* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Tous les bruns de la terre.

   Le brun est sans doute la teinte qui rattache le plus profondément à la terre. Tout autant qu’une couleur, c’est finalement peut-être aussi une matière.

 

On note avec curiosité d’ailleurs que, dans la plupart des civilisations d’Afrique noire, le vocabulaire qui établit la gamme des bruns prend en compte avant tout des modalités comme sec/humide, lisse/rugueux ou encore tendre/dur !

 

C’est dire combien cette couleur est associée à une texture.

 

D’ailleurs les mots qui en français en donnent toutes les nuances sont presque toujours des images. Il suffit de farfouiller dans un rayon de bas & collants d’un grand magasin pour constater l’imagination des publicitaires (et des consommatrices…) pour distinguer les moindres variations d’intensité, du sable au bronze en passant par le tabac !

 

Dans le monde rural, brun & vert structurent l’espace : vert des plantes & des arbres, brun de la terre, du bois, des feuillages d’automne. Mais finalement, vert & brun sont comme les 2 faces d’un même principe, celui de l’énergie vitale.

 

Si le vert est éclatant, le marron est aussi riche de potentiel caché : la terre nourricière, épaisse, dense, traduit par sa couleur la masse de ses composants nutritifs.

Le marron, c’est la couleur de l’humus, la couleur dans laquelle viennent se confondre en pourrissant toutes les autres couleurs, une sorte de fusion de tous les principes de la nature.



21/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres