* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Viande ou pas ?

     Dans l'imaginaire collectif, le mot protéine évoque immanquablement viande et sous-produits animaux (lait, oeuf).  

A tel point que l'on oublie trop souvent que le règne végétal offre lui aussi des protéines de qualité.
Ainsi la combinaison céréales – légumes secs, connue depuis toujours, fournit parfaitement les 8 acides aminés essentiels.

                   Le végétarisme est de plus en plus, 

                         d'actualité et reconnu par

                       la médecine officielle comme

                         un régime sain et adéquat...

 

En réalité, on entend par végétarien le régime lacto-ovo- vegetarien, (30% animal, 70% végétal) car le régime vegetalien (100% végétal), est beaucoup plus difficile a équilibrer.

 

Le but ici n'est pas de défendre tel ou tel régime alimentaire, car dans ce domaine, il y a beaucoup d'écoles, et sans doute n'existe-t-il pas de régime alimentaire universel idéal pour l'homme.


Selon leur constitution, leur passé, leur état de santé, certains pourront peut-être faire appel à des produits animaux, il faudra alors les choisir de qualité, (avec le
label AB, tout comme les végétaux), peu gras, cuisinés légèrement et de toute façon en consommer en quantité restreinte.

 

Les fruits secs et les oléagineux :

 

Les fruits oléagineux, (qui produisent de l'huile) ont également une excellente teneur en protéines. On peut les consommer trempés ou bien germés, ce qui améliore leur digestibilité.

 

Les légumes et les fruits

 

Peu riches en protéines, (que cela soit dans les légumes à feuilles ou dans les tubercules), légumes et fruits ne peuvent fournir les apports recommandés à eux seuls, à moins qu'on en ingurgite des quantités énormes.

 

Les protéines « vertes » des plantes sauvages : 

 

 Enfin, ces plantes sont aussi riches en fer, en provitamine A et pour certaines, en calcium. Ainsi, 10 g d'extrait de feuilles de luzerne apportent en protéines autant qu'un oeuf de 50 g, en calcium autant que 30g d'emmental ou 300 g de fromage blanc, en fer autant que 200 g d'épinards.
Il arrive que des facteurs antinutritionnels limitent l'emploi de certaines feuilles, même de l'épinard, riche en oxalates et souvent aussi en nitrates (en présence d'engrais).

 

Les algues :

 

Parmi les protéines vertes figurent celles des algues (brunes, rouges, vertes ou bleues-vertes)  à la teneur en protéines très intéressante. Des algues microscopiques comme la spiruline ou la chlorelle sont de plus en plus utilisées comme compléments alimentaires pour leur richesse en protéines et qui sont très bien équilibrées en acides aminés indispensables. 



24/11/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres