* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Vrai ou Faux * Eau * N° 1 *

  Vrai ou faux * Eau * N° 1 *

 

Les eaux souterraines sont protégées de la pollution (?)

 

FAUX : Evidemment, la situation varie en fonction de la géologie du terrain et suivant la nature des polluants. Un sol composé de couches successives d'argile & de sable filtrera l'eau bien mieux qu'un sol calcaire fissuré. Mais il ne faut pas croire qu'une nappe d'eau, parce qu'elle est souterraine, est forcément à l'abri de ce qui peut se passer en surface.

En règle générale, les différentes couches du sol et les berges des cours d'eau joue le rôle de retardateur : le temps de transfert des polluants peut se chiffrer en dizaines d'années.

Mais ni les unes ni les autres, ne peuvent être considérées  comme des barrières parfaitement étanches. Et il arrive que les eaux polluées de surface s'infiltrent dans le sol et viennent effectivement se mêler aux eaux des nappes souterraines.

 

Les réseaux de transport polluent les nappes phréatiques (?)

 

VRAI : L'eau de pluie lessive les routes, les autoroutes, les rails & les aéroports. Elle entraîne avec elle le sel, les métaux, l'amiante et les hydrocarbures,  présents à la surface de ces réseaux de transport. Il arrive ensuite qu'elle s'infiltre dans le sol, chargée de tous ces éléments toxiques, et se mêle aux nappes d'eau souterraines. Ainsi, des capteurs situés près d'un autoroute ont relevé des traces de plomb, chrome, zinc et cadmium dans les eaux souterraines situées à proximité.

 

Les piles peuvent contaminer les nappes d'eau souterraines (?)

 

VRAI : Les piles contiennent presque toutes des métaux lourds (mercure, nickel, cadmium…) qui ont une fâcheuse tendance à se répandre très vite dans l'eau. Une pile bouton, par exemple, peut contaminer 400 litres d'eau à elle seule. Evidemment, pour contaminer une nappe d'eau souterraine, il ne suffit pas d'une seule pile, mais d'un amoncellement – sur une décharge, par exemple. Heureusement, les fabricants ont pris conscience de ce problème écologique et cherchent encore des produits de substitution.

 

Les médicaments jetés à la poubelle avec les autres déchets peuvent contaminer la nappe phréatique (?)

 

VRAI : Une fois la date de validité dépassée, les médicaments contiennent souvent des substances toxiques. A ce stade, s'ils sont mélangés aux autres déchets, ils peuvent atterrir sur une banale décharge publique, au risque de s'infiltrer par la suite dans le sol et de contaminer les cours d'eau voisins. Mieux vaut les rapporter à son pharmacien, qui les donnera à son tour à un organisme chargé de les collecter et de les incinérer.

 

Les risques de pollution sont plus importants après un orage (?)

 

VRAI : Les eaux de ruissellement et les eaux usées arrivent plus vite jusqu'au point de rejet après un violent orage. C'est à ce moment-là que l'on observe les concentrations les plus élevées de bactéries dans l'eau de mer. Mieux vaut attendre le lendemain pour piquer une tête.



29/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres