* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

L’iridologie -2- (Dépistage)

    Dépister le terrain

 

L'examen de l'iris fournit de très nombreuses informations sur le terrain et sur la vitalité de l'organisme, ainsi que sur l'état des organes et des fonctions.

 

L'iris  est en effet constitué d'un réseau de fibres dont la structure & les taches témoignent des traumatismes et des déviations métaboliques subies par l'organisme. C'est donc l'observation de cette apparence irienne qui va permettre à l'iridologue de prévoir, sinon les maladies proprement dites, tout au moins les tendances pathologiques et, comme on l'a dit, l'état du terrain du patient.

 

Plus précisément, on considère que l'iridologie permet d'observer le potentiel vital, l'hérédité, le tempérament, les déficiences, les déséquilibres & les carences.

Par ailleurs on retrouvera dans l'analyse irienne un certain nombre des paramètres que l'on aura pu mesurer par le test de bioélectronique, et notamment le pH du terrain, acide ou alcalin, qui généralement, se signale par la coloration de l'iris, les couleurs bleues témoignant d'un terrain acide susceptible d'évoluer vers des douleurs rhumatismales ou une tendance tuberculinique ou inflammatoire au niveau du cœur & des artères, et les couleurs brunes d'un terrain alcalin évoluant souvent vers l'épaississement du sang et des humeurs, les problèmes digestifs, l'obésité, le diabète, le cholestérol ou la tendance cancérinique.

 

Quant au cancer, il est bien évident qu'il ne peut être diagnostiqué avec certitude par le seul bilan iridologique, mais que ce mode de diagnostic permet toutefois de repérer une diathèse cancérinique à travers la conjonction particulière des diverses intoxinations repérées dans l'étude de la topographie irienne, de sa trame & des taches qui la parcourent.

 

C'est généralement lorsque l'anneau périphérique de l'iris s'assombrit, devenant bleu noir dans les iris bleus, et brun noir dans les iris marrons, ou lorsque les sillons de contraction deviennent plus marqués, que l'on peut commencer à diagnostiquer un terrain précancéreux ou, en tout cas, une évolution de la diathèse neuro-arthritique vers la diathèse anergique, avec aggravation de l'alcalose du sang & de l'oxydation.

 

Mais bien sûr,  répétons-le, il ne s'agit là que des signes avant-coureurs, d'indications de risques et non de cancers avérés. Et seule la confrontation avec les résultats d'autres tests pourra confirmer ou infirmer tests le diagnostic iridologique.



25/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 349 autres membres