* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Sportifs & Plantes : Se doper vert !

    Sportifs & Plantes : Se doper vert !

 

L'activité sportive est un gage de santé & de longévité. Sans aller jusqu'à la recherche éperdue de la performance, on peut utiliser les propriétés de certaines plantes pour rendre l'effort plus facile et surtout plus profitable pour l'équilibre de l'organisme. Dopez-vous vert ! C'est sans danger, sans effets secondaires et tellement plus gratifiant.

 

Bien souvent le redémarrage est difficile après de longs mois de sédentarité. C'est à ce moment que surviennent généralement les accidents car ni les muscles, ni le métabolisme ne sont préparés à cette soudaine agitation. L'apport végétal n'est plus à prouver. L'apport des plantes peut-être très profitable. Employées intelligemment, certaines vont aider l'organisme à mieux supporter les premiers jours de reprise en main, d'autres favorisent une meilleure récupération, d'autres encore nourrissent le muscle, optimisent la consommation d'oxygène. Sans parler de celles qui peuvent apporter à chaque type de sportif des effets particulièrement ciblés.

 

 L'Eleuthérocoque & le Ginseng : les deux plantes-clés de l'effort.

 

Lorsqu'il s'agit de sport, les deux plantes que l'on cite habituellement sont le ginseng & l'éleuthérocoque. Aux vertus assez proches, ces deux racines tonifient et donnent de l'énergie. Elles favorisent l'envie de l'effort et augmentent la capacité musculaire et respiratoire. Elles apportent un bien-être qui facilite l'adaptation au monde relationnel et au stress. Ce sont deux plantes qui conviendront à merveille pour les sports d'équipe comme le football, le rugby ou le hand-ball, dans les périodes d'entraînement ou dans des phases de structuration d'équipe.

On utilisera le ginseng comme l'éleuthérocoque à raison de ½ g. à un gramme de poudre par jour, soit 2 à 3 gélules, à prendre le matin de préférence.

 

    L'Astragale : pour les débutants ou pour reprendre le sport.

 

L'Astragale conviendra à la personne facilement frileuse & nerveuse qui a du mal à se défendre contre le froid ou qui est souvent victime de rhumes, de problèmes ORL ou de fragilités immunitaires. Cette plante venue de Chine est un tonique du système nerveux. Elle s'opposera aux fatigues chroniques avec manque de résistance à l'effort. Son effet équilibrant hormonal aidera à la gestion du stress. On la recommandera en particulier chez le sportif débutant ou reprenant l'entraînement, chez le convalescent ou la personne fragilisée par une période de stress, des changements climatiques ou un voyage lointain.

Une prise de 2 à 3 gélules chaque matin, sur une période pouvant aller jusqu'à un mois, est conseillée.

 

     Le Pfaffia : pour le sportif du troisième âge.

 

La grande richesse végétale amazonienne nous procure une plante aux vertus adaptogènes majeures. On l'appelle couramment le ginseng du Brésil, tant ses propriétés fortifiantes sont efficaces. Le Pfaffia paniculata (son nom scientifique) est comparable au ginseng. Chez le sportif, il agira sur l'endurance autant que sur la gestion du stress.

Ce sont pourtant ses propriétés anti-âge et surtout ses effets calmants des douleurs articulaires qui le rendront efficace chez la personne souffrant de problèmes articulaires ou dont l'âge est un facteur de baisse des performances sportives. Le pfaffia est le fortifiant du 2ème  ou du 3ème âge.

On utilisera cette racine pendant 10 jours, en cure renouvelable, à raison de 2 ou 3 gélules tous les matins.

 

      La Schizandra : pour la rapidité des réflexes.

 

Pour un escrimeur ou un pilote de formule 1 qui a besoin de parfaire ses réflexes, on choisira le fruit d'un arbuste grimpant d'origine chinoise, la schizandra. 2 ou 3 gélules le matin, ou deux heures avant une épreuve sportive, stimuleront le tissu nerveux, les centres réflexes et augmenteront la perception des cinq sens, notamment l'auditif, le visuel et le tactile. La schizandra combine cette action par un effet protecteur hépatique et stimulant immunitaire. Sa prise doit être ponctuelle et se faire de préférence le matin, car elle entraîne une baisse de sensation de fatigue et évite ponctuellement le sommeil. La schizandra, c'est la plante de la réceptivité exacerbée.

 

      Le tribulus : pour l'endurance.

 

Tout aussi peu connu, car de découverte relativement récente en Occident, le tribulus (tribulus terrestris) est la plante idéale pour les ports qui demandent à développer la capacité musculaire ou l'endurance. Bien qu'on puisse la rencontrer sous le climat méditerranéen, cette plante est traditionnellement utilisée au Moyen et en Extrême-Orient comme fortifiant, aphrodisiaque et contre les calculs urinaires. Pour un effet anabolisant naturel, le tribulus est idéal, car il stimule le développement et le travail musculaires. Il agit de plus sur la fonction surrénalienne et améliore la gestion du stress. Deux éléments  combinés qui le recommandent pour des sports d'endurance comme la course de fond, le ski, le tennis. Avec le tribulus, on pourra le dire : « j'ai pris du muscle et pourtant j'ai gagné en ligne ».

Il s'utilise à raison de 2 à 3 gélules par jour, soit environ 1 g. de poudre de fruit. Au-delà d'un mois, on pourra alterner avec le fruit du palmier.

 

       Le Sabal Serrulata : pour la masse musculaire.

 

Si le tribulus favorise une prise musculaire, cet effet reste modéré. Un sportif qui cherchera un « anabolisant » plus fort trouvera son bonheur auprès du sabal serrulata, le fruit du palmier de Floride. Riche en principes hormonaux, cette plante est couramment prescrite dans les cas de troubles inflammatoires de la prostate. Un sportif à l'allure frêle trouvera avec cette plante un bon complément à un régime alimentaire riche en protéines, quel que soit le type de sport pratiqué. En renforçant l'activité du parasympathique, le sabal favorise en effet une meilleure utilisation des éléments nutritifs dans le corps. En clair, il va gérer le métabolisme interne. C'est pour cela qu'on le dit tonique des sphincters.

Il s'utilise à raison de 2 gélules, de préférence le matin, en cure de 20 jours (suivie d'une pause de 10 jours à renouveler chaque mois).

 

    La Maca : pour la tête & les jambes.

 

Originaire d'Amérique du Sud, la maca s'utilise en poudre ou en gélules. C'est une sorte de radis qui pousse sur les chauds plateaux des Andes. Riche en oligo-éléments et en minéraux, elle favorise la gestion du stress, elle stimule l'activité neuroendocrinienne et équilibre les fonctions sexuelles tout autant chez l'homme que chez la femme. En raison de ce large spectre d'action, la maca sera donc idéale pour la pratique d'une activité sportive qui demande à la fois une grande concentration, et de bonnes performances physiques (tennis, golf, tir à l'arc).

 

Elle est également l'alliée de l'étudiant en période d'examen qui doit autant veiller sur sa forme que sur ses capacités intellectuelles. Et comme elle favorise la mémoire, elle conviendra également à une personne qui se retrouve face à une situation d'apprentissage.

On conseille habituellement de prendre 2 à 3 gélules par jour en traitement de fond, mais  la prise de quantités plus importantes ne poserait aucun problème.

 

     La Rhodiola Rosea : pour la performance & la résistance.

 

Bien sûr, on garde le meilleur pour la fin. Pendant plus de 50 ans, les scientifiques russes, à l'affût des meilleurs produits pour les athlètes olympiques comme les cosmonautes (mais aussi les hauts dirigeants de l'époque) ont utilisé l'éleuthérocoque, qui s'est vu remplacé progressivement par une autre plante, rare et de croissance lente : la rhodiola rosea ou racine de l'Arctique.

 

Après des recherches préliminaires durant de nombreuses années, puis des cultures qui ont aussi duré des années, enfin grâce à la chute du rideau de fer, l'Occident a enfin découvert, il n'y pas si longtemps finalement, le fabuleux pouvoir de cette plante. On utilise son rhizome sous forme de gélules. La rhodiola agit sur de multiples facettes dans le corps au point qu'on la classe comme la plus efficace des plantes adaptogènes. Pour le sport, elle est d'une efficacité étonnante : elle favorise d'abord une meilleure distribution de l'oxygène dans le corps. De ce fait, la performance et la résistance à l'effort s'en trouvent accrues.

Elle normalise de plus le rythme cardiaque rapidement après un effort. Douée de nombreuses autres propriétés, elle conviendra à tous les sportifs, mais particulièrement aux montagnards et aux athlètes auxquels une baisse d'oxygène peut faire défaut.

Efficace dès les premières prises, elle peut être utilisée en appoint sur 3 jours, ou en cures de 7 à 15 jours (1 à 3 gélules chaque matin suffisent).

 

Son effet est durable dans le temps. Dépourvue de toxicité (elle protège au contraire les fonctions néfastes des toxines), sa cure peut être renouvelée aussi souvent que le besoin se fait sentir !

 

Les plantes de l'effort qui sont  recensées ici font partie des plantes adaptogènes, dont chaque jour on découvre ou on confirme l'intérêt, par l'usage et par des recherches pointues. Sélectionnées, non pas pour leur caractère « dopant », mais plutôt parce qu'elles favorisent le bien-être sans aucune conséquence néfaste sur notre organisme.

Elles correspondent  à une nouvelle vision de l'activité sportive plus « douce » parce que plus proche de la recherche de la santé & de l'équilibre, que de la performance.

 

Les Laboratoires FENIOUX 

PURETE, SECURITE et EFFICACITE

sont les critères que s'imposent les Laboratoires Fenioux. Les plantes et compléments nutritionnels qu'ils vous proposent sont d'une innocuité certaine.

 

 



09/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres