* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Hormones végétales dites-vous ?

   Hormones végétales dites-vous ?

 

*  Elles ne sont des hormones ni des phytohormones, à 

   l'exception de la progestérone naturelle.

 

*  Elles ne sont pas des précurseurs hormonaux et ne se

    transforment donc pas en hormones dans notre corps.

 

*  Elles sont parfois des stimulants de nos glandes endocrines,

    pratiquement des « hormones-like » ou des « modulateurs

    périphériques » du système hormonal.

 

Hormones Végétales, pour quoi faire ?

 

Tout simplement parce qu'il y avait un besoin et que l'utilisation de toutes ces substances que l'on nomme improprement phytohormones ou phytooestrogènes répond à ce besoin.

 

Qu'il s'agisse de troubles du cycle menstruel ou de syndrome prémenstruel chez la jeune femme, de divers troubles au cours de la pré ménopause ou de la ménopause, comme des bouffées de chaleur, l'insomnie ou l'irritabilité chez la femme de la cinquantaine, la fatigabilité, la prise de poids ou les troubles de la sexualité chez l'homme comme chez la femme, ces substances rendent de grands services là où d'autres traitements n'ont pas donné les résultats attendus.

 

Parfois, elles conduisent à elles seules à ce résultat tant espéré. Dans d'autres cas, elles permettent de réduire les prises ou les quantités d'autres médicaments ou hormones plus ou moins bien tolérées ou acceptées.

 

Car le classique traitement hormonal de substitution (THS) n'est pas toujours bien accepté, ni bien supporté, ni complètement efficace sur les symptômes pré ménopausiques ou ménopausiques qui empoisonnent la vie de nombreuses femmes.

 

Quoiqu'on en dise et quels que soient les avantages incontestables du THS, les hormones n'ont pas livré tous leurs secrets.

La prise d'oestrogènes n'est pas complètement sans risque, et même si ce risque est faible, il existe encore, aussi bien dans le public que dans le corps médical, un certain nombre de réticences.

 

Dans tous les cas où l'on ne peut ni ne veut avoir un recours aux traitements hormonaux classiques, un maniement rationnel des hormones végétales peut transformer positivement le quotidien de beaucoup de femmes et probablement faire faire encore beaucoup plus quant à la prévention de certaines maladies, de l'ostéoporose, et plus généralement, du vieillissement. 


Principales sources hormones végétales




13/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres