* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Quitte à craquer autant que ce soit sain !

    

carotte spéc.jpg

 

   Article : Quelques saines douceurs maison.

 

   Un bon carré de chocolat, ça console, une barquette de frites, ça cale, un paquet de biscuits, ça occupe. Pour ne plus craquer, optons sans attendre pour des produits sains. Adieu culpabilité, bonjour plaisir.

 

La plupart de ce que nous absorbons quotidiennement peut être l'objet de véritables dépendances. Sucre, sel, café, thé, sodas, produits allégés, aliments gras sont en première ligne. D'où le succès des produits industrialisés.

 

Dans cette société de surabondance alimentaire, la malnutrition qualitative est devenue une phénomène courant, entraînant des carences qui amènent nombre d'entre nous à utiliser une quantité de stimulants. Et c'est le cercle vicieux.

 

Tout ce qui est consommé quotidiennement et qui entraîne des symptômes de manque lorsqu'on arrête d'en prendre est une drogue.

 

C'est très visible, notamment pour le sucre, essayez de supprimer le sucre rapide (si vous y arrivez !), ne serait-ce qu'une journée, à quelqu'un qui a l'habitude d'en consommer (un enfant par exemple) vous serez étonné du résultat.

 

C'est pourtant dans notre manière de nous nourrir jour après jour que réside une clé de notre bien-être tant physique que psychologique.

 

Il est encourageant de constater que de manger mieux, c'est-à-dire plus intelligemment, permet d'abandonner peu à peu les mauvaises habitudes, qu'il est alors plus facile d'être à l'écoute de son corps, de ses besoins réels.

 

Quelques conseils.

 

Eviter : les produits industrialisés raffinés, dévitalisés, contenant des additifs et des stimulants : thé, café, caféine (colas) sucres (surtout blanc & aspartame).

 

Privilégier : les produits nourrissants, complets, naturels.

Si l'on a tendance à boire trop de café : découvrir les nombreux et délicieux substituts de café à base de céréales grillées. Certains sont très agréables et peuvent remplacer le « petit noir » du matin.

 

En ce qui concerne le thé, moins excitant que le café, privilégier le thé vert (moins fort en théine). Il peut être remplacé par du thé rouge, du « tchai » un mélange d'épices indiennes (vérifier qu'il soit sans théine) ou des infusions (il en existe aujourd'hui des gammes très variées).

 

Le sucre.

 

Le sucre est la plus « affective » des dépendances alimentaires, le goût du « sucré » a envahi notre quotidien dès le plus jeune âge, pour se cacher absolument partout (boissons, céréales, ketchup, charcuteries, préparations industrielles de toutes sortes). Nous consommons autant de sucre en quinze jours que nos ancêtres en un an !

 

Les sucres rapides. Tous les sucres rapides semblent apporter une sensation de bien-être et d'énergie immédiate, suivie rapidement d'une « descente » qui stresse à chaque fois l'organisme. Cela entraîne une tendance à en redemander, ce qui crée une accoutumance, cet effet est particulièrement visible chez les enfants. Cette « douce drogue » à doses répétées et excessives, exerce ses ravages sur notre santé, lentement mais sûrement.

 

Envie de sucre ? Choisissez des sucres sains, délicieux et gorgés de nutriments : miel, sucre complet, sirop d'érable. Et encore mieux : fruits secs, sirops de riz (ou autres céréales).

Pensez à manger régulièrement des céréales complètes en mâchant bien pour une dose de glucides lents et de vitamines B. Cela atténuera les envies de sucre.

 

Le sel.

 

A forte dose, il nuit à la santé, entraînant hypertension et problèmes de reins. Les Français en consomment 2 à 3 fois plus que les recommandations de l'OMS.

Le sel raffiné est dépourvu des nutriments essentiels du sel brut et contient des additifs pour le maintenir sec.

Dans les pays occidentaux, une personne sur cinq (entre quarante et soixante ans) souffre d'hypertension artérielle.

 

Choisir du sel de qualité, c'est-à-dire non raffiné. Essayez aussi le sel rose de l'Himalaya, le tamari (sauce naturelle de soja) ou le shoyu (sauce naturelle de soja & de blé, moins salée que le tamari).

Pensez aux sels aromatisés (aux épices, aux herbes, au sésame) qui apporteront en plus une touche gourmande.

 

Les Algues apportent une note salée et sont très riches en oligo-éléments.

  

Les graisses.

 

Nous avons quotidiennement besoin de lipides de qualité, indispensables pour notre cerveau, le système nerveux et la peau. Pas étonnant que les médias nous martèlent l'importance de l'équilibre oméga 3 et 6, pourtant beaucoup d'entre nous sommes accros aux graisses cuites et lourdes (fritures, graisses animales cuites), bien souvent surchauffées.

 

En version salée : les frites, chips, biscuits apéritifs, pizzas aux fromages gras et fondus et autres produits laitiers, charcuteries et j'en passe !

 

En version sucrée : viennoiseries, pâtisseries, glaces, chocolats, desserts lactés sucrés en tout genre.

 

Choisir des aliments contenant des lipides de qualité, notamment les oléagineux (noix, amandes, noisettes, sésame) qui sont riches en vit. E, magnésium, calcium, fer.

A utiliser nature ou en purée à tartiner, avec éventuellement un peu de miel ou de sirop de riz !

Voilà de quoi combler sainement et délicieusement la plus vivace des fringales...

 



01/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres