* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Sommes-nous, avec nos couleurs, en résonance avec notre Etre profond ?

COUPE FLEURS.jpg
    

 

Retour à la liste

 

 

Sommes-nous, avec nos couleurs, en résonance avec notre Etre profond ?

 

S'il est vrai que l'habit ne fait pas le moine », une personne met en moyenne 7 secondes pour « juger » un interlocuteur inconnu, de quoi se poser des questions sur l'image, le « masque » que nous donnons de nous. Sommes-nous par nos couleurs, nos matières et nos formes, en résonance avec notre ETRE profond ?

 

Le vêtement nous protège des agressions extérieures : du froid, du soleil, de la poussière, des projections et du regard des autres.

 

Par le choix des couleurs, des matières et des textures, nous parlons de nous et de notre sensualité au sens large ; il en est de même des formes qui nous livrent aux autres nos états d'âme, nos émotions, notre sens du beau, notre volonté de plaire, et bien d'autres choses encore.

 

Le vêtement nous habille, nous transforme, nous donne une apparence, nous permet de dissimuler notre Etre dans un Paraître mais ce Paraître ne devient-il pas notre piège et quel message renvoie-t-il aux autres ?

 

La couleur, au-delà du facteur mode, nous permet de nous exprimer mais savons-nous d'où elle vient, pouvons-nous décoder son langage, utilisons-nous les nuances colorées qui sont en harmonie avec notre être profond ?

 

Bien sûr, nous avons nos préférences en ce domaine mais ces attirances ou rejets pour certaines nuances nous appartiennent-ils, sont-ils issus de notre vécu, de nos croyances ou de celles des autres que nous acceptons comme nôtres ?

 

Vers les années 1920, en Allemagne, Johannès Itten, professeur de peinture à l'Ecole du Bauhaus, fait un constat fondamental.  Il affirme, après des années d'observation et de tests réalisés auprès de ses élèves, que ces derniers utilisent toujours pour leurs exercices mais aussi pour leurs tenues vestimentaires, des nuances colorées correspondant à leur physique.

 

Itten consacre toute sa vie à la couleur et établit une classification qui sert actuellement de base de travail en peinture, photographie, architecture, décoration, etc. dont il nous fait part dans son passionnant ouvrage « L'Art de la Couleur ».

 

Les couleurs appelées « chaudes » parce qu'elles contiennent essentiellement des pigments jaunes. Le jaune fait référence à l'or, au feu et au soleil d'où la notion de « chaleur ».

 

Les couleurs dites « froides », par opposition. Ces couleurs contiennent essentiellement des pigments bleutés.

 

De chacune de ces gammes J. Itten forme une palette retenant les couleurs les plus contrastées. Il obtient ainsi 2 palettes de tons forts et il se forme 2 autres palettes de tons clairs à moyens, qui découlent des 2 premières.

 

Quatre palettes, quatre saisons, pense Johannès Itten qui admet rapidement une parfaite analogie entre les gammes colorées obtenues et la nature. Il donne donc à chacune des 4 palettes le nom de la saison qu'elle symbolise.

 

PRINTEMPS.

 

Le caractère jeune, clair & rayonnant de la nature au printemps est exprimé par des couleurs lumineuses. Le jaune est la couleur la plus proche du blanc, et le vert-jaune constitue une gradation par rapport au jaune. Le rose pâle & le bleu pâle élargissent en enrichissent l'accord. Les pointes des bourgeons sont souvent revêtues de tons jaunes, rose et lilas.

L'espoir du printemps se réalise dans la maturité de l'été.

 

ETE.

 

En été, la nature, poussée matériellement vers l'extérieur et gonflée de formes et de couleurs, atteint une densité et une plénitude maximales. Mais les coloris de l'été sont souvent décolorées par l'effet de rayons de soleil, voilés par cette brune de chaleur qui monte du sol à proximité de la mer ou estompés par une poussière chaude qui vient estomper les paysages.

 

AUTOMNE.

 

Les couleurs de l'automne contrastent fortement avec celles du printemps. En automne, la végétation verte se meurt, elle se décompose et se pare de nuances dorées, flamboyantes, cuivrées. Les verts prennent des reflets bronze, les bleus des reflets jaunes, c'est l'époque du retour à la terre & des marrons.

 

HIVER.

 

Pour représenter l'hiver, qui doit concrétiser le mouvement de repli des forces de la nature et sa passivité, nous avons besoin des couleurs intériorisantes, froides et rayonnantes vers l'intérieur, transparentes et spiritualisantes.

 

« Le grand mouvement de respiration que la nature accomplit au cours des quatre saisons peut donc trouver une représentation objective colorée ».                J. Itten.

 

Les couleurs froides (violet, indigo, bleu) intériorisent, apaisent, calment. De tempérament yin comme les formes ovales, rondes et horizontales qui s'y associent.

J. Itten décrit le caractère des couleurs froides : ombrage, transparent, apaisant, fin, aérien, lointain, humide, léger.

 

Les couleurs chaudes (jaune, orange, rouge.) extériorisent, dynamisent, donnent de la force d'action. Elles sont d'origine yang comme les formes angulaires & verticales.

J. Itten décrit le caractère des couleurs chaudes comme opaque, excitant, épais, proche, lourd, sec.

 

Il était loin de se douter que, plus d'un demi-siècle plus tard, une psychologue américaine, Carole Jackson, reprendrait ses travaux pour en faire la base d'une étude précise puis de conseils judicieux permettant aux personnes venant la consulter d'être mieux dans leur peau.

 

Le diagnostic couleursLe diagnostic couleurs est tout simplement un moyen concret qui permet de déterminer les nuances de couleurs qui sont les meilleures pour une personne, celles qui en rapport étroit avec l'équilibre naturel de la personne ; c'est, en fait, la connaissance des nuances colorées qui mettent une personne en valeur tout en rehaussant sa beauté naturelle.

 

Certaines personnes n'ont pas conscience d'être portées par des croyances

 

Exemple : « ma mère me disait que le rouge est vulgaire et donc je n'en porte pas et je n'apprécie pas cette couleur »

 ou d'agir en « enfant rebelle »

Ex : « ma mère me disait que le rouge est vulgaire ? je fais du rouge ma couleur préférée et j'en porte souvent »

 

Il existe aussi des croyances familiales, voire sociales : 

« Blanc & marine c'est BCBG », dans d'autres milieux ce serait plutôt l'association beige & marron.

 

Et que dire de l'influence de la mode ? Une personne qui déteste une couleur et la refuse d'emblée et qui, tout à coup, achète un pull de cette couleur !... L'influence, chère Madame, l'influence cher Monsieur, l'influence !...

 

Influence ou manque de confiance en soi ? Influence ou méconnaissance de soi ?

 

Combien d'achats « coup de coeur, coup de folie, coup de cafard » qui sommeillent au fond des tiroirs.

 

On peut imaginer qu'une nuance colorée peut changer l'aspect d'un visage.

Comment une nuance peut illuminer, rehausser les traits, donner bonne mine, alors qu'une autre au contraire peut affadir, donner une mine fatiguée en cernant les traits, accentuer les imperfections de ce visage que le temps n'épargne pas.

Il est d'autres nuances qui sont tout simplement sans intérêt, d'autres qui sont trop fortes et dans ce cas la couleur l'emporte sur le visage.

 

Vous lisez bien : nous parlons de nuances et non de couleurs !

 

On peut entendre aussi : « Moi, le bleu ne me va pas !.... »

 

Mais quel bleu ? Il en existe tellement de nuances qu'il en est toujours de seyantes, d'autres qui le sont moins et d'autres encore qui seraient à rejeter pour les résonances négatives qu'elles amènent. Tout est dans la nuance.

 

Se familiariser à cette approche, découvrir chaque jour l'étendue des bienfaits de cette méthode, et vous serez portées par une envie forte de partager, de vous dire l'ampleur & l'impact du rayonnement du nuances colorées.

 

Saison, caractère, élément. A chaque gamme colorée sa saison, à chaque saison son caractère, son élément.

 

Printemps : renouveau de la nature, légèreté associé au tempérament sanguin.

* Enfance-adolescence : joie de vivre, élan, gaieté, insouciance, légèreté, optimisme

* Nuances chaudes, vives claires, joyeuses, toniques.

 

Eté : Feu nourri par l'air.

* Passage de l'adolescence à l'adulte : enthousiasme, énergie dynamique, décision, création, imagination, réalisation.

* Nuances estompées, raffinées, romantiques.

 

Automne : l'Eau qui vient éteindre le Feu et qui coule en Automne, tempérament.

* De l'Age mûr à la vieillesse : ferveur, compassion, compréhension.

* Nuances naturelles, authentiques.

 

Hiver : la Terre qui se met au repos et donnera la vie au printemps.

* Amorces de fin de cycle : sagesse, spiritualité ou austérité, sourire ou amertume.

* Le côté original, sophistiqué, théâtral, avant-gardiste.

 

Vous qui souhaitez être et vivre en parfaite harmonie avec votre équilibre naturel, utilisez les couleurs dans le but de vivre mieux et « bien dans votre peau ».

 

Connaître les nuances de couleurs qui nous mettent en valeur, c'est pouvoir jouer la couleur dans le vêtement, le maquillage, la    nuance des cheveux.

 

Connaître les nuances de couleurs qui nous mettent en valeur, c'est pouvoir prendre notre indépendance par rapport à la mode ou à certains vendeurs qui ne sont pas toujours objectifs dans leurs conseils.

 

Connaître les nuances de couleurs, c'est devenir autonomes dans nos choix : être juste avec nous dans nos achats « coup de coeur, coup de folie, coup de cafard ».

C'est donc aussi faire de nombreuses économies.

 

LES BONNES COULEURS.

 

* Elles s'harmonisent à vos tons physiques naturels et les rehaussent.

* Les yeux sont plus brillants et plus intéressants.

* Le teint est plus clair (et non plus pâles)

* Les cheveux sont plus luisants et leur éclat en est rehaussé

* Les ombres sous les yeux, le nez et la bouche s'adoucissent

* C'est le visage qui est le plus en mire, et non la couleur du vêtement que vous portez.

 

LES MAUVAISES COULEURS.

 

* Elles accentuent les ombres, les rides, les imperfections.

* C'est la couleur qui attire le regard et non votre visage.

* Les mauvaises couleurs sont statiques ; elles n'animent donc ni ne rehaussent vos couleurs naturelles.

* Elles semblent sévères sur vous.

* Les imperfections, les tâches de rousseur, voire les rides, sont plus prononcées.

 

Le style, votre style.

 

Au-delà des matières, des textures, de la forme, le style.

Etes-vous plutôt classique, théâtrale, ingénue, désinvolte, naturelle, romantique ?

 

CLASSIQUE : une personne de ce style évite toutes les extrêmes de la mode et la modifie à son avantage.

Ses vêtements sont simples essentiellement et de bon goût. Des coupes parfaites aux lignes plutôt droites dans des tissus belles qualités aux coloris recherchés quoique sobres

Robe-chemisier ceinturée, des courbes modérées, des matières rarement épaisses, des imprimés stylisés, des petits pois, des cols châles, chemisiers ou à lavallières. Vive le tailleur BCBG.

 

THEATRALE : Cette personne aime être à la pointe de la mode.

Elle va se parer de brocards, de cuir, de tissu métallisés, de satins flamboyants.

Elle aimera les grands accessoires, aux formes dépouillées. Elle aime les surfaces unies, les dessins géométriques, les contrastes de couleurs, la démesure, le choc.

Elle porte facilement le chapeau et le choisit souvent grand.

 

INGENUE : Une apparence quelque peu fragile, cette personne cherchera des vêtements qui refléteront sa délicatesse.

Fraîche, non sophistiquée, naturelle & féminine, elle recherchera les cotons, voiles, organdis, broderies anglaises, jerseys fins qui la mettront en valeur.

Elle apprécie les garnitures de dentelles, les robes courtes à ampleur, la ligne princesse ou empire, les volants, les effets de cape, les cols plissés, les rubans.

 

DESINVOLTE : D'allure jeune, insouciante & décontractée, elle se plait dans des vêtements confortables de style quelque peu garçon manqué.

Elle apprécie les jeans, T-shirts, shorts, boléros, carreaux, petits détails de poches, surpiqûres.

Elle aime le velours à côtes, le jersey, la flanelle, le coton et généralement les matières peu épaisses.

 

NATURELLE : Une personne qui évite toute sophistication.

Ses vêtements ont un air de confort, de facilité, une absence de formalité, même pour les tenues de soirée.

Des coupes simples, peu moulantes souvent souples et droites.

D'allure parfois sportive, de la restriction quant aux accessoires mais jamais quant à la qualité.

Lin, coton, laine, fibres apparentes, soie sauvage, voilà les fibres naturelles qui l'enveloppent.

 

ROMANTIQUE : D'un charme très féminin, elle ne cherche cependant pas, comme la théâtrale, la sophistication. Femme sensuelle, pulpeuse, elle aime les lignes arrondies et moulantes, la taille  marquée, les tissus légers, les écharpes de soie, les fourrures.

Elle recherche les tissus luxueux, doux, brillants : soie, angora, cachemire, voiles, dentelles, mousseline, velours lisse.

Elle préfère les talons hauts aux chaussures plates et porte facilement le chapeau garni de plumes.



18/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres