* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Fuir les conflits.

    Il y a des périodes idylliques  et les « fichus quarts d’heure ».

 

Ces moments où rien ne va, où l’on ne se comprend pas, où les éléments semblent s’être ligués contre nous.

Les conflits pourtant ont leur utilité.

D’une part parce qu’ils expriment un malaise ou un sentiment refoulé. Ensuite parce qu’ils permettent de se mesurer à un autre, de s’affirmer, ce qui n’est jamais totalement négatif… 

 

Mais point trop ne faut en abuser.

 

A haute dose, les discordes peuvent être destructrices.

Il faut savoir lâcher prise, baisser les bras, hisser le drapeau blanc. 

 

« Le plaisir des disputes, c’est de faire la paix », rappelle Alfred de MUSSET.

 

Il est donc nécessaire de savoir conclure une querelle.

De comprendre ce qui l’a déclenché, d’entendre & d’accepter les arguments de l’autre et d’en tenir compte pour l’avenir.

 

 

 



05/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres