* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les enfants sont des êtres intuitifs…

    Parce que nos enfants ne sont relativement pas abîmés, ils sont nos clairs miroirs. Ils sont des êtres très intuitifs, réglés sur leurs sentiments et répondent honnêtement à l'énergie qu'ils ressentent.

 

Ils n'ont pas encore appris à dissimuler.

 

Quand les adultes ne parlent pas, ou n'agissent pas selon leurs sentiments réels, les enfants saisissent immédiatement la dissonance,  et réagissent.

 

Observer leurs réactions peut nous aider à devenir plus conscients de nos sentiments réprimés.

 

Si, par exemple, nous essayons d'avoir l'air calme et tranquille, alors qu'intérieurement nous nous sentons bouleversé et irrité, nos enfants reflèteront notre état en devenant agités et agaçants.

 

Nous essayons de nous dominer, mais ils perçoivent l'énergie chaotique qui est en nous et la reflètent dans leur comportement.

 

Assez bizarrement, si nous exprimons directement ce que nous ressentons vraiment sans chercher à le dissimuler (« Je suis vraiment bouleversée et frustrée parce que j'ai eu une mauvaise journée. Je suis fatiguée du monde, de moi et de vous ! Je veux que vous vous teniez tranquille pour avoir un peu de paix et essayer d'y voir clair. Voudriez-vous me laisser quelques instants ? »), en général, ils se calment. Ils se sentent à l'aise par la vérité, la concordance entre nos sentiments et nos paroles.

 

Beaucoup de parents pensent qu'il faut protéger leurs enfants de leur confusion (celle des parents), ou de leurs soi-disant sentiments négatifs. Ils pensent qu'être de bons parents signifie tenir un certain rôle, être toujours patient, aimant, sage et fort.

 

En fait les enfants ont besoin d'honnêteté, ils ont besoin de voir un modèle d'être humain qui passe par tous les différents sentiments et humeurs que connaît l'être humain, et qui les vit honnêtement.

 

Cela leur permet et les aide à s'aimer eux-mêmes, en étant vrais et sincères.

 

Partager nos sentiments avec nos enfants ne veut pas dire nous décharger de notre colère sur eux ni leur faire porter le poids de nos ennuis. Cela ne signifie pas non plus que vous pouvons attendre d'eux qu'ils soient nos thérapeutes et qu'ils nous aident à résoudre nos problèmes…

 

Plus nous nous entraînerons à exprimer nos sentiments honnêtement au fur et à mesure, moins nous serons tenté de faire ces choses-là.

Mais nous sommes humain, nous déverserons probablement notre colère et notre frustration sur eux de temps en temps.

 

Dès que vous vous en rendez compte, dites-le leur et dites-leur que vous êtes désolé, et c'est fini…

 

Cela fait partie de l'apprentissage des relations intimes.



26/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres