notre-Dame, les Parisiens venaient s'approvisionner.

 

Pour la petite histoire, il est amusant de savoir que les Hébreux captifs avaient droit à des distributions massives d'oignons. La légende raconte qu'ils versaient de chaudes larmes sur ces oignons, synonymes d'esclavage, et que depuis, ces derniers font pleurer tous ceux qui les préparent.  Seul, son bulbe, en cru ou cuit, possède des propriétés intéressantes.

 

Ses principaux constituants :  L'oignon est riche en sels minéraux : potassium, phosphate, sodium, iode, fer, soufre, silice. Il contient aussi des vitamines A, B et C et du sucre.

 

Ses propriétés : 

 

Ø      Calcul biliaire : Faites cuire pendant 10 mn, à petit bouillons, 2 oignons hachés menu dans 4 cuillères à soupe d'huile d'olive vierge, 40 g de saindoux et 150 g d'eau. Boire cette préparation bien chaude. Ce traitement devant être suivi plusieurs jours de suite, il est aussi préférable de consulter.

Ø      Diarrhée : Faire bouillir pendant 5 mn, dans ½ litre d'eau, une petite poignée de pelures dorées d'oignons et, éventuellement, une grosse pincée de feuilles de myrtilles, une autre de feuilles de ronce et une troisième de bruyère. Retirez du feu, laissez infuser 5 mn encore et boire cette potion au cours de la journée.

Ø      Egratignures : Petites plaies, brûlures, piqûres d'insectes. Appliquez une fine pellicule d'oignon (ou du jus d'oignon) recouverte de gaze sèche. Si vous avez de l'argile en poudre, saupoudrez-en (par-dessus la gaze), puis faire un pansement normal.

Ø      Foie (crise de) : Faire macérer pendant 2 jours, 200 g d'oignons dans 500 g de vin blanc sucré avec 75 g de miel. Agiter. Buvez un verre le matin à jeun et le soir au coucher.

Ø      Grippe : Préparer une infusion de brindilles de thym (une cuillère à soupe et demie pour un litre d'eau) et de 9 clous de girofle. Filtrez et placez-y deux gros oignons épluchés et coupés en 4. Laissez-les macérer pendant au moins 3 h. puis retirez-les. Boire 3 verres de cette potion pendant 9 j (matinée, après-midi & soir) 

     A titre préventif, vous pouvez en faire une cure en période

     d'épidémie.

 

Ø      Parasites intestinaux : Préparez un litre de vin blanc dans lequel vous ferez macérer un oignon coupé en petits morceaux pendant 9 j. Boire un verre chaque matin à jeun ; le traitement est long (3 mois environ)

Ø      Rhumatismes : Faire bouillir pendant ¼ d'heure 3 à 4 oignons avec leur pelure dans un litre d'eau. Passez et buvez cette préparation le matin à jeun et le soir avant le coucher.

 

Les petits secrets de l'oignon :

 

Ø      La soupe à l'oignon est un bon reconstituant et elle a l'avantage de favoriser la digestion.

Ø      Les taches de rousseur sont atténuées par le jus d'oignon.

Ø      A titre préventif, l'oignon peut être consommé de différentes façons : haché menu & macéré dans de l'eau chaude pendant 3 h (le matin à jeun), haché menu et tartiné sur du pain trempé d'huile d'olive vierge, et enfin cru, haché ou non, macéré ou non, dans l'huile d'olive, dans toutes les crudités.

 

 

     Le Thym.

 

A la fois plante et aromatique que connaissent tous les cordons bleus et plante médicinale, le  thym pousse de préférence dans les régions chaudes & ensoleillées de la Méditerranée. Il était déjà utilisé par les Anciens : Egyptiens, Etrusques, Grecs & Romains.

 

Le serpolet est du thym sauvage, bâtard, celui que préfèrent lièvres & lapins. A des fins thérapeutiques, l'usage du thym est préférable, car il est un peu plus actif, mais leurs indications et modes d'emploi sont identiques.  Vous ferez provision des feuilles & des sommités fleuries de l'un ou de l'autre, à l'époque de la pleine floraison, soit de mai à août selon les régions, et les ferez sécher en guirlandes attachées à un fil.

 

Ses principaux constituants : Le thym renferme du tanin, un principe mer (qui lui confère sa saveur), une essence formée de deux phénols (thymol & carvacrol), des terpènes (pinème & cymène) et des alcools (bornéol, linalol)

 

Les indications et mode d'emploi :  Vous serez amené à utiliser l'infusion, la décoction ou l'essence de thym, mais vous pourrez aussi vous procurer du thymol (camphre de thym) qui est l'un des deux constituants de l'essence de thym. Le thymol se présente sous forme solide (usage interne) et entre dans de nombreuses préparations : pommades, solutions, poudres (en usage externe).

 

En usage interne :  Utilisez largement le thym dans la cuisine (sauces, grillages, rôtis, haricots), vous apprécierez son odeur aromatique forte, sa saveur chaudement parfumée, comme tous les Méditerranéens qui l'utilisent à l'égal de l'ail et l'appellent farigoule, barigoule ou frigoule.

 

Si vous préparez une infusion, une branche par tasse suffit. Jetez le thym dans l'eau bouillante, laissez la casserole sur le feu pendant 2 ou 3 secondes, puis laissez infuser le tout pendant 10 mn. Cette infusion se prend à raison de 3 ou 4 tasses par jour, entre les repas ou juste après. Si vous l'édulcorez, utilisez du miel. L'essence (huile essentielle) se prend sur un sucre (3 à 5 gouttes par jour) ou en pilules (4 à 6)

 

Le thymol se prend à dose très faible : 5 à 50 centigrammes (jamais plus en une seule prise) 4 fois par jour. La dose maximale est de 4 gr par jour. Ne prenez ensuite ni alcool, ni médication huileuse. Son emploi étant délicat, nous vous indiquons plus particulièrement les cas où il est préférable aux autres préparations ; quelle que soit la formule que choisirez, l'emploi du thym vous sera utile pour les soins de nombreuses affections :

 

Aménorrhée accidentelle,

Angine (de plus vous pouvez mâcher du thym),

Asthénies physique & psychique,

Asthme,

Bronchite, emphysème,

Coqueluche (6 tasses d'infusion par jour)

Diarrhées, dysenterie, (thym ou thymol)

Digestion difficile,

Parasites intestinaux (thym ou thymol),

Rétention d'urine,

Rhumes.

 

En usage externe :

 

Affections de la bouche : faites des gargarismes & des bains de bouche avec une solution de thymol, en eau alcoolisée (de 1 à 6 millièmes). Il existe un dentifrice au thym donc l'action bactérienne est efficace. Vous pouvez en confectionner vous-même en, mêlant du thym sec pulvérisé à de la poudre d'argile fine en parties égales.

 

Affections des voies respiratoires  (bronchites,  rhumes, coqueluche) : aux utilisations internes du thym, ajoutez des inhalations (2 à 3 par jour) préparées en pharmacie à l'aide de :

 

* 0.25 gr de menthol,

* 5 gr de baume du Pérou,

* 10 gr d'essence de thym,

* 80 gr d'alcool à 90°.

 

Mettez une cuillère à café de ce liquide dans un bol d'eau très chaude.

 

- Chute des cheveux : réalisez une lotion tonique en faisant une décoction concentrée de thym (une poignée pour un litre, puis faites bouillir jusqu'à réduction de moitié).

 

- Fatigue générale : prenez un bain additionné d'une décoction de thym (500 gr pour 4 litres d'eau).

 

- Furoncles & plaies : Nettoyez la peau à l'aide d'eau de toilette au thym, vendue en pharmacie ou diététique, ou   d'émulsion de thymol.

 

- Rhumatisme, arthritisme, goutte : prenez des bains additionnés de thym.

 



17/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres