* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Vins médicinaux : trinquez à votre propre santé !

     Bien que considérés comme des médicaments par nos ancêtres, les vins médicinaux, obtenus par macération de plantes, avaient progressivement disparu de la pharmacopée française.

Les récentes découvertes sur les propriétés du vin permettent aujourd'hui d'accéder à quelques recettes qui ravivent et magnifient les vertus des plantes…

 

Les vins médicinaux étaient considérés, au XIXème , comme des médicaments. A l'époque, ils étaient confectionnés par les pharmaciens et ordonnés par les médecins.

 

En effet, au-delà de l'aspect gustatif des vins médicinaux, il existe des fondements scientifiques à leur utilisation : l'eau et l'alcool qui composent le vin, permettent de dissoudre les principes actifs contenus dans les plantes.

 

Et c'est aussi parfois le seul moyen d'administrer des plantes comme le quinquina, la gentiane…

 

   Au début du XXème siècle, le corps médical décide de retirer toutes les formules de vins contenant des principes actifs tirés des plantes. C'est l'époque où l'on découvre les dangers des abus de l'alcool.

 

Les vins médicinaux disparaissent alors progressivement de la pharmacopée française.

Mais aujourd'hui, les plus récentes découvertes sur les propriétés des vins (limitent les risques cardiaques, fortifient le système circulatoire) donnent l'occasion de faire renaître la tradition.

 

Quelques formules de vins médicinaux, à préparer vous-mêmes, ont été sélectionnées. Attention toutefois, votre consommation doit être modérée : 1 à 3 petits verres par jour… pas plus.

 

Pour toutes les préparations « oenothérapiques », on utilisera plutôt le vin rouge avec les plantes toniques et le vin blanc, avec les plantes diurétiques.

 

   Voici les recettes :

 

Vin de santé : embarras gastrique & inappétence.

 

300 g de cerfeuil * 250 g de petite centaurée * 65 g de miel * 25 g d'eau *

2.5 litres de vin blanc.

 

Mélangez le tout. Laissez macérer 5 jours.

 

Ajoutez le miel & l'eau. Et laissez macérer à nouveau pendant 10 jours.

 

Vin de girofle : fortifiant de l'estomac.

 

2 g de girofle (boutons) * 9 g de racines de gingembre * 9 g de noix de muscade * 4 g de cardamone * 45 g d'écorce de cannelle de Ceylan *

600 g de sucre * 2 litres de vin rouge.

 

Laissez macérer tous les ingrédients dans le vin rouge pendant 3 jours. Boire 3 verres par jour.

 

Vin de Camomille : pour le stress.

 

30 têtes de camomille * 30 g d'orange amer * 12 morceaux de sucre *

1 litre de vin blanc * 1 verre de rhum.

 

Laissez le tout macérer pendant 48 h. Filtrez. Boire 1 verre 3 fois par jour

 

Vin de cannelle : contre la grippe.

 

40 d d'écorce de canelle de Ceylan * 40 g de sucre * 1 litre de vin rouge * ajoutez quelques zestes de citron pour agrémenter le goût.

 

Ce vin anti-grippe, réalisé à base de canelle de Ceylan, sera plus efficace si l'on emploie plutôt du Côtes-du-Rhône, riche en alcool et donc très calorigène & énergétique. A trois tasses par jour, on le réservera aux adultes. ( !)

 

Faites chauffer la cannelle & le sucre dans le vin rouge. Boire 3 tasses chaudes par jour.

 

Vin de mai : pour le cœur & le foie.

 

60 g d'aspérule odorante (sommités fraîches) * 1 cuillère d'eau de vie * un peu de sucre * 1 litre de vin blanc *

 

Laissez macérer la plante fraîche, en début de floraison, dans le vin blanc pendant 15 jours.

 

Sucrez selon votre goût. Et laissez vieillir avant de déguster.

 

Mise en garde.

 

*  Les préparations se conservent au frais quelques mois, en évitant les trop grandes variations de température. Une fois ouvert, le vin médicinal doit se boire en 2 ou 3 semaines.

 

*  A éviter chez la femme enceinte et allaitante du fait de la présence d'alcool ( !)

 

*  N'improvisez pas dans le choix des plantes car certains principes actifs peuvent se révéler toxiques.  



24/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres