* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Parents-Adolescents : se comprendre.

    Parfois nous sommes confus, nous manquons de clarté d'esprit, nous ne savons pas bien ce que nous désirons, et ce qui motive nos actes nous échappe.

 

C'est  souvent le cas des parents qui souhaitent donner à leur enfants ce qu'il y a de meilleur. Seulement, ils se crispent sur le résultat désiré, ils sont pleins d'attente mais ils ne savent pas comment arriver à leurs fins et établir une relation juste avec leur enfant.

 

De leur côté, les enfants ne comprennent pas leurs parents, ils ne voient pas où ils veulent en venir et, pour finir, ils se bloquent et n'admettent plus rien venant d'eux.

 

Cette incompréhension réciproque aboutit à un refus de communication, à beaucoup de pressions et de tensions.

 

Les enfants ne comprennent pas ce qui motive les interventions de leurs parents, et tout ce qu'ils perçoivent, ce sont des actes et des paroles qui leur paraissent inexplicables.

 

Nos parents ne nous pas vus depuis plusieurs jours, nous étions chez nos grands-parents. Nous voici de nouveau de retour autour de la table familiale. Tout au long du repas, notre père nous rappelle combien il est important d'étudier, d'apprendre, pour avoir un métier plus tard et pour gagner de l'argent. Il nous dit qu'il est temps de prendre la vie au sérieux et de consacrer dorénavant tout notre temps à l'étude.

 

En général, les parents ne sont pas motivés par des intentions négatives, en fait, ils font de leur mieux,  et cela nous énerve.

 

Le problème, c'est qu'ils ne savent pas comment se faire comprendre, comment exprimer leurs intentions et leurs désirs. Et, de ce fait, la communication est bloquée.

 

De notre côté, nous ne sommes pas toujours très clairs non plus.

 

Voilà que nous avons envie de réussir notre bac et d'aller en Université.

 D'un autre côté, nous avons aussi envie de sortir et de nous amuser.

C'est une sujet sur lequel nous nous accrochons souvent avec nos parents.

 Et lorsque nous tentons de nous expliquer, de partager nos réflexions, nous ne nous comprenons pas.

 

Cela sera le cas jusqu'à ce que l'expérience nous fasse changer de point de vue. En attendant, c'est ainsi que le conflit des générations, ce fossé entre parents et enfants se perpétue.

 

Plutôt que de se  laisser emporter par les émotions, il faut comprendre ce qui se passe dans la relation. C'est alors que la communication peut évoluer.

 

Ce n'est pas parce que nous ne sommes pas d'accord

avec l'autre qu'il faut automatiquement

se mettre en colère.

 

Or, lorsque nous ne sommes pas d'accord  avec quelqu'un, nous ne l'aimons pas ; puisque nous ne l'aimons pas  nous avons du ressentiment à son égard et nous sommes en colère contre lui.

 

 La colère et la haine bloquent la communication et empêchent d'évoluer.

Chacun reste dans son coin, campe sur ses positions, garde sa propre vision.

Et lorsque les parents tentent de dire quelque chose de positif, quand ils essaient de renouer le dialogue, c'est mal compris, et la relation ne fait qu'empirer.

 

Parents et enfants sont intimement liés. Ce lien rend la relation difficile parce qu'il trop de lien, trop de tension, de pression et d'attente.

 

Les parents veulent le meilleur pour leurs enfants.

Cela part d'un bon sentiment, mais les enfants n'en comprennent pas l'aspect positif et ne perçoivent que la pression de leurs parents.

 

Ils vivent leur attitude comme une continuelle exigence,

ce qui fausse la communication. 

 

C'est pour cette raison que même si nous ne sommes pas d'accord avec l'autre, s'appliquer à le comprendre est important.



16/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres